Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 mars 2018 6 17 /03 /mars /2018 19:10

Une nouvelle fois, l’association des Amis des musées de Nice nous a programmé une magnifique journée de visites à Aix en Provence. La matinée était entièrement consacrée à la visite de l’exposition Botero, puis à la visite de la Fondation Vasarely, l’après-midi. Un repas à l’Auberge Provençale  donnait de la chair à ces visites, d’autant plus que Botero avec ses formes enveloppées nous avait préparé subtilement le terrain.  C’est une fois encore Madame Martine Pellissier qui a accompagné nos découvertes de commentaires avec une préparation pendant le trajet de l’autocar.

Botero-Picasso à Caumont Centre d’Art

 

Du 24 novembre 2017 au 11 mars 2018 à l’Hôtel de Caumont d’Aix-en-Provence, l’exposition Botero, dialogue avec Picasso présentait la riche production du maître colombien sous un angle inédit qui explore ses affinités artistiques avec Pablo Picasso. À la soixantaine de tableaux de Botero (huiles, sur papier, sculptures) font écho une vingtaine d’œuvres majeures de Picasso, issues notamment des collections du Musée national Picasso-Paris et du Museu Picasso de Barcelone.

Cette exposition étant terminée, le présent article a pour objet de montrer ce que nous avons pu voir, dans ce majestueux musée, objet de plusieurs vidéos. En effet, l’écrin de ce musée mérite d’être fréquenté en utilisant la cafeteria-restaurant implantée dans un décor princier. Le parc des jardins à la française mérite aussi un coup d’œil.

 

Malgré des origines éloignées, des histoires et des trajectoires différentes, ces deux grands artistes partagent des références géographiques et culturelles communes. Dès sa jeunesse, Fernando Botero (né en 1932) a observé le travail de Pablo Picasso (1881-1973), dont il admire la riche palette, la monumentalité et la sensualité des volumes. Mais Botero admire plus encore le « non conformisme » de Picasso. Chez les deux artistes, la déformation des corps et des volumes correspond à un regard résolument subjectif sur la réalité. Elle traduit aussi une posture radicalement moderne dans l’histoire de la figuration, à l’origine chez chacun d’entre eux d’un langage artistique inimitable.

 

Botero-Vasarely : une journée à Aix avec les Amis des Musées
Botero-Vasarely : une journée à Aix avec les Amis des Musées
Botero-Vasarely : une journée à Aix avec les Amis des Musées
Botero-Vasarely : une journée à Aix avec les Amis des Musées
Botero-Vasarely : une journée à Aix avec les Amis des Musées
Botero-Vasarely : une journée à Aix avec les Amis des Musées

Le parcours de l’exposition

 

Les carrières de Botero et de Picasso sont traversées par des interrogations majeures sur la peinture et sur l’art. À l’Hôtel de Caumont, l’exposition Botero, dialogue avec Picasso propose de parcourir de salle en salle des thématiques telles qu’ils se les sont appropriées :

- Le portrait et l’autoportrait

- Les appropriations de l’histoire de l’art

- La nature morte

- Le nu

- L’artiste face aux grands événements historiques et politiques

- La corrida

- Le monde du cirque

- La musique et la danse

 

Nous avons apprécié

Un numéro spécial de « Connaissance des arts » est entièrement consacré à cette exposition. Pour cette raison nos commentaires se concentrent sur des aspects marquants.

 

De la copie à la version

« Dans une copie, on se limite à regarder attentivement une œuvre, alors qu’une « version » naît de l’admiration pour une œuvre de laquelle on veut apprendre, mais en même temps prouver que l’on peut faire, à travers son propre style, quelque chose de différent et personnel. » Botero

Une large section de peintures montre les hommages de Botero aux artistes de toutes les époques. Il s’agit, parfois, des artistes que Picasso a également étudiés, comme Velázquez, Ingres ou Cranach. Dans tous les cas, ce ne sont pas de simples copies mais de véritables appropriations : chez les deux artistes, la connaissance approfondie des maîtres du passé permet de développer son propre langage original.

Les versions ici présentées intègrent en conséquence la mémoire du tableau originel tout en l’investissant de la vision propre à l’artiste. Botero et Picasso en donnent des images dans leur style très personnel et inimitable…

Botero-Vasarely : une journée à Aix avec les Amis des Musées
Botero-Vasarely : une journée à Aix avec les Amis des Musées
Botero-Vasarely : une journée à Aix avec les Amis des Musées

Un art de la sensualité

 

« La sensualité est une vertu de la peinture. Quelqu’un dit que la peinture doit être comestible, c’est-à-dire qu’elle donne envie d’être mangée. » Botero

Comme la nature morte, le nu féminin est un genre auquel Botero revient de manière constante et répétée tout au long de sa carrière, notamment lorsqu’il ressent le besoin de se ressourcer aux valeurs fondamentales de la peinture. Car, comme tout peintre, il sait que les formes les plus ordinaires sont aussi les plus longues à sonder et les plus difficiles à représenter. Une femme à sa toilette résume son style : l’énormité du corps réduit les autres éléments de la salle de bain. Mais n’est-ce pas notre vision propre qui modifie nos perceptions, l’expansion de la libido psychique du spectateur y est décrite par Botero. Il nous rend voyeurs et spectateurs de sa description.

 

L’artiste et l’histoire

« L’art n’a pas le pouvoir de produire des changements sociaux ou politiques. En revanche, il a le pouvoir de perpétuer dans le temps la mémoire d’un événement. Le monde se souvient du bombardement de Guernica pendant la guerre civile espagnole parce que Picasso l’a peint. La même chose s’est produite avec les exécutions du 2 mai, peintes par Goya. L’art est un témoignage qui dure dans le temps et dans la mémoire collective. » Botero

Artistes du XXe siècle, ayant vécu l’histoire de leurs pays respectifs, Botero et Picasso se sont tous les deux attachés à la représentation de l’actualité politique et sociale, y compris dans ses moments les plus dramatiques. Chez les deux artistes, le thème de la violence entraîne une étude approfondie de la déformation des visages et de l’explosion des formes. Des dictatures sud-américaines du siècle dernier aux assassinats de rue en Colombie en passant par les tremblements de terre, Botero est le spectateur attentif des drames de son époque, persuadé de sa responsabilité, en tant qu’artiste, d’être un homme de son temps. Les deux tableaux présentés montrent l’horreur de la guerre de Corée vue par Picasso dans une réalité ou femmes et enfants sont traités en ennemis. Botero lui, consacre un tableau à un massacre intervenu à 21h15 (heure de la pendule du bas du tableau), lié à un trafic quelconque. Les corps démembrés et la destruction-dispersion des objets de la pièce signent la violence d’un fait-divers devenu habituel.

« Lorsqu’on peint, on doit soigner, être utile avec les couleurs. De quelque manière c’est un

geste d’amour. À travers la peinture, la haine se transforme en amour », dira encore Botero.

Botero-Vasarely : une journée à Aix avec les Amis des Musées
Botero-Vasarely : une journée à Aix avec les Amis des Musées
Botero-Vasarely : une journée à Aix avec les Amis des Musées
Botero-Vasarely : une journée à Aix avec les Amis des Musées
Botero-Vasarely : une journée à Aix avec les Amis des Musées
Botero-Vasarely : une journée à Aix avec les Amis des Musées

La Fondation  Victor Vasarely

 

Nous y étions allés récemment, mais cette nouvelle visite intègre la restauration de salles, que nous n’avions pas pu voir précédemment.

L’architecture de la Fondation est dite architectonique, c'est-à-dire que l’art y est intégré à l’architecture. Les façades extérieures sont en aluminium anodisé, présentant en alternance un grand rond noir sur fond argent et un grand rond argent sur fond noir.

L’intérieur de la Fondation Vasarely se compose de 16 alvéoles hexagonales juxtaposées formant un ensemble de 90 mètres de long, 45 mètres de large et 12 mètres de haut.

La dimension des toiles exposées mérite le voyage car elles dominent le visiteur. Leur dimension nous écrase littéralement tout en nous permettant d’admirer les messages délivrés par Vasarely. Nous entrons dans les perspectives, absorbés par l’impulsion des mouvements géométriques, par les déformations subies par des simples carrés ou ronds. La recherche d’un langage coloré universel où la présence de soleils et de lointains en noir et blanc montre une grande diversité dans les recherches de l’artiste.

Dans ce cadre rénové avec un éclairage naturel zénithal, la dimension écrase le visiteur. La Fondation est un écran total qui relègue les expositions ordinaires à un passé désuet. Vasarely est à l’image du monde contemporain, en avance sur son époque, digne d’affronter les nouvelles dimensions architecturées du paysage urbain.

Botero-Vasarely : une journée à Aix avec les Amis des Musées
Botero-Vasarely : une journée à Aix avec les Amis des Musées
Botero-Vasarely : une journée à Aix avec les Amis des Musées
Botero-Vasarely : une journée à Aix avec les Amis des Musées
Botero-Vasarely : une journée à Aix avec les Amis des Musées
Botero-Vasarely : une journée à Aix avec les Amis des Musées
Botero-Vasarely : une journée à Aix avec les Amis des Musées

Partager cet article

Repost0

commentaires

Nice au soleil

Rechercher

Table des matières

Le Musée Masséna

L'exposition Slobodan  à la Providence

Le musée Chéret : l'album diaporama

Merveilles du Bouddhisme au musée des Arts Asiatiques

Musée des Arts Asiatiques : les bois de l'immortalité

Inauguration du musée Bonnard au Cannet

Le Musée national Chagall de Nice

Musée Chagall : l'album

Expostion sur les peintres Russes à la Malmaison de Cannes

Musée national Fernad Léger de Biot

Musée Fernad Léger : l'album

Actualité des musées en France et dans le monde : artproject

Musée Masséna : le mobilier Napoléon 1er

Musée Masséna : l'album

Musée International d'art naÎf de Nice

Musée international d'art naÎf de Nice : l'album

Musée des Beaux Arts : Chéret dans ses murs

Exils : expostion temporaire des musées nationaux du 06

Musée Masséna : présence Russe à Nice

Angkor au musée des Arts Asiatiques

Le musée d'Art Classique de Mougins

Marseille capitale européenne de la culture en 2013

Marseille 2013 suite et fin

Au MAMAC : la postérité d'Henri Matisse

Matisse un été à Nice : musée Matisse et musée Chéret

Musée National Chagall : les autoportaits

La Promenade du Paillon de Nice

La Fondation Hartung-Bergman à Antibes

Antibes et ses musées

Trois siècles de tourisme  aux Archives Départementales des Alpes Maritimes

Exposition temporaire « Reconstruire le Réel » à Fernand Léger

Exposition The Animals aux Galeries Lafayette de Nice

Musée des Arts Naïfs de Nice Anatole Jakowsky

Georges Clemenceau : une passion pour l'Asie

La Principauté de Seborga

Expositions au MAMAC : Juliao Sarmento-Donation Karen

Musée Masséna : la marqueterie

Musée Chéret : exposition Lengrand

Le Palais Lascaris de Nice

Le Palais de Marbre (Archives municipales)

La donation Ferrero : école de Nice

 
Marseille : Volubilis au Mucem, Réfection de la Major
Le château de Vaux le Vicomte
Le château de Fontainebleau
Venise  Ca Rezzonico
 
Saorge et Tende
Promenade à Bussana Vecchia
La découverte du vieux-Nice et ses confréries de Pénitents
Promenade à Saint Tropez- Musée de l'Annonciade : les peintres de l'école de Marseille
Les Chapelles Notre Dame de Vie à Mougins et Bellini à Cannes
La fête des Cougourdons à Nice
Imperia et ses vallées d'oliviers-Valloria
La Principauté de Seborga
 
La Croatie
Promenade à Bussana Vecchia
La Jordanie
La Sicile  
La Sicile  : diaporama
Musée d'Arles Antique
Musée d'Arles Antique : diaporama
 
Inde : le Rajasthan 
Inde : le Rajasthan diaporama
Inde du Sud 1) Mahabalipuram-Pondichéry
Inde du Sud  2) Chidambaram-Darasuram-Tajore
Inde du Sud 3) Tiruchirapali-Tanjore
Inde du Sud 4) Madurai
Inde du sud 5)  Periyar-Backwaters
Inde du Sud 6) Cochin-Mysore
Inde du Sud 7) Mysore-Hassan
Inde du Sud 8) Hampi
Inde du Sud 9) Pattandakal-Goya
Les pêcheurs +7 diaporamas sur l'Inde du Sud
Belgique : Bruges - Gand
Belgique : diaporama
Chine : le Yunnan 
Chine : le Yunnan : diaporama
Russie : Saint Pétersbourg 
Russie : Saint Pétersbourg : diaporama
Italie :les Lenghe et le Barolo
Promenades à Paris
Promenades à Paris
La Pologne ; carnet de voyage
La Pologne : carnet de voyage 2
La Pologne : carnet de voyage 3
La Pologne : diaporama
Prague 
Prague ; diaporama
Italie : ile d'Elbe, Pise, Cinqueterre
Italie : ile d'Elbe, Pise, Cinqueterre : diaporama
Myanmar 1) Yangoun-Bago
Myanmar 2) Pagan
Myanmar 3) Popa-Mandalay
Myanmar 4)Mandalay-Anciennes capitales
Myanmar 5) Mandalay-Mingun
Myanmar 6) Heho-Pindaya-Lac Inlé
Myanmar 7) Yangon
Myanmar : diapositives : Bago
Myanmar : diapositives : Pindaya-Lac Inlé
Myanmar diapositives : Bagan
Myanmar daiapositives : Yangon
Actualité des musées : Google artproject
Musées d'exception de Paris : Orsay et Pinacothèque
Promenade en IDF : Ecouen musée de la Renaissance
Promenade en IDF : Vincennes, Royaumont
Chartres : superbe vidéo
Le Mans : sa vieille ville
Nantes : monuments et mémorial de l'esclavage
Bourges 
Promenade en pays niçois : Contes, l'Escarène, Tende
Italie : Bussana Vecchia
 
Italie : Venise
Venise : diaporama
Italie : Lucques
Italie : Capri-Amalfi et sa côte
Italie : Pompéi et Herculanum
Italie : Naples et le Palsi royal de Caserte
Pompéi-Herculanum : diaporama
Italie : Turin ville royale
Italie : Florence suite de trois articles sur les quartiers
Florence : diaporama 1
Florence : diaporama 2
Sienne
Sienne - Route du Chianti
Barcelone: les pyramides humaines
Venise 1
Venise 2
Venise 3 ca Rezzonico
Parme
 
Singapour
Indonésie : Prambanan et Borobudur
Indonésie 2 : Surabaya-Mont Bromo-Kalibaru
Indonésie 3 : Bali
Indonésie 4 : Bali suite
Indonésie 5 – Sulawesi : le pays Toraja
Indonésie 6 - Sulawesi-Bali-France
Vidéo : mariage musulman en Indonésie
Vidéo : funérailles en pays Toraja
Coblence et le Rhin romantique
Trèves-Bernkastel
Le Luxembourg
Metz : ville et musée d’art moderne Pompidou
Nancy (suite)
Nancy et l’Art Nouveau
Musées : de superbes écrins
Marseille 2013 suite et fin
Marseille capitale européenne de la culture en 2013
Expositions ZIEM et Boudin été 2013 à Paris
Exposition virtuelle de Jane Austin en 1813 : reconstitution
Afrique du Sud Le Cap, Bonne Espérance, faune
Franschhhoek
De Graaf-Reinet à Durban
De Swelendam à Graaf-Reinet Camdeboo National Park
D'Hluhluwe au Parc Kruger via le Swaziland
Pilgrim’s Rest, Blyde River Canyon, Three Rondavels
Ohrigstad-Prétoria
Zimbabwe : les chutes Victoria par hélicoptère
Islande : Reykjavik fin de la Saga
Islande les fjords de l'Ouest Latrajberg - Péninsule de Snaefellsnes
Islande : fjords de l'Ouest - Isafjordur - Breitdavik
Islande : la route du Nord - Dettifoss - Myvatn - Godafoss - Akureyri - Glumboer
Les Fjords de l’Est : Le glacier-Le musée des pêcheurs français
Le parc national de Skaffaffel-Le Lagon Glaciaire de Jokulsarlon
ISLANDE : Carnet de voyage
Promenade en train à crémaillère au-dessus d'Interlaken
Lucerne et le col du Simplon
Phnom Penh 
Temples d'Angkor : Ta Prohm et Banteay Srei 
Angkor : les portes, le Bayon, le palais royal 
Cambodge : Angkor Vat 
Vientiane la capitale du LAOS 
Vang Vieng 
Luang Prabang 
LAOS - Jour 05 - PAKBENG - LUANG PRABANG 
LAOS - Au fil du Mékong 
CHIANG RAI 
 
https://www.youtube.com/channel/UCioFqEgrHD2GMbDQiri_p7w/videos

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Présentation-Boussole