Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
31 mai 2020 7 31 /05 /mai /2020 11:10

Notre vidéo vous offre une croisière dans le Golfe du Morbihan

Quand Morbihan rime avec mer intérieure

Le golfe du Morbihan est une mer intérieure d'une longueur est-ouest de 20 kilomètres environ parsemée de nombreuses îles et îlots. C'est une destination prisée pour la beauté de ses paysages couvrant une centaine de kilomètres carrés, dans le département du Morbihan auquel il a donné son nom. Son nom Mor bihan, signifie « petite mer ».

Ce lieu emblématique de la Bretagne Sud appartient au club « des plus belles baies du monde », au même titre que la baie d’Ha-Long au Vietnam et de San Francisco aux États-Unis. Le golfe offre, en effet, un spectacle unique où la terre et la mer se mêlent en paysages changeants sur quelques 11 500 ha. Vaste étendue d’eau de mer, c’est un site exceptionnel pour la navigation.

Véritable mer intérieure abritée de l’océan, elle est parsemée de nombreuses îles : Arz, Gavrinis, Berder, et d’innombrables îlots. Selon une légende, on y compte autant d’îles que de jours dans l’année. Réellement, une quarantaine d’îles se distinguent, dont une trentaine sont aujourd’hui habitées. Ne manquons pas la plus grande : l’île aux Moines, baptisée « la perle du golfe ». Elle cultive son exception par sa forme originale, ses ruelles fleuries et son atmosphère toute particulière : dépaysement garanti ! Une croisière en bateau sur le golfe du Morbihan vous fera prendre de la hauteur et découvrir ce fascinant labyrinthe. Côté terre, vous pourrez longer le golfe sur plus de 180 km de sentiers côtiers. D’Arzon à Locmariaquer, un itinéraire continu et balisé vous est proposé, ponctué de points de vue imprenables.

Le Golfe du Morbihan et Josselin
Le Golfe du Morbihan et Josselin
Le Golfe du Morbihan et Josselin
Le Golfe du Morbihan et Josselin
Le Golfe du Morbihan et Josselin
Le Golfe du Morbihan et Josselin
Le Golfe du Morbihan et Josselin
Le Golfe du Morbihan et Josselin
Le Golfe du Morbihan et Josselin

Josselin, plus de 1000 ans d’histoire

Un patrimoine culturel et architectural hors du commun, un haut-lieu de pèlerinage de Bretagne, des manifestations culturelles qui rythment les saisons et un dynamisme certain dans ses activités… Pas doute, Josselin est une cité de charme au caractère bien affirmé.

Guéthenoc de Porhoët fait édifier le premier château en 1008. Ses descendants, les Ducs de Rohan contribueront au développement de la ville de Josselin, qui porte le nom de son fils Josselin de Rohan. Fleuron architectural de la ville, le château se transforme au fil des siècles : forteresse médiévale, nantie d’un donjon rendu célèbre lors du combat des Trente, puis agrémentée au XIVème d’un logis à la splendide façade Renaissance.

Selon la légende, une statue de la Vierge trouvée dans un roncier, près d’une source qui se révèle miraculeuse, est à l’origine de l’édification au XIIème de l’église de Josselin. Celle-ci deviendra une basilique au XIXème par décision papale, marquant ainsi son architecture particulière. Elle est consacrée à Notre-Dame du Roncier, objet d’un pèlerinage annuel qui attire des milliers de pèlerins le 8 septembre.

Riche de ses maisons à pan de bois, la cité offre un très agréable parcours pour découvrir son patrimoine.

Elle est traversée par l’Oust, une des rivières qui a permis à Napoléon 1er de faire creuser le canal de Nantes à Brest, désenclavant ainsi par l’intérieur ces deux villes stratégiques. Un renouveau économique s’ensuit, du fait du transport fluvial. Désormais c’est le tourisme nautique très prisé qui a pris le relais, ainsi que les randonnées pédestres, équestres et cyclistes qui font vivre le chemin de halage.

 

Le Golfe du Morbihan et Josselin
Le Golfe du Morbihan et Josselin
Le Golfe du Morbihan et Josselin
Le Golfe du Morbihan et Josselin
Le Golfe du Morbihan et Josselin
Le Golfe du Morbihan et Josselin
Le Golfe du Morbihan et Josselin
Le Golfe du Morbihan et Josselin
Le Golfe du Morbihan et Josselin

Partager cet article

Repost0
17 mai 2020 7 17 /05 /mai /2020 08:32

 

Musée des Beaux-Arts de la ville depuis 1982, la Cohue, mot d'origine bretonne (coc'hug signifiant halles) utilisé au Moyen Âge pour désigner les lieux de marché dans les villes, appartient au duc de Bretagne. Sa partie la plus ancienne remonte au 13ème siècle et l'édifice est agrandi aux14ème et 17ème siècles. Situé en plein cœur de la ville face à lacqthédrale Saint Pierre, le lieu fut le siège du palais de la justice ducale. À partir de1675, leparlement de Bretagne exilé à Vannes y tint séances. La Cohue accueille les Etats de Bretagne à dix reprises. En1532, ce fut dans cet édifice que l'acte d'Union de la Bretagne à la France fut signé.

 

L’histoire du paysage

Ce genre longtemps qualifié de mineur au 19e siècle marque un véritable tournant dans la peinture.
Simultanément, chez de multiples artistes paysagistes s’opère une mutation ; entre fervents d’une peinture idéalisée ou défenseurs d’une peinture d’après nature, les courants sont nombreux dans la peinture française. Dès 1830, l’École de Barbizon, sous la conduite de Théodore Rousseau abandonne le paysage académique pour une observation attentive et fidèle de la nature. La pratique en plein air et le travail sur le motif se généralisent avec
les impressionnistes.
La Bretagne, à la faveur d’un développement touristique amplifié par l’arrivée du chemin de fer, devient une destination très prisée des artistes. La célèbre École de Pont-Aven en est l’exemple le plus parfait. La Bretagne des côtes, facile d’accès, fascine davantage que la Bretagne des terres, plus secrète. Landes et forêts, bocages et chemins, fleuves et rivières, deviennent les sujets de prédilection d’artistes de renom ou de petits maîtres parfois oubliés par l’histoire de l’art. Tous nous livrent avec le recul du temps de précieuses informations sur l’évolution du territoire.

La Cohue musée des Beaux-Arts de Vannes
La Cohue musée des Beaux-Arts de Vannes
La Cohue musée des Beaux-Arts de Vannes
La Cohue musée des Beaux-Arts de Vannes
La Cohue musée des Beaux-Arts de Vannes
La Cohue musée des Beaux-Arts de Vannes
La Cohue musée des Beaux-Arts de Vannes
La Cohue musée des Beaux-Arts de Vannes
La Cohue musée des Beaux-Arts de Vannes

Joseph-Félix Bouchor

Lors de notre visite, c’est le peintre Bouchor qui est mis à l’honneur, avec de nombreuses œuvres. Ses scènes du quotidien sont empreintes de réalisme et mettent en avant la vie des habitants. Les jours de fête au Faouët, les scènes de marché à Auray, le retour de pêche à Concarneau, les paysages de Carnac à la pointe du Raz, ainsi que l’angélisme des personnages au passage de l’île de Freneuse, apportent variété et informations sur les costumes de l’époque.
 

Geneviève Asse

Depuis 2013, à la suite d'une importante donation, un espace permanent est consacré à l’œuvre de cette artiste native de Vannes dans la salle haute du musée. Elle rejoint la vision esthétique de Nicola de Staël, ce qui la conduit à l’abstraction, dont les tableaux à dominante bleu pâle ornent son espace.

La Cohue musée des Beaux-Arts de Vannes
La Cohue musée des Beaux-Arts de Vannes
La Cohue musée des Beaux-Arts de Vannes
La Cohue musée des Beaux-Arts de Vannes
La Cohue musée des Beaux-Arts de Vannes
La Cohue musée des Beaux-Arts de Vannes
La Cohue musée des Beaux-Arts de Vannes
La Cohue musée des Beaux-Arts de Vannes
La Cohue musée des Beaux-Arts de Vannes
La Cohue musée des Beaux-Arts de Vannes
La Cohue musée des Beaux-Arts de Vannes
La Cohue musée des Beaux-Arts de Vannes
La Cohue musée des Beaux-Arts de Vannes
La Cohue musée des Beaux-Arts de Vannes
La Cohue musée des Beaux-Arts de Vannes
La Cohue musée des Beaux-Arts de Vannes
La Cohue musée des Beaux-Arts de Vannes

Partager cet article

Repost0
9 mai 2020 6 09 /05 /mai /2020 13:46

 

Bienvenue dans le monde du tout petit et des petits-enfants. C’est un véritable écosystème qui s’est développé au fil des années dans cette serre tropicale. Nous y trouvons une végétation à la fois luxuriante et exotique qui propose le cadre de vie parfait pour nos oiseaux, papillons, chenilles et autres insectes qui peuplent l’espace.

La nurserie où éclosent les papillons en sortant de leurs chrysalides permet de voir leur sortie et leur déploiement d’ailes qui sèchent.
• Les papillons sont plus actifs entre 11h et 16h par beau temps ou les jours de temps couvert lorsque la luminosité est bonne.
• Nous sommes plongés dans une atmosphère tropicale grâce à une température comprise entre 22°C et 28°C ainsi qu’un taux d’humidité de 100%.

 

Le jour de notre visite, nous étions accompagnés par deux petites-filles qui ont découvert ce nouvel univers pour elles. Elles ont abondamment photographié les papillons de toutes les couleurs, ainsi que de petits oiseaux disséminées dans cette abondante végétation.

Le jardin aux papillons de Vannes
Le jardin aux papillons de Vannes
Le jardin aux papillons de Vannes
Le jardin aux papillons de Vannes
Le jardin aux papillons de Vannes

Un parcours de santé a été construit en allant vers le centre de la ville de Vannes. Cette excellente initiative regroupe des personnes de tous les âges. De nombreux appareils sont répartis sur cette superficie et sont largement empruntés (voir notre vidéo).

Le jardin aux papillons de Vannes
Le jardin aux papillons de Vannes
Le jardin aux papillons de Vannes
Le jardin aux papillons de Vannes
Le jardin aux papillons de Vannes
Le jardin aux papillons de Vannes

Partager cet article

Repost0
7 mai 2020 4 07 /05 /mai /2020 16:32

 

En cette période nous pouvons nous distraire en revisitant des vidéos. Elles sont variées et vous feront voyager. Même chose pour les musées dont vous pourrez visiter nombre d’expositions passées.

Je vous recommande aussi ARTE qui sur Internet propose de nombreux programmes musicaux. La Missa Solemnis de Beethoven est un chef-d’œuvre lyrique absolu : voir la version de l’inauguration de la Cathédrale de Dresde.

Un prodige

Alma Deutscher a 14 ans, elle poursuit sa carrière de compositrice : concerto de piano, concerto violon, un opéra.

Et toujours de merveilleux ballets avec Zakharova et Polonin.

Le coin des français en Afrique du Sud

Visite de la ville de Boukhara un 1er Mai. Ce film a été repris par les télévisions Ouzbèques et Turques pour sa qualité.

Visite de Samarcande : le Régistan de jour et de nuit

Partager cet article

Repost0
12 avril 2020 7 12 /04 /avril /2020 15:18

Magnifique hommage à nos morts

 

Vannes est une commune située dans l’ouest de la France sur la côte sud de la Bretagne. La ville, est la préfecture du département du Morbihan, et le siège d'une agglomération de 135 882 habitants. La ville est bâtie en amphithéâtre au fond du golfe du Morbihan ; la vieille ville est enfermée dans ses remparts, groupée autour de la cathédrale Saint Pierre ; elle a été aménagée en zone piétonne et offre des commerces installés dans des demeures à colombages. Cet important patrimoine plaçe la ville au deuxième rang par le nombre en Bretagne, après Rennes. Les plus anciennes de ces maisons à colombage datent du XVème siècle. Les plus remarquables, du fait des couleurs employées, des décors et des encorbellements, datent du XVIème siècle. On retrouve ces maisons typiques dans l’intra-muros près de la cathédrale ainsi que dans le quartier Saint-Patern et sur la rive droite du port. Les rez-de-chaussées sont occupés depuis l’origine par des boutiques, ainsi on retrouve certaines enseignes originales sur les murs de ces maisons colorées au charme indéniable.

 

Jardin des remparts
Il est d’une superficie de 15 000 mètres carrés. Situé au pied du patrimoine historique le plus remarquable de Vannes, ce site est l’un des fleurons des jardins vannetais. Plusieurs accès permettent de s’y promener en longeant la rivière de la Marle. Pour le seul jardin des remparts, 30 000 fleurs sont nécessaires à sa décoration. Une aire de jeux, côté Porte Prison, est réservée aux jeunes enfants.

VANNES
VANNES
VANNES
VANNES
VANNES
VANNES
VANNES
VANNES
VANNES
VANNES
VANNES
VANNES
VANNES

Jardin des remparts
Il est d’une superficie de 15 000 mètres carrés. Situé au pied du patrimoine historique le plus remarquable de Vannes, ce site est l’un des fleurons des jardins vannetais. Plusieurs accès permettent de s’y promener en longeant la rivière de la Marle. Pour le seul jardin des remparts, 30 000 fleurs sont nécessaires à sa décoration. Une aire de jeux, côté Porte Prison, est réservée aux jeunes enfants.

 

Cathédrale Saint-Pierre

Cathédrale Saint-Pierre - Place Saint-Pierre - Classée Monument Historique en 1906

Situé en un point haut de la ville, l’édifice occupe un large espace au cœur de la première enceinte urbaine gallo-romaine. Suivant un plan traditionnel en forme de croix latine parfaitement orientée, la cathédrale Saint-Pierre présente dans son architecture de multiples témoignages de huit siècles d’entretiens et de transformations.

Cathédrale Saint-Pierre - La chapelle du Saint-Sacrement - 1537 - Classée Monument Historique : 1906

Accolée à la façade nord de la cathédrale, la chapelle du Saint-Sacrement est considérée comme un joyau de l’architecture Renaissance en Bretagne. Comme le précise l’inscription latine placée sous la corniche supérieure, cet édifice, achevé en 1537 est un don du chanoine Jean Danielo. Ayant résidé plusieurs années à Rome, avant de revenir en Morbihan, il supervisa vraisemblablement lui-même les plans de cette chapelle, s’inspirant des modèles italiens qu’il avait pu admirer au palais Farnèse par exemple. On retrouve ici un décor cher à l’architecte Sangallo proposant la superposition des ordres et un rythme alterné de frontons triangulaires et cintrés, couronnée par un dôme et coiffant les niches du niveau inférieur.

 

Château de l'Hermine

Château de l’Hermine – Hôtel Lagorce - 19e siècle

L'édifice actuel est construit sur l'emplacement du château de l'Hermine, ancienne résidence des Ducs de Bretagne édifiée par Jean IV dans les années 1380 et partiellement abandonnée dès 1460 lors du départ de l'administration ducale pour Nantes. En 1697, Le château est cédé par Louis XIV à la ville qui emploie ses pierres à la restauration des murailles ou à la construction du quai Billy sur le port.

VANNES
VANNES
VANNES
VANNES
VANNES
VANNES
VANNES
VANNES
VANNES
VANNES
VANNES
VANNES

Partager cet article

Repost0
5 avril 2020 7 05 /04 /avril /2020 08:45

Culminant à 1050 mètres, la forteresse de Murol dotée d’une double enceinte concentrique possède une incontestable valeur défensive. Fondé au XIIe siècle, ce château a eu pour vocation première le commandement de trois routes régionales importantes. Située au cœur d’une région fertile, prospère et fortement peuplée, au carrefour de voies essentielles, la seigneurie de Murol possède donc un riche territoire agropastoral.

Aux XIIIe et XIVe siècles, les seigneurs de Murol jouissent d’une importante situation en Auvergne mais ils n’échappent pas à la crise qui secoue la France : la guerre de Cent Ans et les épidémies. Le château de Murol n’a jamais été pris par les Anglais, mais les raids de routiers et les ravages de la peste provoquent l’abandon de nombreux villages.

C’est dans ce contexte que le château reprend de plus belle son rôle de protecteur de la population. Des travaux furent accomplis pour son renforcement dans les années 1390 par Guillaume II de Murol. Entre le XVe et le début du XVIIe siècle, la forteresse, propriété de la famille d’Estaing, continue à s’adapter aux différentes évolutions militaires. Épargné par la politique de désarmement de Richelieu puis par la Révolution française, le château perd peu à peu toute fonction résidentielle, devenant successivement une prison, un repaire de brigands et enfin une carrière de pierres. En 1889, le château est classé Monument Historique. L’année suivante, son dernier propriétaire, Henri-Guillaume de Chabrol, le donne au département du Puy-de-Dôme qui le cède à son tour à la commune de Murol en 1953, toujours propriétaire.

 

Visite et spectacle

La visite est organisée pour présenter les aspects défensifs du château ainsi que ses aménagements intérieurs. Les guides savent intéresser les familles.

Des joutes sont organisées pour le plus grand plaisir des enfants. Ils sont aussi invités à participer à certains affrontements. Notre vidéo en résume quelques aspects.

Le Château de Murol
Le Château de Murol
Le Château de Murol
Le Château de Murol
Le Château de Murol
Le Château de Murol
Le Château de Murol
Le Château de Murol
Le Château de Murol
Le Château de Murol

 

Vulcania

Lieu de loisirs autant que d’apprentissage, Vulcania est un parc d’attraction qui permet à chacun de mieux comprendre le fonctionnement des volcans et de notre planète.
Mettre la science en vie sur le mode des découvertes et de l’émotion tout en restant fidèle à son ambition pédagogique, tel est l’enjeu de Vulcania. Un objectif qui modifie considérablement le site dans la forme et dans l’esprit, avec une articulation nouvelle entre attraction et connaissance, entre émotion et savoir.

Petits et grands peuvent se retrouver autour d’attractions et d’ateliers enrichissants. Le choix d’une scénographie à la fois plus vivante et plus impliquante place l’émotion suscitée chez les visiteurs au cœur de l’aventure. Nous avons apprécié la qualité de plusieurs films qui présentent l’activité volcanique au temps de la chaîne des Puys, une visite panoramique du paysage, avec un aigle. L’activité volcanique fait l’objet de présentations au niveau mondial sous ses différents aspects.

Le succès de ce parc est dû à son adaptation continue à ses objectifs et aux désirs de sa clientèle familiale. En conséquence on retrouve un renouvellement des présentations et des vidéos, comme dans d’autres parcs d’attraction.

Le Château de Murol
Le Château de Murol
Le Château de Murol
Le Château de Murol
Le Château de Murol

Partager cet article

Repost0
29 mars 2020 7 29 /03 /mars /2020 14:05

 

Le parc pédagogique de Saint-Nectaire aussi appelé parc aux Myocastors et aux kangourous est bien plus qu'un simple parc ! L’intérêt pédagogique est le but principal du zoo.

 

Le Myocastor

Le myocastor est un mammifère rongeur aquatique originaire d’Amérique du Sud (Chili, Brésil et Argentine). C’est le cousin germain du castor. Il pèse de 5 à 7 kg vers 2 ans et jusqu'à 15 kg à l’âge de 10 ans. Dans la nature, la famille est formée d'un mâle et de 3 à 5 femelles.

La gestation est de 132 jours (4 mois et demi environ) pour 2 portées par an de 4 petits, en moyenne. La particularité de la femelle est d'avoir 4 mamelles situées de chaque côté de la colonne vertébrale (latérodorsale) qui permettent aux jeunes de téter dans l'eau.

C’est un herbivore - granivore (blé, orge, maïs, pain, herbe, légumes, fruit). Il mange tous ses aliments avec ses pattes avant qu'il utilise comme des mains. Il n'a pas de salive et doit constamment mouiller ses aliments avant de les avaler. La toilette est aussi un spectacle : assis sur ses pattes arrières palmées, il se lave d’abord les dents, puis les moustaches, les oreilles, et à l’aide de ses griffes, peigne soigneusement sa fourrure (environ 100 fois par jour).

Les 4 incisives sont de couleur orange. Elles poussent continuellement et il doit les user sur des morceaux de bois.

 

Les Wallaby

La différence entre les Kangourous et les Wallaby est la même qu'entre les chevaux et les poneys. Zoologiquement parlant, les animaux sont identiques. Seule la taille les différencie. Pour généraliser un peu, les plus petits sont les Wallabies et les plus grands les Kangourous.

Le Wallaby est un Kangourou très rustique et il peut résister à des températures très basses, jusqu’à -30°C.

La majorité des kangourous vit en groupe dont la taille varie considérablement en fonction de l'espèce, de la nourriture disponible et de la saison. Il n'y a pas à proprement parler de saison des amours, le climat et l'abondance ou non de nourriture apparaissent comme des facteurs déterminants. D'autant que les dames kangourous sont en mesure de programmer la naissance de leur progéniture. En fait, elles sont capables de stopper, dans le secret de leur corps, la croissance de leur embryon, mettant les cellules en sommeil dans l’attente de jours meilleurs. Ainsi, si la durée moyenne de gestation se situe aux alentours de 35 à 40 jours, une femelle peut mettre bas un an après avoir été fécondée. Lorsqu'il naît, le bébé Kangourou a la taille d'un gros haricot, pèse moins de 1 gr et ressemble à une chenille rose munie de pattes avant griffues. Il peut alors rejoindre la poche en suivant le chemin de salive que, quelques instants auparavant, sa mère aura tracé dans la fourrure. Accroché à l'une des 4 tétines, il y reste environ 235 jours.

 

Le chien de prairie

Adulte il atteint la longueur totale de 28 à 36 cm, avec une queue qui mesure de 3 à 10 cm et un poids oscillant entre 700 et 1400 g.
La durée de vie moyenne est de 8 ans (parfois jusqu'à 10 ou 12 ans), avec une gestation par an (au printemps) qui dure de 30 à 35 jours.
Le nombre de petits est de 1 à 8.
Leur poids est de 15g à la naissance, leur robe sera formée au 26 ème jour et il ouvrira les yeux vers le 38 ème jour. ls habitent dans les galeries creusées à quelques mètres au-dessous du sol et on peut les surprendre en train de se nourrir ou de jouer près de leurs terriers que l'on devine grâce aux petits monticules de terre disséminés ici et là.
Le chien de prairie n'hiberne pas, mais il ralentit son activité et mange moins pendant la saison froide.

Comportement proche de celui de la marmotte.

La ferme pédagogique de Saint Nectaire
La ferme pédagogique de Saint Nectaire
La ferme pédagogique de Saint Nectaire
La ferme pédagogique de Saint Nectaire
La ferme pédagogique de Saint Nectaire
La ferme pédagogique de Saint Nectaire

Le mouflon de Corse

Originaire de Corse et de Sardaigne, le Mouflon de Corse a été introduit dans les Pyrénées, les Alpes et le Massif central (Massif du Sancy) du XIXe siècle aux années 1970.
Il s'est très bien acclimaté en particulier dans le massif du Carlit et alentours (partie orientale de la chaîne pyrénéenne) ainsi que sur le Mont Caroux (Haut-Languedoc), où la chasse est autorisée.
Les mouflons ont été introduits dans les Alpes au XIXe siècle puis en 1949, avec succès puisqu'ils y sont aujourd'hui beaucoup plus nombreux (une dizaine de milliers) qu'en Corse.
Ils ont également été introduits depuis les années 1980 avec succès dans le Marquenterre à proximité de la baie de Somme, ainsi qu'en Belgique, dans les forêts de la moyenne Semois, où l'on compte plusieurs groupes aux environs de Herbeumont et Sainte-Cécile notamment.
Enfin l'animal a été introduit dans les années 1960 à Hawaï, où il a proliféré, causant des dégâts environnementaux non négligeables, et s'hybridant parfois avec des moutons domestiques, ainsi qu'aux îles Canaries.

 

Les animaux de la ferme

Nous retrouvons les animaux habituels des fermes : poules, lapins, canards, oies,

La ferme pédagogique de Saint Nectaire
La ferme pédagogique de Saint Nectaire
La ferme pédagogique de Saint Nectaire
La ferme pédagogique de Saint Nectaire
La ferme pédagogique de Saint Nectaire
La ferme pédagogique de Saint Nectaire
La ferme pédagogique de Saint Nectaire

Partager cet article

Repost0
22 mars 2020 7 22 /03 /mars /2020 15:11

Annecy

La vieille ville, qui s'étend au pied du château et de part et d'autre du Thiou, est parcourue par des artères moyenâgeuses (appelées autrefois « charrières » ou « ruales »), souvent bordées par des arcades, dont la disposition est d'une grande simplicité : deux axes est-ouest parallèles au Thiou et un axe nord-sud perpendiculaire. La première voie, la plus importante (appelée anciennement magna carreria ou "grande charrière"), relie la porte Perrière à la porte du Sépulcre en longeant le rocher. La deuxième voie, parallèle, sur la rive droite du Thiou, était dénommée charrière de la Halle(rue Grenette), prolongée par la ruale du Four (actuelle rue Jean-Jacques Rousseau). La troisième voie, perpendiculaire, part du pont de l'Isle et, par les charrières Filaterie et Notre-Dame, rejoint les anciennes portes de Bœuf au nord (porta nova de Boutz ou Bouz, désignant l'ancien vicus gallo-romain de Boutae fondé en -50 au niveau de la plaine des Fins et du Paquier à l'est (porta pascuorum ou « porte des pâturages »), formant ainsi les charrières du même nom. Le quadrillage interne se trouve complété par des quais, des places, des rues transversales et de nombreux passages couverts semblables aux traboules lyonnaises, qui étaient à l'origine des accès intérieurs aux hôtels particuliers permettant de rejoindre les différentes dépendances (écuries, cuisines, hangars…). Ces passages sont de véritables dédales architecturaux traversant des blocs entiers d'immeubles anciens, certains donnant sur des cours intérieures parfois agrémentées de commerces. Si une grande partie des canaux est aujourd'hui recouverte, certains demeurent toujours à ciel ouvert. C'est le cas du Thiou sur toute sa longueur, ainsi que du canal du Vassé jusqu'au pont Albert Lebrun, puis de la rue Vaugelas (passage Gruffaz) jusqu'au canal Notre-Dame et celui-ci du Thiou au Thiou en surgissant derrière l'église Saint-Maurice (anciennement Saint-Dominique, d'où le nom du canal à cet endroit) et de nouveau près de la collégiale Notre-Dame-de-Liesse.

 

Église Notre-Dame-de-Liesse d'Annecy

Fondée et construite dans la seconde partie du XIVe siècle par les comtes de Genève Amédée III et Robert, l’église Notre-Dame-de-Liesse fut construite sur l'emplacement d’un ancien oratoire et sur celui d'une place médiévale à proximité d’un hospice médiéval. Cet endroit présentait alors un caractère religieux affirmé. En 1793, le chœur est détruit par volonté de la municipalité révolutionnaire de faire une « place de la liberté » propre à accueillir de grands rassemblements populaires. À défaut d'être rasé comme tous les clochers d'Annecy, le clocher de cette église ne perdra que sa flèche et ses échaugettes. Autour de « l'arbre de la liberté» la place devient au début du XIXe siècle le centre de la vie politique. Devant l'église, une grande partie de la place est conservée. Entourée de cafés et de magasins, dénommée « place Notre-Dame », elle affirme sa vocation d'agora. Jusqu'en 1854, s'y tient un marché des œufs, fromages et légumes, jusqu'à son transfert vers la rue Sainte-Claire. En 1859, la municipalité d'Aimé Levet y installe la fontaine à obélisque, aux lions et aux tortues.

Annecy et le Palais du Facteur Cheval
Annecy et le Palais du Facteur Cheval
Annecy et le Palais du Facteur Cheval
Annecy et le Palais du Facteur Cheval
Annecy et le Palais du Facteur Cheval
Annecy et le Palais du Facteur Cheval

Le Palais idéal du facteur Cheval à Hauterives

Selon ses souvenirs, en avril 1879, durant l'une de ses tournées, le facteur bute du pied contre une pierre, manquant de tomber sur le chemin. Son œil ayant été attiré par la forme curieuse de la pierre, il la cueille et celle-ci sera nommée « la pierre d'achoppement ».

Dès le lendemain, repassant au même lieu, il constate la présence d'autres pierres ayant des formes encore plus singulières et, à son goût, plus belles que celle qu'il a trouvée la veille. Il se fait alors la réflexion que, puisque la nature pouvait « faire de la sculpture », il pourrait très bien lui-même, fort de ses longues rêveries préparatoires, se faire architecte, maître-d'œuvre et ouvrier dans la construction d'un « Palais idéal ».

 

Durant les 33 années qui suivent, Ferdinand Cheval ne cesse de choisir des pierres durant sa tournée quotidienne, les portant d'abord dans ses poches, puis se munissant d'un panier, voire d'une brouette en certaines occasions. Revenu à son domicile, il passe de longues heures à la mise en œuvre de son rêve, travaillant de nuit à la lueur d'une lampe à pétrole. Il est alors considéré comme un excentrique par les gens du cru, qui ne disposent pas de la vision d'ensemble qu'a l'architecte.

Le 2 septembre 1969, le palais est classé au titre des monuments historiques. André Malraux a appuyé la procédure de classement avant son départ du gouvernement, contre l'avis défavorable de la plupart des fonctionnaires du ministère de la Culture qui écrivent, dans un rapport daté de 1964 : « Le tout est absolument hideux. Affligeant ramassis d'insanités qui se brouillaient dans une cervelle de rustre ». Malraux déclare pour sa part qu'il considère le Palais idéal comme « le seul représentant en architecture de l'art naïf » et affirme qu’« il serait enfantin de ne pas classer quand c'est nous, Français, qui avons la chance de posséder la seule architecture naïve du monde et attendre qu'elle se détruise ».

C’est un film récent (2018) de Nils Tavernier qui retrace la biographie du facteur incarné par Jacques Gamblin.

Annecy et le Palais du Facteur Cheval
Annecy et le Palais du Facteur Cheval
Annecy et le Palais du Facteur Cheval
Annecy et le Palais du Facteur Cheval
Annecy et le Palais du Facteur Cheval
Annecy et le Palais du Facteur Cheval
Annecy et le Palais du Facteur Cheval
Annecy et le Palais du Facteur Cheval
Annecy et le Palais du Facteur Cheval
Annecy et le Palais du Facteur Cheval

La suite de notre voyage nous conduira dans la chaîne des Puys et en Bretagne, du côté de la ville de Vannes

Partager cet article

Repost0
15 mars 2020 7 15 /03 /mars /2020 18:00

 

Ce musée a été conçu comme une représentation tournante d’œuvres de peintres locaux. Le Musée Regards de Provence, installé dans l'ancienne Station Sanitaire construite par l'architecte Fernand Pouillon en 1948 et réhabilitée pour 2013, a été créé à l'occasion de l'année Marseille Provence Capitale Européenne de la Culture en 2013. Le Musée organise des expositions temporaires collectives ou individuelles sur Marseille, la Provence et la Méditerranée du XVIII° siècle à nos jours. Il présente également un documentaire artistique permanent sur la mémoire de la Station Sanitaire.

Du 5 octobre 2019 au 3 mai 2020, le Musée Regards de Provence met à l'honneur le peintre Henri Person par une rétrospective regroupant près de 90 œuvres.

 Grand ami de Paul Signac et navigateur, Person (1876-1926) fut également le fondateur du Musée Tropelen, aujourd’hui Musée de l’Annonciade à Saint Tropez. Cette initiative s’inscrit dans une programmation qui valorise les artistes de renom qui ont marqué le territoire du Sud et l’histoire de l’Art. La Méditerranée fût une source inépuisable d’inspiration pour cet artiste, enthousiasmé par le pointillisme et la quiétude des eaux du port de Saint-Tropez.

Le Musée Regards de Provence met à l’honneur l’oeuvre d’Henri Person qui, tout au long de sa vie, a construit son œuvre sur les thèmes qui lui sont chers comme les bateaux, la mer, les arbres qui la bordent et les petits villages du littoral méditerranéen. Dans cette grande première rétrospective, près de soixante-dix peintures et aquarelles sont réunies issues des collections de la famille, de prêts de musées, de galeries et de collectionneurs privés.

 

Le Restaurant

 

Le restaurant est situé au premier étage du musée. C’est est un lieu prestigieux de restauration, de réunion et de réception moderne et raffiné, privatisable pour des entreprises ou des privés en journée ou en soirée.

Son style de décoration nous plonge dans l’esprit des années 50, avec une ambiance méditerranéenne et contemporaine évoquée par la fresque en mosaïque d’émaux et de verres créé spécialement sur mesure, se déployant sous le comptoir du bar. Les tables, les chaises Ant « fourmi » du designer Arne Jacobsen, les fauteuils 403 d’Alvar Alto, les banquettes en velours, les lustres Palmonds en cristaux de bohême confèrent une atmosphère feutrée et douce.

Le musée Regards de Provence de Marseille
Le musée Regards de Provence de Marseille
Le musée Regards de Provence de Marseille
Le musée Regards de Provence de Marseille
Le musée Regards de Provence de Marseille
Le musée Regards de Provence de Marseille
Le musée Regards de Provence de Marseille
Le musée Regards de Provence de Marseille
Le musée Regards de Provence de Marseille
Le musée Regards de Provence de Marseille
Le musée Regards de Provence de Marseille
Le musée Regards de Provence de Marseille
Le musée Regards de Provence de Marseille
Le musée Regards de Provence de Marseille
Le musée Regards de Provence de Marseille

 

Les Tours de Marseille

Pour Jean Nouvel : Une tour Bleu Blanc Rouge

 

La Marseillaise a été imaginée par les Ateliers Jean Nouvel Le célèbre architecte a entre autre signé le spectaculaire "One New Change" de Londres et le chantier pharaonique du Louvre d'Abu Dahbi.

Légère et toute en transparence, la tour de Jean Nouvel joue avec le soleil pour se fondre dans le paysage et l'horizon grâce ses 30 nuances de couleurs : 
► Bleu azur comme la mer et le ciel
► Blanc comme les nuages et les roches des calanques
► Rouge brique comme les toits en tuile

Ces reflets changeant au gré des points de vue sont produits par 3 850 brise-soleils multicolores en Béton Fibré à Ultra Haute Performance qui habillent les 16 000 m² de la façade vitrée.  Ces brise-soleils ne se limitent pas à filtrer les rayons lumineux pour protéger le bâtiment des coups de chaleur, ils permettent également d'abolir la sensation de trop grande hauteur pour les futurs occupants de la tour", indique le constructeur.

Face à la mer, La Marseillaise pointe à 135 mètres de haut, ce qui en fait le deuxième immeuble le plus haut de la ville après celui de la CMA-CGM voisin. Elle s'élève sur 31 niveaux, dont 27 étages de bureaux. 95 % des postes de travail auront une vue sur la mer.  "Magistral", un hall de 12 mètres de haut accueille le visiteur avec des terrasses végétalisées, cinq commerces en pied et ses 15 ascenseurs pour desservir les étages. 

 

La tour CMA-CGN

 

La Tour CMA CGM est le plus grand immeuble de grande hauteur de Marseille (IGH) à usage de bureau de la ville. Située dans lequartier d'affaires Euroméditerranée. Cette tour est conçue par l'architecte Zaha Hadid dans un style déconstructiviste. Elle abrite le siège social de la Compagnie Générale Maritime, le 4e armateur mondial de transport maritime en conteneurs.

Haute de 147 m, il s'agit de la plus haute tour marseillaise et de la troisième plus haute tour de province. Elle regroupe 2 700 employés de CMA-CGM répartis auparavant sur sept sites différents.

À la tour s'ajoute un bâtiment annexe qui contiendra des locaux techniques, cinq niveaux de parking souterrain, un restaurant d'entreprise et les salles informatiques.

Une troisième tour devrait s’intercaler entre les deux tours précédemment décrites à l’horizon 2022.

 

Photos du restaurant, des tours et d'autres oeuvres régionales
Photos du restaurant, des tours et d'autres oeuvres régionales
Photos du restaurant, des tours et d'autres oeuvres régionales
Photos du restaurant, des tours et d'autres oeuvres régionales
Photos du restaurant, des tours et d'autres oeuvres régionales
Photos du restaurant, des tours et d'autres oeuvres régionales
Photos du restaurant, des tours et d'autres oeuvres régionales
Photos du restaurant, des tours et d'autres oeuvres régionales
Photos du restaurant, des tours et d'autres oeuvres régionales
Photos du restaurant, des tours et d'autres oeuvres régionales
Photos du restaurant, des tours et d'autres oeuvres régionales
Photos du restaurant, des tours et d'autres oeuvres régionales
Photos du restaurant, des tours et d'autres oeuvres régionales

Photos du restaurant, des tours et d'autres oeuvres régionales

Partager cet article

Repost0
7 mars 2020 6 07 /03 /mars /2020 15:57

 

Le palais Longchamp est un palais-château d'eau de style néo-classique situé au quartier des Cinq-Avenues du 4ème arrondissement de Marseille. Le site est inscrit aux monuments historiques depuis le 1er octobre 1974 et classé en 1997 et1999

Inauguré en 1869, le palais est composé de plusieurs entités  :

  • le pavillon château d'eau central, réservoir d'eau  de la Durance arrivée par le anal de Marseille long de 85 km, à titre de principale source historique d'eau potable de la ville de Marseille.
  • le musée des Beaux-Arts de la ville de Marseille (dans l'aile gauche du palais)
  • le muséum d'histoire naturelle de Marseille (dans l'aile droite du palais)
  • un jardin public (devant) avec des bassins e cascades et des statues allégoriques à la gloire de l'eau .
  • le parc Longchamp (à l'arrière du palais) avec l'observatoire de Marseille , jardin botanique et parc zoologique. 

 

La rénovation du musée Longchamp

Notre visite organisée par les Amis des musées de Nice ne concernait que le musée des Beaux-Arts rénové. Elle a permis d’admirer de nombreuses œuvres inaccessibles, alors qu’auparavant seules les salles du rez-de-chaussée, étaient restées ouvertes.  

Marseille : Le musée des Beaux-Arts du Palais Longchamp
Marseille : Le musée des Beaux-Arts du Palais Longchamp
Marseille : Le musée des Beaux-Arts du Palais Longchamp
Marseille : Le musée des Beaux-Arts du Palais Longchamp
Marseille : Le musée des Beaux-Arts du Palais Longchamp
Marseille : Le musée des Beaux-Arts du Palais Longchamp
Marseille : Le musée des Beaux-Arts du Palais Longchamp
Marseille : Le musée des Beaux-Arts du Palais Longchamp
Marseille : Le musée des Beaux-Arts du Palais Longchamp
Marseille : Le musée des Beaux-Arts du Palais Longchamp
Marseille : Le musée des Beaux-Arts du Palais Longchamp
Marseille : Le musée des Beaux-Arts du Palais Longchamp
Marseille : Le musée des Beaux-Arts du Palais Longchamp
Marseille : Le musée des Beaux-Arts du Palais Longchamp
Marseille : Le musée des Beaux-Arts du Palais Longchamp
Marseille : Le musée des Beaux-Arts du Palais Longchamp
Marseille : Le musée des Beaux-Arts du Palais Longchamp

 

Notre visite du musée des Beaux-Arts

Rubens, ouvre notre parcours avec une superbe chasse au sanglier. Notre vidéo en décrit la scène.  Puis suivent Courbet, Ziem, David. Enfin une salle est entièrement consacrée à la sculpture avec Puget. C’est un panorama de quatre siècles d'histoire de l'art que nous parcourons avec les commentaires avisés de Madame Pellissier.

On peut aussi voir au musée un bel ensemble des plus grands maîtres italiens et français des XVIe et XVIIe siècles, avec des œuvres de Pérugin, du Guerchin, de Pannini pour l'Italie ou de Champaigne, Vouet, Greuze,­ Vernet , Hubert Robert ou David pour la France.­

Les écoles du Nord sont représentées par des tableaux de Rubens, Jordaens ou Snyders.

La présentation de l'art en Provence aux XVIIe et XVIIIe siècles est l'une des particularités du musée. Les œuvres de Louis Finson, Jean Daret, Nicolas Mignard ou Michel Serre rappellent le dynamisme de ce foyer artistique qui durant deux siècles attira les artistes de l'Europe du Nord et du Sud.

L'École française du XIXe siècle est l'un des temps forts de la collection. Aux côtés des plus grands maîtres, Courbet, Corot, Daubigny, Millet et Puvis de Chavanne, figurent les représentants de l'école de Marseille comme Loubon, Guigou ou Ziem qui vont imposer leur vision originale des paysages lumineux du Midi. "La Voix intérieure", chef-d'œuvre de Rodin, donné par le sculpteur au musée, les bustes des célébrités du Juste Milieu ou le Ratapoil de Daumier sont les œuvres les plus célèbres de la galerie de sculpture du XIXeme siècle. ­­

 

Marseille : Le musée des Beaux-Arts du Palais Longchamp
Marseille : Le musée des Beaux-Arts du Palais Longchamp
Marseille : Le musée des Beaux-Arts du Palais Longchamp
Marseille : Le musée des Beaux-Arts du Palais Longchamp
Marseille : Le musée des Beaux-Arts du Palais Longchamp
Marseille : Le musée des Beaux-Arts du Palais Longchamp
Marseille : Le musée des Beaux-Arts du Palais Longchamp
Marseille : Le musée des Beaux-Arts du Palais Longchamp
Marseille : Le musée des Beaux-Arts du Palais Longchamp
Marseille : Le musée des Beaux-Arts du Palais Longchamp
Marseille : Le musée des Beaux-Arts du Palais Longchamp
Marseille : Le musée des Beaux-Arts du Palais Longchamp
Marseille : Le musée des Beaux-Arts du Palais Longchamp

La peste de 1720 à Marseille

La monumentale restauration de Michel Serre, La peste à Marseille attire tous les regards. Inévitablement, nous pensons à la diffusion actuelle du Covid 19. De grands tableaux reconstituent cet épisode en le montrant dans un esprit de reportage digne des photos d’actualité de Paris-Match. Les immeubles modernes encadrent des entassements de morts, ainsi que les va et vient des secours, des familles, en présence des notables. Un corps est descendu les pieds tenus par une corde dans une charrette située au bas de l’immeuble.

Cette situation m’a évoqué les propos du blog de Fang Fang, une écrivaine chinoise, qui habite à Wuhan.  Elle préside depuis 2007 l’Association des écrivains du Hubei. (Le monde du 3 mars 2020)

 

A Wuhan, on transporte les cadavres dans des sacs, emportés sur des charrettes.

Wuhan vit aujourd’hui une catastrophe. Il ne s’agit pas de l’obligation de porter des masques ou de rester cloîtré chez soi. Il s’agit de la liste des décès qui ne cesse de s’allonger. Jusqu’à présent, lorsqu’une personne mourait, son corps était mis en bière et emporté au crématorium. Maintenant, on transporte les cadavres dans des sacs, emportés sur des charrettes.

 Ce qui est catastrophique, c’est d’affronter le vent, le froid et la pluie pour tenter de trouver un lit dans un hôpital, mais sans résultat. Ce qui est catastrophique, ce sont ces queues interminables qu’il faut faire dans les hôpitaux pour s’inscrire, des queues qui peuvent durer deux jours, et, parfois sans même avoir réussi, vous vous écroulez à terre. Ce qui est catastrophique, c’est d’attendre chez soi une notification pour une place dans un hôpital, et, lorsqu’elle arrive enfin, il est déjà trop tard. Le pire, ce sont ces patients gravement malades hospitalisés, qui, lorsqu’ils entrent, disent adieu à leurs proches, car ils ne les reverront jamais.

Peintures de Michel Serre.  Marseille la peste en 1720
Peintures de Michel Serre.  Marseille la peste en 1720
Peintures de Michel Serre.  Marseille la peste en 1720
Peintures de Michel Serre.  Marseille la peste en 1720

Peintures de Michel Serre. Marseille la peste en 1720

Dernier souvenir des disparus : les téléphones portables

Des dispositions ont été prises pour garder les affaires des morts, en particulier les téléphones portables. Ces derniers seront stockés, puis désinfectés, et le service des télécommunications essayera de trouver des proches grâce aux informations contenues dans les téléphones. Ces portables représenteront un mémorial pour les proches. Ceux qui n’auront pas de propriétaire seront conservés et serviront de preuve dans l’histoire.

Partager cet article

Repost0

Nice au soleil

Rechercher

Table des matières

Le Musée Masséna

L'exposition Slobodan  à la Providence

Le musée Chéret : l'album diaporama

Merveilles du Bouddhisme au musée des Arts Asiatiques

Musée des Arts Asiatiques : les bois de l'immortalité

Inauguration du musée Bonnard au Cannet

Le Musée national Chagall de Nice

Musée Chagall : l'album

Expostion sur les peintres Russes à la Malmaison de Cannes

Musée national Fernad Léger de Biot

Musée Fernad Léger : l'album

Actualité des musées en France et dans le monde : artproject

Musée Masséna : le mobilier Napoléon 1er

Musée Masséna : l'album

Musée International d'art naÎf de Nice

Musée international d'art naÎf de Nice : l'album

Musée des Beaux Arts : Chéret dans ses murs

Exils : expostion temporaire des musées nationaux du 06

Musée Masséna : présence Russe à Nice

Angkor au musée des Arts Asiatiques

Le musée d'Art Classique de Mougins

Marseille capitale européenne de la culture en 2013

Marseille 2013 suite et fin

Au MAMAC : la postérité d'Henri Matisse

Matisse un été à Nice : musée Matisse et musée Chéret

Musée National Chagall : les autoportaits

La Promenade du Paillon de Nice

La Fondation Hartung-Bergman à Antibes

Antibes et ses musées

Trois siècles de tourisme  aux Archives Départementales des Alpes Maritimes

Exposition temporaire « Reconstruire le Réel » à Fernand Léger

Exposition The Animals aux Galeries Lafayette de Nice

Musée des Arts Naïfs de Nice Anatole Jakowsky

Georges Clemenceau : une passion pour l'Asie

La Principauté de Seborga

Expositions au MAMAC : Juliao Sarmento-Donation Karen

Musée Masséna : la marqueterie

Musée Chéret : exposition Lengrand

Le Palais Lascaris de Nice

Le Palais de Marbre (Archives municipales)

La donation Ferrero : école de Nice

 
Marseille : Volubilis au Mucem, Réfection de la Major
Le château de Vaux le Vicomte
Le château de Fontainebleau
Venise  Ca Rezzonico
 
Saorge et Tende
Promenade à Bussana Vecchia
La découverte du vieux-Nice et ses confréries de Pénitents
Promenade à Saint Tropez- Musée de l'Annonciade : les peintres de l'école de Marseille
Les Chapelles Notre Dame de Vie à Mougins et Bellini à Cannes
La fête des Cougourdons à Nice
Imperia et ses vallées d'oliviers-Valloria
La Principauté de Seborga
 
La Croatie
Promenade à Bussana Vecchia
La Jordanie
La Sicile  
La Sicile  : diaporama
Musée d'Arles Antique
Musée d'Arles Antique : diaporama
 
Inde : le Rajasthan 
Inde : le Rajasthan diaporama
Inde du Sud 1) Mahabalipuram-Pondichéry
Inde du Sud  2) Chidambaram-Darasuram-Tajore
Inde du Sud 3) Tiruchirapali-Tanjore
Inde du Sud 4) Madurai
Inde du sud 5)  Periyar-Backwaters
Inde du Sud 6) Cochin-Mysore
Inde du Sud 7) Mysore-Hassan
Inde du Sud 8) Hampi
Inde du Sud 9) Pattandakal-Goya
Les pêcheurs +7 diaporamas sur l'Inde du Sud
Belgique : Bruges - Gand
Belgique : diaporama
Chine : le Yunnan 
Chine : le Yunnan : diaporama
Russie : Saint Pétersbourg 
Russie : Saint Pétersbourg : diaporama
Italie :les Lenghe et le Barolo
Promenades à Paris
Promenades à Paris
La Pologne ; carnet de voyage
La Pologne : carnet de voyage 2
La Pologne : carnet de voyage 3
La Pologne : diaporama
Prague 
Prague ; diaporama
Italie : ile d'Elbe, Pise, Cinqueterre
Italie : ile d'Elbe, Pise, Cinqueterre : diaporama
Myanmar 1) Yangoun-Bago
Myanmar 2) Pagan
Myanmar 3) Popa-Mandalay
Myanmar 4)Mandalay-Anciennes capitales
Myanmar 5) Mandalay-Mingun
Myanmar 6) Heho-Pindaya-Lac Inlé
Myanmar 7) Yangon
Myanmar : diapositives : Bago
Myanmar : diapositives : Pindaya-Lac Inlé
Myanmar diapositives : Bagan
Myanmar daiapositives : Yangon
Actualité des musées : Google artproject
Musées d'exception de Paris : Orsay et Pinacothèque
Promenade en IDF : Ecouen musée de la Renaissance
Promenade en IDF : Vincennes, Royaumont
Chartres : superbe vidéo
Le Mans : sa vieille ville
Nantes : monuments et mémorial de l'esclavage
Bourges 
Promenade en pays niçois : Contes, l'Escarène, Tende
Italie : Bussana Vecchia
 
Italie : Venise
Venise : diaporama
Italie : Lucques
Italie : Capri-Amalfi et sa côte
Italie : Pompéi et Herculanum
Italie : Naples et le Palsi royal de Caserte
Pompéi-Herculanum : diaporama
Italie : Turin ville royale
Italie : Florence suite de trois articles sur les quartiers
Florence : diaporama 1
Florence : diaporama 2
Sienne
Sienne - Route du Chianti
Barcelone: les pyramides humaines
Venise 1
Venise 2
Venise 3 ca Rezzonico
Parme
 
Singapour
Indonésie : Prambanan et Borobudur
Indonésie 2 : Surabaya-Mont Bromo-Kalibaru
Indonésie 3 : Bali
Indonésie 4 : Bali suite
Indonésie 5 – Sulawesi : le pays Toraja
Indonésie 6 - Sulawesi-Bali-France
Vidéo : mariage musulman en Indonésie
Vidéo : funérailles en pays Toraja
Coblence et le Rhin romantique
Trèves-Bernkastel
Le Luxembourg
Metz : ville et musée d’art moderne Pompidou
Nancy (suite)
Nancy et l’Art Nouveau
Musées : de superbes écrins
Marseille 2013 suite et fin
Marseille capitale européenne de la culture en 2013
Expositions ZIEM et Boudin été 2013 à Paris
Exposition virtuelle de Jane Austin en 1813 : reconstitution
Afrique du Sud Le Cap, Bonne Espérance, faune
Franschhhoek
De Graaf-Reinet à Durban
De Swelendam à Graaf-Reinet Camdeboo National Park
D'Hluhluwe au Parc Kruger via le Swaziland
Pilgrim’s Rest, Blyde River Canyon, Three Rondavels
Ohrigstad-Prétoria
Zimbabwe : les chutes Victoria par hélicoptère
Islande : Reykjavik fin de la Saga
Islande les fjords de l'Ouest Latrajberg - Péninsule de Snaefellsnes
Islande : fjords de l'Ouest - Isafjordur - Breitdavik
Islande : la route du Nord - Dettifoss - Myvatn - Godafoss - Akureyri - Glumboer
Les Fjords de l’Est : Le glacier-Le musée des pêcheurs français
Le parc national de Skaffaffel-Le Lagon Glaciaire de Jokulsarlon
ISLANDE : Carnet de voyage
Promenade en train à crémaillère au-dessus d'Interlaken
Lucerne et le col du Simplon
Phnom Penh 
Temples d'Angkor : Ta Prohm et Banteay Srei 
Angkor : les portes, le Bayon, le palais royal 
Cambodge : Angkor Vat 
Vientiane la capitale du LAOS 
Vang Vieng 
Luang Prabang 
LAOS - Jour 05 - PAKBENG - LUANG PRABANG 
LAOS - Au fil du Mékong 
CHIANG RAI 
 
https://www.youtube.com/channel/UCioFqEgrHD2GMbDQiri_p7w/videos

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Présentation-Boussole