Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

DIRPA : visites, découvertes, musées, évasions pour les retraités des Alpes Maritimes

 

27 août 2010 5 27 /08 /août /2010 15:32

 

 

 

Voyage en Pologne 3

 

Bonjour à tous,

 

Notre voyage en Pologne se poursuit agréablement. Ce troisième volet  est consacré aux villes du sud de Cracovie et de Wroclaw. Ce carnet de voyage est l’occasion pour moi de vous inciter à mieux connaître une destination moins courue que d’autres.

   

P7264320.JPG

Cracovie : l'église Notre Dame

 

Cracovie est une des rares villes à ne pas avoir été détruite. Elle offre en conséquence une vieille ville entièrement piétonne. Son centre est construit autour du Rynek qui est la place du marché. Il renferme la halle aux draps, l’ancien Beffroi et l’église Notre Dame. Cet ensemble monumental constitue le cœur de ville avec un bâtiment de 200 mètres de longueur : la halle aux draps, occupée par nombre d’échoppes.

 

P7264375.JPG

La halle aux draps

 

Une voie royale relie les remparts au château de Wawel.

P7264326.JPG

Eglise St Pierre et St Paul

 

P7264331

 

P7264336.JPG

La colline de Wawel : Château et Cathédrale

 

Elle passe par les églises St Pierre et St. Paul à l’élégante façade et St. André Arrivé en fin de voie, on débouche sur le château de Wawel qui domine la ville. Le château royal est un musée, ses murs renferment la Cathédrale destinée aux couronnements des rois de Pologne (dont la capitale était  Cracovie).

 

Wroclaw offre au visiteur ses places, ses maisons de style Renaissance, baroque ou classique.

 

P8075048.JPG

P8075074.JPG

P8075049.JPG

P8075056.JPG

P8075108.JPG

Place du Rynek

 

Le Rynek est le centre de la ville médiévale avec un immense ensemble comprenant l’hôtel de ville, la place au sel et l’église Ste Elisabeth. Tout au long de ces espaces de nombreux commerces s’y alignent : principalement des bars et restaurants.

Le quartier de l’Université est un ensemble baroque qui abrite l’observatoire (vues superbes sur la ville) et la salle Léopoldine.

 

P8075094.JPG

P8095165.JPG

L'université et son entrée

 

P8095171.JPG

La salle Léopoldine


Une curiosité : le panorama de la bataille de Raclawice.  Ce tableau commémore la victoire des polonais sur les russes en 1794. Ce panorama est installé dans une salle circulaire de 360%. D’une longueur de 120 mètres sur 15 mètres de hauteur, il présente les phases de la bataille. Les visiteurs sont donc invités à faire le tour de cette immense toile pour en observer les détails.

 

P8085120

P8085119.JPG

 

Puissent ces photos vous inciter à voyager en dehors des sentiers battus !!

 

Guy Muller

 

Partager cet article
Repost0
7 août 2010 6 07 /08 /août /2010 22:23

 

Flâneries à Prague

 

Cette année, je vous propose mon programme de vacances sous la forme d’un carnet de voyage. L’ordre chronologique du voyage n’est pas respecté car je désire regrouper certains émerveillements en regroupant plusieurs villes « musées » qui ont des caractéristiques communes en facilité de circulation pour les piétons, avec un centre ville très dense. Je pense à Bruges, Venise, Florence, Gdansk et Wroclaw. Ces villes ont une âme, concentrent d’énormes richesses, offrent des possibilités de repos de par l’importance du nombre de bistrots et restaurants, bancs publics, etc. Ultérieurement ces notes seront étoffées de nouveaux textes et photos.

 

P7224166.JPG

 

Dans mon cœur, parmi les villes possédant un patrimoine émouvant et important, il y a Paris, bien sûr, Londres et Prague. Ce sont des capitales qui ont échappé aux destructions des guerres et qui présentent un amoncèlement de lieux privilégiés.  Ces  capitales méritent plus d’un voyage si l’on désire en capter l’esprit. Elles offrent non seulement une luxuriance de monuments, mais aussi des possibilités de visites de musées, de nombreux spectacles et des excursions extérieures.

 

En ce qui concerne la ville de Prague son patrimoine immobilier est immense. Mais l’offre de concerts et de musique à toute heure en fait un lieu superbe de flâneries multiples. Aux alentours de Prague, il est possible, comme à Vienne, d’apprécier des bons vins accompagnés de musique. On doit aussi écouter les concerts organisés dans l’ensemble de la ville, principalement dans les nombreuses églises et salles de concert.

 

P7224100.JPG

 

En arrivant à Prague, nous avons été littéralement happés par les Prom’s qui sont des concerts organisés depuis un balcon de la maison municipale. Cette maison est un chef d’œuvre d’art nouveau. Elle renferme une salle de concert et une galerie d’exposition, cette année consacrée au peintre-affichiste Mucha.

 

Comment résister à un concert de guitare des compositeurs de l’époque baroque ? Puis aux sérénades avec une dominante de cuivres aux Prom’s, au récital Verdi dans une très grande salle de concert, enfin à une aubade pour violon et orgue dans une église de la vieille ville ?

 

P7224102.JPG

 

P7224156.JPG 

Que doit-on visiter à Prague ? Pour ceux qui ne connaissent pas Prague, les lieux à visiter sont la vieille ville, le Pont Charles, le quai Mazaryk, le Château, la cathédrale,  la ruelle d’or (près du Château), les quartiers arts nouveau ou sécession.

 

P7224165.JPG

 Le coeur de la vieille ville

 

Dans le diaporama placé à côté de ce texte, je présente l’art nouveau par l’intermédiaire du palais municipal (intérieur et extérieur) et celui du quai Masaryk dont chaque maison possède des caractéristiques véritablement originales. Pour cette fois acceptez un programme commandé par la nécessité d’accorder nos pas à l’offre du moment. Cet arrêt à Prague était un moment de plaisir, une simple étape, avant d’entamer notre voyage en Pologne. Or ce voyage devait aussi s’inscrire dans les 150 ans de la mort de Chopin, autre grande étape musicale de l’année 2010.

 

Guy Muller

 

 

Partager cet article
Repost0
5 août 2010 4 05 /08 /août /2010 22:03

 

Voyage en Pologne 2

 

Bonjour à tous,

 

Notre voyage en Pologne se poursuit agréablement. Ce deuxième volet  est consacré entièrement aux villes martyres de Varsovie et de Gdansk. Ces villes ont été détruites à 85-90%, lors de la dernière guerre. Il était possible dès lors de les abandonner sous la forme de gravats. La décision de reconstruire ces villes a été réalisée avec la volonté de montrer ou de démontrer que la Pologne avait la capacité d’effacer les outrages de l’histoire. En effet, le partage de la Pologne entre les nazis et les soviétiques ne s’était pas embarrassé de beaucoup de scrupules. Il s’agissait de faire main basse sur un nationalisme réel mais toujours méconnu au plan international, y compris pendant la première guerre mondiale.

 

P8054945.JPG

 P8054944.JPGP8054943.JPG

 

 Le nationalisme se prouve : la reconstruction de villes complètement anéanties en est la preuve. Mais il faut aussi compter avec un devoir de mémoire omniprésent. Ce jour à la poste centrale de Gdansk j’ai pu prendre des photographies de la déclaration de Guerre de 1939, de l’exode des populations des villes, puis de leur déportation massive.

Dans les parcs et jardins des villes des spectacles sont organisés pour les 150 ans de Chopin. C’est l’occasion de présenter à chaque fois sur des présentoirs les toiles d’artistes montrant les villes, tout en présentant l’état des rénovations accomplies.

  P7294483.JPG

 

Ce voyage nous a permis de voir aussi les Carpates, les lacs de Mazurie, la Poméranie, presque tous les sites classés au patrimoine mondial. Ce voyage est un échange de connaissance entre ceux qui sont visités et ceux qui ignorent la Pologne. Puissent ces quelques lignes vous inciter à découvrir l’harmonie des paysages parcourus.

 

Vous êtes en conséquence priés de parcourir le diaporama situé à la droite de l’écran…

 

Guy Muller

 

 

Partager cet article
Repost0
3 août 2010 2 03 /08 /août /2010 22:07

Voyage en Pologne

 

La Pologne n’est pas une destination courante : quel dommage !! Depuis longtemps la France a entretenu d’importantes relations avec ce pays au plan intellectuel (Balzac et Madame Hanska), artistique (Sand et Chopin- de nombreuses collaborations cinématographiques) et scientifique (Marie Curie). La France y déploie aussi de nombreuses entreprises qui en maillent l’économie : Auchan, Carrefour, Leroy-Merlin, Michelin, France Télécom…

 

P7304571

 Varsovie en 1947

 

Cette année notre voyage a suivi le parcours des villes de Cracovie, Varsovie, Gdansk, Poznan et Wroclaw. Des étapes ont aussi permis de visiter Torun, Malborg. Tous ces sites sont inscrits au patrimoine mondial. Mais notre voyage a permis de mieux connaître ce pays durant trois semaines de pérégrinations.

Les villes de Varsovie et de Gdansk ont la particularité d’avoir été presque complètement détruites pendant la dernière guerre. Nous avons pu voir des villes reconstruites selon d’anciennes photos, plans et tableaux de Bellotto (Canaletto le Jeune). Le résultat outre qu’il est remarquable, témoigne d’une volonté de revanche vis-à-vis des aléas de l’histoire. Varsovie a été détruite à 85%, car elle a témoigné d’une trop grande volonté de rébellion lors de l’occupation allemande, n’acceptant pas l’occupant. C’est à deux reprises que Varsovie s’est révoltée :

-          Une première fois avec l’insurrection du Ghetto le 19 avril 1943,

-          Une deuxième fois le 1er août 1944.

Ces révoltes ont donné l’occasion aux Allemands de détruire complètement Varsovie au lance-flamme. En effet, les troupes soviétiques arrêtées devant la Vistule, ont attendu pendant 63 jours que la résistance devienne un désastre. Hitler devait donner l’ordre de détruire la ville. A la fin de la guerre, Varsovie dont un habitant sur trois était juif, avait perdu 850 000 personnes, soit les deux tiers de sa population.

 

P8014702

  

P8014707

 

P8014704

 Cérémonies du souvenir

 

Aussi, il était émouvant en ce 1er août 2010 de participer aux commémorations de la population. Ce rappel de souvenirs douloureux était aggravé par la mort du Président de la république polonaise dans un accident d’avion. Cet accident est survenu à l’occasion d’une cérémonie commune avec les russes pour célébrer l’anniversaire de Katyn. A Katyn  27 500 personnes furent assassinées par les soviétiques dont 17 000 officiers polonais.

Les photos précédentes et suivantes vous permettent de suivre les manifestations du souvenir qui se sont déroulées le 1er août :

-          Jamborée des scouts venus du monde entier,

-          Monument aux victimes de l’insurrection,

-          Reconstitution de barricades,

-          Veillée en faveur du Président défunt,

-          Soirée du souvenir devant le monument aux morts de Varsovie.

 

P8014711

  P8014712

 

P8014718

 Au monument de l'Insurrection

 

P8014708

 Une des stèles rappelant les martyrs

 

P7304520

 Face à la Présidence, les polonais rappellent l'accident d'avion qui a coûté la vie au Président de la République

 

Un important travail de reconstruction de la ville permet d’entretenir vivace un souvenir déjà très atténué en France. Chaque nouvelle reconstruction donne en effet l’occasion de rappeler des souvenirs pénibles, tout en magnifiant la reconstruction effectuée. C’est ainsi que de nombreux tableaux de Bellotto sont disposés dans les rues avec un rappel de la situation antérieure et de ses amas de ruines. Le visiteur peut ainsi comparer et comprendre l’importance des sacrifices de la population en faveur d’un effort ininterrompu de reconstruction.

 

P7294484.JPG

 Varsovie aujourd'hui

 

Il est toujours possible de participer à un voyage de façon passive. Mais en organisant un périple, on peut s’arrêter et participer ainsi à des manifestations uniques qui dévoilent l’âme d’une population. Cet article se veut être un témoignage de  l’intérêt présenté par un voyage individuel par rapport à un voyage organisé.

 

Ultérieurement, vous trouverez sur ce site,  d’autres photos des villes visitées.

 

Guy Muller

 

Partager cet article
Repost0
10 juin 2010 4 10 /06 /juin /2010 08:55

 

 

 

NICE :150 ans de rattachement à la France

 

1860 … 2010

La célébration du rattachement de Nice à la France est l’occasion de porter un regard sur l’évolution de la ville : évolution au plan artistique et urbanistique.

Pour marquer cet évènement je vous propose deux visites : une dans le musée Masséna et une autre prochainement sur les sites les plus intéressants de la ville, par l’intermédiaire de deux diaporamas.

 

Cet anniversaire est marqué par de nombreuses fêtes, manifestations artistiques, inaugurations…

Une œuvre de Bernar Venet a été installée proche de la promenade des anglais. Elle pèse 28 tonnes, atteint les 30 mètres de hauteur et symbolise les 150 ans du rattachement.

   

Monument des 150 ans

 Le monument des 150 ans

 

Autre oeuvre de Bernar Venet

Autre oeuvre de Bernar Venet

 

Rappel historique

Pour œuvrer à l’unité Italienne, Victor Emmanuel II et Camillo Benzo di Cavour, son premier ministre et grand stratège politique, savent qu’il y a un impératif : avoir le soutien militaire de l’empereur de France, Napoléon III. Aussi les accords secrets de Plombières, le 21 juillet 1858, vont sceller la nouvelle destinée de la Savoie et du Comté de Nice. Ils sont cédés à la France en contrepartie de son aide militaire et politique pour l’unité Italienne.

Cet accord va se concrétiser définitivement le 24 mars 1860 avec la signature du Traité de Turin. Le 1er avril 1860, Victor Emmanuel II délie ses sujets savoyards et niçois de leur serment de fidélité, ouvrant  la voie à un vote positif lors des plébiscites organisés dans le Comté de Nice les 15 et 16 avril 1860, et en Savoie le 22 avril 1860. Le 10 juin, le Parlement de Turin ratifie la cession à la France.

Le 12 juin, le Parlement Français crée un nouveau département, les Alpes-Maritimes, composé désormais du Comté de Nice et de l’arrondissement de Grasse, détaché du département du Var.

Le 14 juin, la signature officielle de l’acte de transmission de souveraineté a lieu dans le Palais du Gouvernement, siège du gouverneur du Comté de Nice qui devient dès lors Palais préfectoral. Le drapeau des Etats de Savoie est remplacé sur le sommet du bâtiment par celui de l’Empire Français.

Aujourd’hui, le 14 juin est la date symbolique de changement de souveraineté qui a uni Nice et son Comté à la France.

A partir de 1860, le Comté de Nice se trouve intégré aux Alpes-Maritimes, avec l'arrondissement de Grasse. Le département des Alpes-Maritimes est donc constitué de deux entités culturelles et historiques : Le Comté de Nice et la partie Provençale. Le Var n'est plus la frontière entre la Provence et le Comté de Nice : il passe, aujourd’hui, au milieu du nouveau département.

En 1861 est créé le Royaume Italien suite à la disparition des Etats de Savoie, dont le Comté de Nice et la Savoie ont été soustraits pour venir s'unir à la France dès 1860.

Villa Masséna

 

Le musée Masséna

Est le musée du premier rattachement effectué par la force par les troupes Napoléoniennes. Ce musée contient de nombreux documents sur le rattachement et organise une commémoration permanente en présentant les œuvres de nombreux peintres du pays. Ces peintures sont autant d’horloges arrêtées sur une époque révolue dont elles montrent les caractéristiques.

La villa Masséna a fait l’objet en 2009 d’une réhabilitation intérieure et extérieure qui en fait un décor de rêve de plus en plus fréquenté par les touristes. Il est vrai que son emplacement : le long de la promenade des anglais, à côté de l’hôtel Negresco lui offre un magnifique écrin. Située au milieu d’un parc et longée par une roseraie : les  façades sont mises en valeur. L’intérieur opte pour le style Napoléon avec ses décors, ses meubles, ses escaliers en marbre. La plupart des peintres locaux sont accrochés aux cimaises y compris les portraits du maitre des lieux : le Général Masséna « dit l’enfant chéri de la victoire ».

 

 

Le diaporama situé à droite de l'écran vous offre l'occasion de visiter ce Musée entièrement rénové en 2009.

 

Je vous souhaite une excellente visite,

 

Guy Muller

 

Hercule TrachelNice au temps d'Hercule Trachel

 


Partager cet article
Repost0
6 mai 2010 4 06 /05 /mai /2010 08:16

 

Visages du YUNNAN

(Chine du Sud)

 

Du 7 au 24 avril j’ai participé à un voyage au Yunnan avec un groupe d’Arts et Vie. J’en ai retenu de nombreux visages qui sont à consulter dans le diaporama situé à la droite de l'écran.

En général les visiteurs de la Chine font un voyage classique qui les conduit de Pékin à Hong-Kong, via Xian, Wuhan, Nankin, Shangaï, Guilin et Canton. Autrement dit c’est un voyage qui montre une Chine urbaine en plein essor.

Pour leur deuxième voyage les visiteurs choisissent des provinces plus rurales et plus authentiques : route de la soie, sud du pays…

 P4112901.JPG

P4112884.JPG

Les rizières de Yuanyang : les miroirs du ciel

 

Le Yunnan est placé sous le signe d’importantes minorités ethniques au nombre de 23. En dépit de sa ruralité, il existe de grandes villes : Kunming (plus de 5 millions d’habitants), Dali (3 millions), Lijiang (1 million). Ces minorités de croyances et de cultures différentes ont du mal à résister au rouleau compresseur du progrès. Dans certains cas des éco-musées sont construits pour en conserver la trace. C’est le cas à Kunming, des guides de la forêt de pierres et à Jinghong au pays Dai. Dans ce dernier cas la fête traditionnelle de l’aspersion de l’eau a lieu tous les jours en compagnie de très belles jeunes filles qui dansent et manœuvrent leurs ombrelles au profit de touristes venus très nombreux.  

 Il faut donc se hâter de visiter le Yunnan pour bénéficier d’un sursis temporel. Car les marques du progrès sont de plus en plus visibles : emploi du photovoltaïque dans toutes les maisons, motos et vélos électriques, forêts d’éoliennes. Notre voyage a aussi permis de voir les progrès de la désertification sur les hauteurs qui dominent les rizières. De nombreuses terrasses sont complètement asséchées et deviennent  inexploitées.

 

P4102804.JPG

 

Les paysages sont magnifiques du sud au nord avec les rizières de Yuanyang dans le Jianshui qui sont inscrites au patrimoine mondial de l’humanité, en passant par Dali et ses habitations aux porches ouvragés.

 

P4143302.JPG

Les trois pagodes de Dali

 

Au nord Lijiang montre ses confins tibétains. Les montagnes enneigées servent d’écrin aux vues observées depuis le parc de l’étang du dragon noir.

 

P4173537.JPG

Vue du lac de Lijiang

 

Les nombreuses vallées abritent les cours des fleuves Yangtsé et du Mékong. Elles rappellent le point de passage stratégique de Shigu sous les Han. Les armées de Kubilaï Khan et de la Longue Marche ont particulièrement marqué ces lieux.

 

P4203685.JPG

 

Bonne visite du diaporama


Guy Muller

 

Partager cet article
Repost0
12 mars 2010 5 12 /03 /mars /2010 17:25
Au musée des Arts Asiatiques de Nice

L’Inde éternelle

Photographies de Suzanne Held

Du 17 décembre au 17 mai 2010

P3042490

L'affiche de l'exposition


L’Inde qui nous est décrite en photos est une Inde située au Rajasthan ou dans le sud de l’Inde. Cette Inde est propice aux photographes car on y trouve tout ce qui enchante : des visages, des palais, des sculptures, des ornements, des miniatures. D’innombrables temples, stupas qui correspondent aux diverses croyances des habitants de cet immense pays. Ce sont 28 états différents qu’il faudrait visiter pour y rencontrer ses nombreuses ethnies.

 Mais le voyageur retiendra surtout les odeurs et les couleurs du dépaysement complet. L’ampleur des fortifications, des palais et des marbres, la qualité des fresques, montre un pays édificateur et constructeur solide.

 

Photo 2158

Terre de contrastes


Il est dommage que d’importants différends obligent l’Inde à consacrer des sommes énormes pour se protéger de ses querelles internes : Cachemire, Tamouls et externes avec la Chine, le Pakistan. L’Inde est aussi le pays de contrastes où les couleurs cachent une misère qui s’étale un peu partout.

 

Pour montrer que l’Inde peut se moderniser il faut rappeler l’importante place que ses informaticiens, médecins, dentistes, occupent dans le monde. Cette maîtrise des techniques se constate à Jaipur où un observatoire unique au monde a été construit en 1728. De nombreux appareils de mesure ont été construits pour étudier les mouvements du ciel. Ces instruments sont répartis sur une vaste esplanade et offrent la possibilité d’effectuer de nombreux calculs astronomiques. Des cadrans solaires ont été édifiés pour permettre de scruter le ciel jour et nuit. Chaque cadran a une orientation qui correspond à chaque mois de l’année. Un autre immense cadran solaire de 30 mètres de haut et de 50 mètres de longueur permet de mesurer le déplacement du soleil qui est de 0,2 centimètres toutes les secondes. Il permet de calculer les distances zénithales, les méridiens et la position des étoiles.

Un autre appareil permet de reproduire l’évolution de la voie lactée par rapport à la terre et de calculer la durée des jours et des nuits, tout en situant la terre dans son parcours exact vis-à-vis des étoiles. La photo ci-dessous montre les graduations inscrites dans le marbre.

 

Jaipur-Cadrans solaires

Jaipur- carte du ciel

  Les graduations qui permettent de suivre l'évolution du ciel selon les saisons

 

 En association avec l’exposition en cours, vous trouverez dans le diaporama placé à droite de cet écran, mes photos. Vous devriez apprécier ce voyage qui vous montre des visages et des lieux exceptionnels.

 

Bonne visite


Guy Muller

 

Partager cet article
Repost0
12 février 2010 5 12 /02 /février /2010 15:38

La Défense des Intérêts des Retraités

(DIRPA) 

                         

Chers (es) Camarades et Amis (es),

Nous sommes heureux de vous présenter notre prochain voyage :

Les Pouilles

20 au 29 septembre 2010 : dix jours/neuf nuits

 

4251491140_43473b721b.jpg

J1 : Votre localité – Région de Termoli. Départ de votre localité en début de matinée.

Déjeuner en cours de route. Arrivée dans la région de Termoli en fin de journée. Dîner et nuit.

 J2 : Région de Termoli - Vieste – Bari

Départ avec l’accompagnatrice qui restera avec vous jusqu’au dernier jour. Cette journée sera consacrée à la région du Mont Gargano***, l’éperon superbe en corniche de la botte, le Mont Sant’Angelo où se trouve le sanctuaire de St. Michel. Déjeuner à Vieste balcon perché sur la falaise. Puis descente de la côte : un très beau parcours** jusqu’à la région de Bari. Dîner et nuit.

J3 : Castellana – Alberobello***

Départ pour Castellana. Vous pourrez visiter les célèbres grottes (entrée incluse) dont les magnifiques concrétions constituent l’attraction souterraine la plus spectaculaire de l’Italie. Déjeuner à Alberobello, au cœur de la région des “trulli”. Dîner et nuit.

 

3926141151_11ce8e3326.jpgCastel del Monte

 

J4 : Bari et ses environs

Visite guidée de Bari, capitale de la province des Pouilles et grand port de l’Adriatique. Découverte des murailles de la vieille ville, de la Basilique Saint Nicolas et du château. Déjeuner. L’après-midi sera consacré à la découverte du château de Frédéric II à Castel del Monte. Retour par la côte. Dîner et nuit.

J5 : Lecce** – Taranto

Visite de Lecce, le “talon de la botte”. C’est une ville baroque 2 étoiles au Michelin. Son intérêt réside dans sa belle ville baroque et sa basilique Santa Crocce. La place du Dôme est l’une des plus belles d’ItalieDéjeuner en cours de visite. Poursuite en direction de Taranto, ville qui fut l’une des cités les plus riches de la Grande Grèce. Diner et nuit.

 

4069213443_25e4c0a0a8.jpgLecce cathédrale

 

J6 : Taranto – Métaponto. Découverte de la ville et de son musée national archéologique où vous trouverez de remarquables collections de l’art et de la civilisation de la Grande Grèce. Déjeuner. L’après-midi, arrêt au site grec de Métaponto qui fut, en son temps, un important centre de la céramique. Dîner et nuit.

J7 : Matera** – Massafra

Départ pour Massafra et Matera, dans une région restée très longtemps dans la mouvance de Constantinople. Visite guidée de Matera. Découverte des “sassi”, habitat troglodytique. Déjeuner à Matera. Dîner et nuit.

 

J8 : Paestum*** – Sorrento

Départ pour le célèbre site grec de Paestum. Il s’agit d’un ensemble magnifique constitué par l’ancienne ville grecque, de temples et d’une basilique. Déjeuner. Puis, visite guidée de la zone archéologique, avec ses superbes temples, et son musée. Continuation jusque dans la région de Naples. Dîner et nuit.

3865817405_4d701b820a.jpg

Paestum


J9 : Orvieto – Pise*** – Versillia

Départ en direction d’Orvieto, ville d’origine étrusque réputée pour son vin. Déjeuner. Continuation sur Pise, ville qui domina la Méditerranée Occidentale grâce à la puissance de sa flotte. Visite libre de la Place des Miracles***, la cathédrale, le baptistère, la tour penchée…. Arrivée sur la côte de la Versilia. Dîner et nuit.

3865861490_815e3dd446.jpg

  Pise place des miracles


J10 : Région de Viareggio – Votre localité

Départ en début de matinée. Déjeuner en cours de route. Arrivée en fin d’après midi à Nice.

Vous allez adorer :

                La découverte de la région des Pouilles

               La visite guidée de Bari, son port et ses châteaux

Le fameux site archéologique grec de Paestum

ü    Un accompagnateur durant le circuit

Ce prix comprend : - Le transport en autocar de Grand Tourisme

- L’hébergement en hôtel 3 étoiles en chambre double

- La pension complète du déjeuner J1 au déjeuner du J10

- Les visites guidées : Bari (J4), Matera (J7), Paestum (J8)

- Un accompagnateur du J2 au J7

- Les boissons aux repas (1/4 de vin)

Suppléments :- Chambre individuelle : 194 €                              Formalités : Carte d’identité


Nous négocions actuellement le prix du voyage qui serait de 1200 euros pour dix jours (deux jours de plus que l’année précédente), sur la base de 20 personnes. Versement en  deux fois directement à Autocars Bonnaffoux Bremond


Jean Paul Givenchy,  votre serviteur voyages depuis trois ans.

Partager cet article
Repost0
3 janvier 2010 7 03 /01 /janvier /2010 16:12

 Et toujours : l’exposition Titien, Véronèse, Tintoret :

 

 




Le XVIème siècle au musée Royal de Bruxelles

 

Mes activités de retraité sont mises à profit pour réaliser des voyages, aider des associations, inciter les seniors à sortir le plus possible. La retraite devrait permettre à tous de voyager et de découvrir. Mais avec l’âge et l’augmentation des handicaps, de nombreux retraités vivent confinés. Pour eux l’existence de l’Internet produit des miracles en rendant de nombreux voyages virtuels possibles.

 

Cet été, mes pas m’ont conduit à visiter les villes de Paris, Arras, Lille, Bruges, Gand et Bruxelles. Le résultat de ces vendanges apparaîtra progressivement sur ce site. Après la découverte de Magritte  à Bruxelles, j’ai décidé de vous montrer quelques tableaux, qui méritent des explications. Le thème de l’exposition était la description d’un âge d’or au plan économique et commercial. En conséquence les peintres pouvaient vivre aisément à la condition de chanter les louanges de leurs mécènes. La découverte progressive de cette très belle exposition marquait une rupture complète avec ma précédente visite de celle de Magritte que l’on peut voir sur ce site. Alors que Magritte est absolument hostile à la mise en valeur de personnages illustres une autre exposition dans le même ensemble de musées affirmait le contraire.

 

Le style de René Magritte : le dessein du dessin

C’est une charte nouvelle qui refuse la description précise de notre univers si énigmatique. La précision du dessin trompe son monde car les personnages changent d’apparence en permanence. La peinture est donc réalisée pour les autres comme nos photos d’actualité. Le peintre officiel donne un statut à celui qu’il peint introduisant forcément le mensonge. Les poseurs ont toujours posé dans leurs cadres, sur les pièces de monnaie, défenses dérisoires face à l’écoulement du temps.

En effet, « Quel que soit son caractère manifeste, toute chose est mystérieuse : ce qui apparaît et ce qui est caché, la connaissance et l’ignorance, la vie et la mort, le jour et la nuit ».

 

France-Belgique 2009078Ce notable n'est pas un chien !!

La beauté plastique des tableaux du XVIème siècle semblait démontrer le contraire. Je dis « semblait » car les peintres savent aussi se venger des puissants en démolissant leur propre représentation.

En suivant le lien suivant, vous trouverez quelques explications et démonstrations d’artistes plus futés qu’il n’y parait :


link





France-Belgique 2009058

Bonne et heureuse année 2010

Guy Muller
Partager cet article
Repost0
11 décembre 2009 5 11 /12 /décembre /2009 10:57

 La Video de l'exposition Titien, Tintoret et Véronèse :



  VOYAGE au pays d’ARLES

Ce voyage est étudié pour une visite familiale avec des petits-enfants d’une durée de 4 jours/3nuits. Dans notre région, les lieux intéressants de manquent pas, mais cette visite s’impose de par sa qualité artistique. Elle permet d’équilibrer le temps disponible sur une durée de trois jours. La plupart des lieux visités  font l’objet d’une découverte à pieds sous forme de balades en plein air.

 

Place de la République

Place de la République

 

La commune d’Arles est, de très loin, la plus étendue de toutes les communes de France . Avec sa superficie d'environ 759 km², elle est grande comme trois fois Marseille (240 km²), quasiment sept fois Toulouse (110 km²) ou Paris (105 km²), dix fois Saint-Étienne (78 km²), quinze fois Lyon (48 km²), vingt-et-une fois Lille (35 km²)..

Sur le territoire d’Arles il y a 44 monuments historiques classés et 48 monuments inscrits à l’inventaire supplémentaire au 1er janvier 2006. La grande majorité de ces édifices est située dans le centre historique. Les monuments romains et romans de la ville d’Arles sont inscrits sur la liste du patrimoine mondial de l'humanité depuis 1981. Depuis l'automne 2006, c'est l'ensemble du centre ancien de la ville d'Arles qui est inscrit sur la prestigieuse liste du patrimoine mondial de l'humanité établie par l'Unesco.

La ville d’Arles elle même ne manque pas de charme dans la mesure où ses places et placettes sont à l’abri de la circulation automobile. La place principale est la place de la République encadrée par l’Hôtel de ville et l’église Sainte Trophime, au centre est érigé un obélisque qui était placé antérieurement au centre du Cirque romain. Une visite virtuelle panoramique  de la ville avec ses rues et monuments est possible en suivant le lien :

http://www.arles-tourisme.com/Ville_pano.aspx?Part=Arles

 

PA282023

Les sites Antiques

La visite se poursuit avec les sites antiques : Arènes,  théâtre.  Les Alyscamps sont situés en dehors du centre ville. Ce site est constitué d’une allée encadrée par des sépultures, fermée par une vieille église abandonnée.  La verdure des feuillages, la lumière du jour aident  à organiser un décor très romantique.

Pour plus de détails sur le patrimoine romain suivez le lien suivant :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Patrimoine_public_arl%C3%A9sien

 

Les Alyscamps

  Les Alyscamps

Puis il est possible de consacrer une journée de visite en Camargue et d’offrir une ballade à cheval ou à poney  aux enfants, dans les nombreuses manades qui précèdent les Saintes Maries de la Mer. Après une visite de l’église des Stes Maries, les nombreux restaurants vous proposent des produits de la mer. L’après-midi une promenade en bateau offre la possibilité de réaliser des photos de la faune et de la flore. Les enfants sont captivés par les oiseaux, chevaux et taureaux. Des promenades en calèche sont aussi organisées.

 

PA292123

 

La matinée du dernier jour sera l’occasion de visiter le musée archéologique qui présente de magnifiques collections de jarres retrouvées dans le  lit du Rhône, de nombreuses sculptures et d’impressionnants tombeaux. Des campagnes de fouilles archéologiques sous-marines menées dans le Rhône en 2007 ont conduit à la découverte de sculptures romaines majeures, notamment un buste de marbre réaliste de Jules César et un Neptune de 1,80 mètre du IIIe siècle, témoignages inédits du riche passé antique de la cité.

 

Jules Czsar

 

 La qualité des ornementations qui figurent sur ces sépultures, leurs détails méritent à eux seuls une visite. Enfin plusieurs maquettes montrent les mécanismes du fonctionnement des arènes, du théâtre, d’un pont flottant. La nouvelle exposition dure toute l’année 2010 sous le signe de Jules César dont un buste préside la salle d’exposition du musée.

 

Les amateurs de photos peuvent visiter le diaporama qui est à côté de cet article.

 

Sarcophage

 

 

 Excellentes fêtes de fin d'année

 

 


Guy Muller

 

 

Partager cet article
Repost0

Le Musée Lascaris

https://youtu.be/l23HXor58bY

Rechercher

Table des matières

Le Musée Masséna

L'exposition Slobodan  à la Providence

Le musée Chéret : l'album diaporama

Merveilles du Bouddhisme au musée des Arts Asiatiques

Musée des Arts Asiatiques : les bois de l'immortalité

Inauguration du musée Bonnard au Cannet

Le Musée national Chagall de Nice

Musée Chagall : l'album

Expostion sur les peintres Russes à la Malmaison de Cannes

Musée national Fernad Léger de Biot

Musée Fernad Léger : l'album

Actualité des musées en France et dans le monde : artproject

Musée Masséna : le mobilier Napoléon 1er

Musée Masséna : l'album

Musée International d'art naÎf de Nice

Musée international d'art naÎf de Nice : l'album

Musée des Beaux Arts : Chéret dans ses murs

Exils : expostion temporaire des musées nationaux du 06

Musée Masséna : présence Russe à Nice

Angkor au musée des Arts Asiatiques

Le musée d'Art Classique de Mougins

Marseille capitale européenne de la culture en 2013

Marseille 2013 suite et fin

Au MAMAC : la postérité d'Henri Matisse

Matisse un été à Nice : musée Matisse et musée Chéret

Musée National Chagall : les autoportaits

La Promenade du Paillon de Nice

La Fondation Hartung-Bergman à Antibes

Antibes et ses musées

Trois siècles de tourisme  aux Archives Départementales des Alpes Maritimes

Exposition temporaire « Reconstruire le Réel » à Fernand Léger

Exposition The Animals aux Galeries Lafayette de Nice

Musée des Arts Naïfs de Nice Anatole Jakowsky

Georges Clemenceau : une passion pour l'Asie

La Principauté de Seborga

Expositions au MAMAC : Juliao Sarmento-Donation Karen

Musée Masséna : la marqueterie

Musée Chéret : exposition Lengrand

Le Palais Lascaris de Nice

Le Palais de Marbre (Archives municipales)

La donation Ferrero : école de Nice

 
Marseille : Volubilis au Mucem, Réfection de la Major
Le château de Vaux le Vicomte
Le château de Fontainebleau
Venise  Ca Rezzonico
 
Saorge et Tende
Promenade à Bussana Vecchia
La découverte du vieux-Nice et ses confréries de Pénitents
Promenade à Saint Tropez- Musée de l'Annonciade : les peintres de l'école de Marseille
Les Chapelles Notre Dame de Vie à Mougins et Bellini à Cannes
La fête des Cougourdons à Nice
Imperia et ses vallées d'oliviers-Valloria
La Principauté de Seborga
 
La Croatie
Promenade à Bussana Vecchia
La Jordanie
La Sicile  
La Sicile  : diaporama
Musée d'Arles Antique
Musée d'Arles Antique : diaporama
 
Inde : le Rajasthan 
Inde : le Rajasthan diaporama
Inde du Sud 1) Mahabalipuram-Pondichéry
Inde du Sud  2) Chidambaram-Darasuram-Tajore
Inde du Sud 3) Tiruchirapali-Tanjore
Inde du Sud 4) Madurai
Inde du sud 5)  Periyar-Backwaters
Inde du Sud 6) Cochin-Mysore
Inde du Sud 7) Mysore-Hassan
Inde du Sud 8) Hampi
Inde du Sud 9) Pattandakal-Goya
Les pêcheurs +7 diaporamas sur l'Inde du Sud
Belgique : Bruges - Gand
Belgique : diaporama
Chine : le Yunnan 
Chine : le Yunnan : diaporama
Russie : Saint Pétersbourg 
Russie : Saint Pétersbourg : diaporama
Italie :les Lenghe et le Barolo
Promenades à Paris
Promenades à Paris
La Pologne ; carnet de voyage
La Pologne : carnet de voyage 2
La Pologne : carnet de voyage 3
La Pologne : diaporama
Prague 
Prague ; diaporama
Italie : ile d'Elbe, Pise, Cinqueterre
Italie : ile d'Elbe, Pise, Cinqueterre : diaporama
Myanmar 1) Yangoun-Bago
Myanmar 2) Pagan
Myanmar 3) Popa-Mandalay
Myanmar 4)Mandalay-Anciennes capitales
Myanmar 5) Mandalay-Mingun
Myanmar 6) Heho-Pindaya-Lac Inlé
Myanmar 7) Yangon
Myanmar : diapositives : Bago
Myanmar : diapositives : Pindaya-Lac Inlé
Myanmar diapositives : Bagan
Myanmar daiapositives : Yangon
Actualité des musées : Google artproject
Musées d'exception de Paris : Orsay et Pinacothèque
Promenade en IDF : Ecouen musée de la Renaissance
Promenade en IDF : Vincennes, Royaumont
Chartres : superbe vidéo
Le Mans : sa vieille ville
Nantes : monuments et mémorial de l'esclavage
Bourges 
Promenade en pays niçois : Contes, l'Escarène, Tende
Italie : Bussana Vecchia
 
Italie : Venise
Venise : diaporama
Italie : Lucques
Italie : Capri-Amalfi et sa côte
Italie : Pompéi et Herculanum
Italie : Naples et le Palsi royal de Caserte
Pompéi-Herculanum : diaporama
Italie : Turin ville royale
Italie : Florence suite de trois articles sur les quartiers
Florence : diaporama 1
Florence : diaporama 2
Sienne
Sienne - Route du Chianti
Barcelone: les pyramides humaines
Venise 1
Venise 2
Venise 3 ca Rezzonico
Parme
 
Singapour
Indonésie : Prambanan et Borobudur
Indonésie 2 : Surabaya-Mont Bromo-Kalibaru
Indonésie 3 : Bali
Indonésie 4 : Bali suite
Indonésie 5 – Sulawesi : le pays Toraja
Indonésie 6 - Sulawesi-Bali-France
Vidéo : mariage musulman en Indonésie
Vidéo : funérailles en pays Toraja
Coblence et le Rhin romantique
Trèves-Bernkastel
Le Luxembourg
Metz : ville et musée d’art moderne Pompidou
Nancy (suite)
Nancy et l’Art Nouveau
Musées : de superbes écrins
Marseille 2013 suite et fin
Marseille capitale européenne de la culture en 2013
Expositions ZIEM et Boudin été 2013 à Paris
Exposition virtuelle de Jane Austin en 1813 : reconstitution
Afrique du Sud Le Cap, Bonne Espérance, faune
Franschhhoek
De Graaf-Reinet à Durban
De Swelendam à Graaf-Reinet Camdeboo National Park
D'Hluhluwe au Parc Kruger via le Swaziland
Pilgrim’s Rest, Blyde River Canyon, Three Rondavels
Ohrigstad-Prétoria
Zimbabwe : les chutes Victoria par hélicoptère
Islande : Reykjavik fin de la Saga
Islande les fjords de l'Ouest Latrajberg - Péninsule de Snaefellsnes
Islande : fjords de l'Ouest - Isafjordur - Breitdavik
Islande : la route du Nord - Dettifoss - Myvatn - Godafoss - Akureyri - Glumboer
Les Fjords de l’Est : Le glacier-Le musée des pêcheurs français
Le parc national de Skaffaffel-Le Lagon Glaciaire de Jokulsarlon
ISLANDE : Carnet de voyage
Promenade en train à crémaillère au-dessus d'Interlaken
Lucerne et le col du Simplon
Phnom Penh 
Temples d'Angkor : Ta Prohm et Banteay Srei 
Angkor : les portes, le Bayon, le palais royal 
Cambodge : Angkor Vat 
Vientiane la capitale du LAOS 
Vang Vieng 
Luang Prabang 
LAOS - Jour 05 - PAKBENG - LUANG PRABANG 
LAOS - Au fil du Mékong 
CHIANG RAI 
 
https://www.youtube.com/channel/UCioFqEgrHD2GMbDQiri_p7w/videos

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Présentation-Boussole