Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

DIRPA : visites, découvertes, musées, évasions pour les retraités des Alpes Maritimes

 

7 février 2013 4 07 /02 /février /2013 17:23
Présence Russe à Nice 1860-1914
CIMG1779CIMG1784CIMG1787CIMG1782

Photos prises en février 2013  : une lumière azurée

CIMG1756-copie-1.JPGCIMG1786

Le mausolée du Tzarevitch

Les russes sont venus à Nice pour profiter de la douceur de son climat. Le fils du tsar était atteint de tuberculose, venu à Nice avec sa cour, il constitue une importante colonie. C’est sur la colline dite du Parc Impérial qu’un hôtel sera érigé pour loger les premiers touristes. A la mort du tsarévitch, un imposant tombeau est construit en sa mémoire en 1865. C’est à côté de sa sépulture que l’église orthodoxe sera édifiée.

Avec les amis des musées de Nice et avec son Président, nous avons visité l’exposition qui rappelle plusieurs des étapes de l’implantation russe à Nice. Cette exposition animera quelque temps le musée Masséna. Monsieur Martin, nous a conté la destination des pièces consacrées à cette commémoration. Mais auparavant vous êtes priés de participer à l’inauguration de cette exposition :

Bien sûr, la construction successive de deux églises orthodoxes, montre l’importance de l’implantation Russe sur la Côte d’azur. La première église construite rue Longchamp s’avère rapidement être trop petite. La cathédrale Saint Nicolas va lui succéder avec ses superbes coupoles vernissées. Son architecte vient de Saint Petersburg : Mikhail Préobranjeski. Elle est présentée avec ses plans préparatoires, son inauguration, ses vues intérieures, ses tenues liturgiques. On note l’apparat qui orne de la tête aux pieds les prêtres orthodoxes si l’on compare avec les prêtres catholiques. Pour les religieux catholiques, l’apparat du costume est une donnée hiérarchique, qui commence au niveau de l’évêque. 

CIMG1745CIMG1744

 Il faut bien dire qu’un contentieux entre l’association de gestion et la Russie actuelle a animé l’actualité de la cathédrale pendant plusieurs années. L’enjeu du procès était de savoir de quelle obédience l’église devait dépendre : Constantinople ou Moscou. La décision judiciaire récente a penché la balance en faveur de Moscou, dont l’ambassadeur vint en 2012 chercher les clés à Nice, pour établir l’autorité de la Fédération Russe.

CIMG1761

L'autre église russe de la rue Longchamp

La cathédrale Saint Nicolas est le bâtiment niçois le plus visité par les touristes qui se moquent bien évidemment de la nature de son propriétaire. D’ailleurs pendant de nombreux mois, la cathédrale fut interdite d’accès à tout visiteur. Vous la voyez ici rutilante, en dépit d’importants travaux nécessités par un délabrement important.

La pièce qui sert de salle d’exposition est bordée en ses deux extrémités par un décor de bouleaux, œuvre des décorateurs de l’Opéra de Nice. Cette belle mise en scène sert donc d’écrin à l’exposition tout en rappelant l’étendue plate de contrées froides.

CIMG1774

Pour en revenir à l’exposition une salle est entièrement consacrée aux peintres russes installés à Nice. C’est Marie Baskirtseff qui nous accueille avec son autoportrait. Elle est connue pour ses écrits sur la ville de Nice., d’autres toiles sont consacrées à la mer, à ses tumultes du côté de Roba Capeu… Des photos rappellent les visiteurs de marque : Anton Tchékhov écrit à Nice, «Les trois sœurs ». A Villefranche sur Mer Alexis Korotneff établit une station zoologique et rassemble une collection de peintures dont les auteurs sont aussi russes.

 CIMG1746CIMG1749CIMG1747

Une autre salle est consacrée aux Ballets Russes de Monte Carlo car dès 1911, la compagnie se filialise à Paris, Londres et Monte-Carlo, sous la bannière du Directeur du théâtre Marinsky de Saint Pétersbourg : Diaghilev. C’est dans une ambiance de fête que le train bleu est créé pour unir Paris à la Côte d’Azur.

Après avoir construit des lignes de chemin de fer en Russie, le baron Paul Von Derwies, fait élever un château imposant à Valrose. Riche et amateur de peintures, il accumule de nombreuses œuvres d’art. Ce lieu est devenu depuis une faculté célèbre d’où sont sorties les mathématiques modernes. C’est sous le nom de Nicolas Bourbaki que plusieurs mathématiciens ont publié leurs travaux dont la théorie des ensembles. En dépit de son caractère dadaïste (avec une date de naissance et une date de mort), cette association qui a rassemblé de nombreux membres, a obtenu cinq médailles Field (le prix Nobel des mathématiques).

CIMG1736

Guy Muller

Partager cet article
Repost0
8 juillet 2012 7 08 /07 /juillet /2012 14:54

 

Exils

Exils est une exposition temporaire rassemblant les trois musées nationaux de Fernand Léger à Biot, de Chagall à Nice et de Picasso à Vallauris. Le jour de l’inauguration, le 23 juin, nous étions conviés à une itinérance dans ces lieux qui débutait à Nice à 11 heures, se poursuivait à 16 heures à Vallauris et se clôturait à Biot à 19 heures. C’est Maurice Fréchuret, directeur des musées nationaux des Alpes Maritimes, qui déploie le fil conducteur de ces expositions dans un lieu différent au fil de la journée. L’exposition doit se terminer le 8 octobre 2012.

Le point commun d’exils est bien sûr, le déracinement imposé à ces créateurs dont l’œuvre a acquis depuis lors une portée universelle. Les pouvoirs totalitaires n’ont su comprendre ces peintres, tout comme le public n’est venu que tardivement aux impressionnistes, c’était pour eux un art dégénéré. 

CIMG0749.JPG

La journée de l'inauguration

L’exposition temporaire du musée Chagall apporte un nouveau regard sur Chagall mais aussi sur d’autres créateurs contraints à l’exil. Chagall a du s’expatrier de l’URSS en dépit de son adhésion aux idées de la Révolution. Il est confronté au rejet de l’avant-garde qu’il représente, sans doute relégué à peindre exclusivement pour la communauté juive. Il s’exilera à Paris dès 1922 avant de rejoindre New-York. A la fin de la deuxième guerre mondiale, il revient en France, pour s’établir à Vence en 1948. Malraux assure la promotion de Chagall en lui confiant la décoration du plafond de l’Opéra de Paris. Il en est remercié par la donation par Chagall du Message Biblique, superbement mis en scène dans son musée de Nice. Nous en avons parlé lors d’une présentation des cartons préparatoires de ces toiles qui ne peuvent pas être exposées longtemps.  Le Musée Chagall de Nice  Le diaporama:  Musee-CHAGALL-de-NICE

Cette triple exposition met aussi en lumière et en tableaux exposés de nombreux autres peintres exilés : Kandinsky, Brancusi, Masson, Miro, Hernst, Hansaï.CIMG0765.JPG

Picasso : étude du taureau

 CIMG0773.JPG

Chagall entre chiens et loups

CIMG0799.JPG

André Masson : le reître

CIMG0759.JPG

Kandinsky : le noeud rouge

Au musée Picasso de Vallauris, nous avons le plaisir de revoir la fresque monumentale de la Guerre et de la Paix installée dans la Chapelle. 

 CIMG0814.JPG

CIMG0828.JPG

Picasso : la Paix et la Guerre

Mais l’inauguration se réalise cette fois devant l’œuvre d’un arménien (toujours l’exil) qui déploie une structure monumentale à l’entrée de la chapelle. Il s’agit d’une structure composée de mobiles descendant d’un plafond et qui en accompagnent la géométrie. L’oeuvre de Melik Ohanian, artiste français d'origine arménienne, s'interroge sur les notions de territoire et de frontière. Son mobile baptisé "Concrete Tears" est composée de 3451 larmes de béton suspendues à des fils d’acier maintenues en lévitation grâce à une structure en inox. Ces larmes symbolisent le drame vécu par les arméniens franchissant en 1915 les 3451 kilomètres séparant Erevan de Paris. 

CIMG0810.JPG

CIMG0829.JPG

CIMG0827.JPG

Melik Ohanian au centre de la photo

 

Au musée Fernand Léger, l’exil nous oriente différemment. Le point commun de Mondrian, Arp, Magnelli est un regard résolument tourné vers le nouveau monde, terre d’accueil des exilés. Ce choix est certainement du à Fernand Léger qui a bâti ses œuvres sur la démesure industrielle observée aux Etats Unis. Les constructeurs, l’architecture contemporaine, l’essor des loisirs de masse appartenant à ses leitmotiv favoris. Une présentation de ce musée est à voir sur ce site, article et diaporama :  Fernand-Leger Fernand-Leger   Le musée national Fernand Léger de Biot 

Guy Muller

Partager cet article
Repost0
24 juin 2012 7 24 /06 /juin /2012 10:48

Au musée des Beaux Arts

Chéret dans ses murs

 CIMG0717

C’est à nouveau le musée des Beaux Arts de Nice qui est à l’honneur pour sa magnifique mise en scène des œuvres du peintre Chéret. Madame la Conservatrice a accueilli quatre groupes des Amis des Musées de Nice pour leur commenter le nouvel accrochage de Jules Chéret, dans le musée qui porte son nom.

Mme Devroye Stilz responsable du musée

Chéret, comme Toulouse-Lautrec est un des premiers publicitaire-affichiste « on parlait alors de réclame » dont le talent fut employé pour diffuser des messages en direction du grand public. Il a travaillé aussi bien à embellir des boites de chocolats, de confiseries, qu'à promouvoir des stations balnéaires, ou à orner des livrets d’opéra, des programmes, des livres… Son œuvre s’est donc révélée considérable et le musée Chéret doit conserver dans ses réserves nombre d’affiches qui marquent leur temps.

 CIMG0709

CIMG0713

CIMG0716

Le style de Chéret n’appartient qu’à lui, puisqu’il n’adhère à aucune école de peinture, disons que sa peinture est hédoniste. Sa palette de couleurs est immédiatement identifiable par ses pastels et le rejet des couleurs tristes comme le  noir. Il se conforme entièrement à la recherche du beau, anticipant sur la quasi-totalité des publicités actuelles. L’Oréal, LVMH, Hermès, emploient de magnifiques mannequins pour déployer au niveau mondial leurs produits. Il leur faut donc absolument rechercher les plus belles femmes afin de mettre en valeur leurs produits. Il en résulte une publicité aseptisée, redondante, avec une mise en scène recourant à tous les moyens d’expression, y compris la musique.

Jules Chéret

CIMG0711

Chéret lui aussi ne connait que les femmes, le mouvement, une musique sans musique suggérée par les attitudes des ses modèles. Ses scènes sont oniriques elles distillent des messages subliminaux. Ses grandes toiles qu’il produit à la fin de sa vie, ses cartons vont bénéficier à nombre de lieux publics : l’hôtel de ville de Paris, le palais Sarde à Nice…

Jules Chéret-Palais Sarde

Jules Chéret-Palais Sarde

Jules Chéret au Palais Sarde de Nice

Ce sont ses grandes toiles qui sont mises en valeur à l’occasion de l’inauguration d’une nouvelle salle du musée. Le fond d’une immense pièce est entièrement recouvert d’une toile de jean (nom provenant du lieu de production : Gênes). Cette toile met en lumière chaque tableau comme vous pouvez en juger.

 Le jean rehausse les couleurs de Chéret

Pour poursuivre votre visite : Musee-CHERET Musee-CHERET 

A voir aussi au musée Chéret les toiles de Gustav Adolf Mossa, peintre symbolique, importante collection de Raoul Dufy.

Gustav-Adolf Mossa - le dépit amoureux

A venir sur ce site, l'exposition Exils qui réunit trois musées : Picasso, Chagall et Léger. A voir pendant tout l'été.

Guy Muller

Partager cet article
Repost0
25 mai 2012 5 25 /05 /mai /2012 17:29

Musée International d’art Naïf de Nice

Anatole Jakovsky

Musée d'art naïf Anatole Jakovsky

Le château de la famille du parfumeur Coty

C’est à l’invitation des amis des musées de Nice qu’une visite a été récemment organisée dans ce musée d’art naïf. Cette visite était placée sous le signe du Carnaval des animaux et du cirque. Nous avons pu admirer simultanément l’exposition temporaire et le fond du musée.

Nous avons été accueillis par Madame Devroye-Stilz Conservatrice et par son adjoint, pour effectuer une promenade musicale dominée par la musique de Camille Saint Saëns. L’écoute de sa description musicale des animaux en donne une vision humoristique qui accompagne parfaitement notre parcours.

M. Bonnemaison-Président des amis des musées de Nice

Monsieur Bonnemaison, Président des amis des musées de Nice

Henri Guisol-Le cirque

Henri Guisol - Le cirque

Bernard Vercruyce-Le cirque est là

Bernard Vercruysse

Geneviève Peyrade-Cirque le défilé

Geneviève Peyrade

L’exposition temporaire offre aux regards des visiteurs de nombreux tableaux sur l’univers du cirque et la joie qu’il dispense avec ses animations dans les villes et les villages. C’était avant la télévision, avant la radio que le cirque déployait ses caravanes, son chapiteau et ses défilés constituant la publicité de ses spectacles. L’exposition d’animaux variés dans la ménagerie donne son lot de découvertes à la jeunesse locale.

André Bauchant-Les oiseaux

André Bauchant-Les oiseaux

Vercruyce-Le chat et le lérot

Vercruysse - le chat et le lérot

Certains détournements montrent un art pas si naïf que cela :

La Cène comporte l’arrière plan de l’oeuvre de Léonard de Vinci tel qu’il existe à Milan. Les poules sont représentées en relief, tout comme les mariés d’un autre auteur.

Abdel Lemant-Le dernier repas

Danielle Jacqui-Ursule

Danièle Jacqui -Ursule

Les congés-payés et leur pullulement ont été déjà décrits par Fernand Léger avec ses baigneurs entassés dans une piscine. « Chère amie, lescongépayé sont arrivés, impossible pour nous désormais de fréquenter la plage « …

 Jean Kissac-Congés-payés

Narcisse Belle-L'île heureuse

Narcisse Belle - L'île heureuse

Pour poursuivre cette visite suivez le lien :   Musee-des-Arts-Naifs-de-Nice Musee-des-Arts-Naifs-de-Nice

 

BUREN au Grand Palais

 

 

 

Partager cet article
Repost0
26 avril 2012 4 26 /04 /avril /2012 17:46

Actualités du musée Masséna

Le salon du côté ouest

C’est toujours avec un grand plaisir que nous retournons au musée Masséna de Nice, dont la superbe villa implantée sur la promenade des anglais, en est un magnifique écrin. Les amis des musées de Nice avaient organisé une visite où quelques pièces du mobilier Napoléon 1er étaient décrites avec talent par Monsieur le conservateur du musée. Simultanément à cette visite, le rez-de-chaussée du musée accueillait une exposition consacrée aux Présidents de la République française depuis 1870. La visite pouvait se poursuivre isolément afin de mieux connaître les peintres locaux décrits dans le diaporama suivant :

Musee-Massena Musee-Massena

pendant la conférence

Pendant la Conférence

A l’entrée de la salle à manger qui est prolongée par un jardin d’hiver, deux consoles sont posées de part et d’autre du mur sud. En fait nous apprenons qu’il s’agit de jardinières datant de 1815, de facture italienne. Œuvre de Giovanni Socci, elles appartenaient à Elisa Bacciochi, sœur de Napoléon et grande duchesse de Toscane. C’est un support en bois qui en cache l’intérieur et qui donne une fausse impression de desserte. On trouve le même meuble au palais Pitti de Florence.

 Jardinière

A l’autre extrêmité du bâtiment (côté Ouest) un très élégant fumoir nous accueille. Un vaste guéridon à usage de desserte ou de présentoir offre au regard un superbe équilibre avec un plateau en marbre entouré de plaques de bronze ornées de fresques.. Œuvre de François Honoré Jacob il meublait le palais des Tuileries. L’ensemble repose sur une armature en bois.

Desserte de Jacob

desserte-détail

Monsieur le Conservateur du Musée nous décrit ensuite deux élégantes jardinières disposées symétriquement avec un fond en miroir. Les fauteuils proviendraient du château d’Eu.

jardinière

Enfin notre attention est attirée sur deux « athéniennes » dont le sommet est à usage de brûle parfum, tandis qu’une décoration de « victoires ailées » relie le sommet du meuble à sa base. Ce meuble serait une adaptation d’un meuble similaire retrouvé à Herculanum qui devait être employé dans les temples grecs.

 Brûle parfum - athénienne

Au premier étage du musée, nous admirons un bonheur du jour qui rassemble tous les savoir-faire de plusieurs siècles. La symétrie du veinage rappelle le 18ème siècle. On trouve le style Charles X, associé au style « Belle époque ». Ce meuble assemble plusieurs styles qui en font un résumé de l'histoire de l'ébéniosterie avec des références à Boulle et à des cabinets italiens. Ouvert, ce cabinet montre une scène de théâtre, comme Palladio a imaginé son théatre à Vicence, avec des fausses perspectives.

 CIMG0021

Au deuxième étage notre attention est attirée sur deux fauteuils qui appartenaient au bureau du maire de Nice. Le dessin de leur tissu provient d’un canevas de Dufy.

 fauteuils 1925

A la fin de l’exposition, Monsieur le Conservateur nous parle de ses nombreux projets, dont une exposition de sculptures dans les jardins. Les participants commentent entre eux la visite qui leur a permis de voir d’un œil nouveau le refinement de ce magnifique mobilier.

Guy Muller

Partager cet article
Repost0
17 février 2012 5 17 /02 /février /2012 17:50

Musée National FERNAND LEGER à BIOT

CIMG6319

Ce musée organise jusqu’au 5 mars 2012 une exposition temporaire sur le thème du Cirque simultanément avec une exposition sur le même thème qui se tient au Musée Chagall de Nice.

CIMG6328

CIMG6377CIMG6318

 Le 16 février, la Société des Amis des Musées de Nice a organisé une visite à Biot du musée Léger, qui s’est poursuivie au village par une exposition d’une suiveuse de Bernard Palissy consacrée à la céramique.

 CIMG6348

L’exposition temporaire consacrée au cirque est éclairée par de nombreux textes qui expliquent et commentent les œuvres présentées. L’univers du cirque est finement analysé. Depuis la parade avec ses instruments tonitruants et le défilé des principaux acteurs destinés à inciter les badauds à venir voir la représentation. Les acrobates sont décrits avec la simultanéité d’une musique descriptive et son silence lors des sauts. Le suspense qui accompagne les corps qui virevoltent à la recherche d’une barre ou d’une main. La danse est aussi étudiée car elle est une réaction contre l’attraction, une volonté d’échapper à la loi générale. C’est une invite à une transcendance où l’homme cherche à imiter l’oiseau.

 CIMG6336

CIMG6338

CIMG6340

Le progrès est un mot dénué de sens et une vache qui nourrit le monde fera toujours trois kilomètres à l’heure. Natif de Normandie, Léger sera marqué par la guerre de 14-18 où il découvre le front et ses horreurs. Réformé en 1917, il décrira par la suite un univers dominé par les machines, d’où son adhésion à des formes humaines particulières. Le progrès déshumanise lorsqu’il admire la forme d’une hélice, la beauté d’une douille de cuivre, l’univers en construction. L’entre deux guerres lui fait aborder la libération des ouvriers par la bicyclette. Alors que les actualités de l’époque montrent  d’énormes transhumances vers la mer, il conseille de voir au plus près. Aussi le vélo donne une liberté complète au monde du travail à qui il recommande l’exploration de la campagne et de ses chemins creux.

 CIMG6345

CIMG6353

CIMG6352

Le grand remorqueur est une œuvre complexe. Outre la masse du bateau qui entre au port, le paysage urbain est organisé. Avec ses barres d’immeubles il annonce une nouvelle ère où chaque logement est un élément d’une cité radieuse. Il annonce l’eau, la baignoire, les commodités à tous les étages, alors que de nos jours ces barres recèlent plutôt des dangers potentiels.

CIMG6362

L’emploi de couleurs primaires accentue les effets des tableaux. Ils sont à l’image d’une époque et de la réclame qui deviendra plus tard la « pub ».

 CIMG6354

Les constructeurs témoignent en une série de tableaux de la fringale de construction découverte par Léger, aux Etats Unis. La verticalité de la construction qui s’élance vers les sommets. La symbolique de la solidarité ouvrière dont les membres sont unis pour manier et élever des charges. La notion de risque pris est aussi présente avec ses personnages en équilibre précaire sur fond de ciel bleu.

 CIMG6334

Les congés-payés, l’essor du temps des loisirs font l’objet de descriptions. C’est ainsi que la vue d’une piscine pleine de baigneurs le conduit à décrire un amoncellement de corps imbriqués dans des poses surprenantes. C'est le revers d'une civilisation des loisirs qui anonce le Club Med et le groupe Accor.

Après un exil de 5 ans aux Etats Unis, Fernand Léger achète une très belle propriété à Biot où il décèdera en 1955. Son œuvre est multiforme avec des aspects poétiques. Cette échelle coupée laissée en plein champ est soutenue par un plan d’artichauts et visitée par les papillons. Les couleurs, le style sont une invite au repos après les toiles mécanistes du remorqueur et des constructeurs. Cette composition possède une grandeur par sa simplicité apparente : harmonie des couleurs, cile bleu,nuages,,instabilité de l'échelle au sein d'une nature exubérante....

CIMG6376

 L'exposition de Christine VIENNET est à voir 

au musée de la ville de Biot

CIMG6382

 CIMG6381

 CIMG6383

Merci à Madame Martine Pellissier pour la qualité de ses commentaires et à Monsieur Bonnemaison organisateur du voyage à Biot, Président des Amis des Musées de Nice.

Guy Muller

Partager cet article
Repost0
3 février 2012 5 03 /02 /février /2012 18:21

Musée des Arts Asiatiques de Nice

Enfants de Chine 

 

Pour une visite virtuelle du musée cliquer sur le lien :

link

CIMG6274.JPG

Ce musée organise jusqu’au 14 mai une exposition sur les enfants de la Chine ancienne.

L'exposition se tient au sous-sol du musée, siège des expositions temporaires. Elle débute avec les vêtements, le mobilier et les jeux d’enfants et se termine avec des affiches sur l’époque de Mao. 

chauffe bébé

En Chine, peut-être plus encore que dans d’autres pays, l’enfant, et particulièrement le garçon, est au centre de la société. Plus qu’un individu, il est considéré comme une véritable richesse, l’image de l’avenir, l’héritier du clan familial, qui doit permettre à ses parents et à ses ancêtres de connaître l’éternité à travers la permanence de la transmission ancestrale. On comprend alors mieux pourquoi, étant donné la très forte mortalité infantile qui sévit longtemps en Chine, il était l’objet de toutes les sollicitudes, et à quel point il importait d’assurer sa protection et sa survie. Cette projection sur un avenir idéal se manifeste par l’intermédiaire d’objets de la vie courante. Une chaise possède un dossier chantourné qui est la réplique des chaises de fonctionnaires. Devenir fonctionnaire et plus encore Mandarin est une destinée hautement souhaitée par tous les parents. 

CIMG6296.JPG

Tigres, dragons marquent l’habillement

Dans le hall d’entrée nous découvrons l’univers de l’enfant. Chaise percée, réchauffoir, parcs, berceau. Mais on s’aperçoit bien vite que nombre de ces objets expriment des codes bien spécifiques, riches en emblèmes de toutes sortes et qui ont pour vertu essentielle de conjurer les forces maléfiques qui pourraient nuire à l’enfant. En effet, en Chine, peut-être plus encore que dans d’autres pays, l’enfant, et particulièrement le garçon, est au centre de la société.  Puis nous regardons les détails de l’habillement : culotte trouée, chapeaux et chaussons destinés à éloigner les créatures maléfiques. Un chapeau en patchwork rassemble des bouts d’étoffe donnés par le voisinage et les parents.

Collerette

CIMG6282

Dans l’imaginaire populaire chinois, le tigre est un animal féroce et courageux, doté du pouvoir de protéger l’enfant des esprits mal intentionnés. C’est pourquoi on habillait les enfants de chapeaux, de collerettes et de chaussons aux motifs de ce félin, donnant de lui l’image d’un petit tigre. Quant au dragon, il est l’emblème de la famille impériale, réservé dès leur plus jeune âge aux enfants de l’élite, les jeunes dragons. Cette créature fantastique symbolise, depuis les temps les plus reculés, les puissances cosmiques, les forces bienfaitrices de la nature - comme la pluie-, les vertus nécessaires au bon gouvernement - comme la sagesse-,  ainsi que la force masculine. Le dragon fait partie des mythes fondateurs de la civilisation chinoise et a été adopté comme symbole par les empereurs. 

Les jeux : une manière de grandir

La pratique de certains jeux était aussi encouragée auprès des enfants de l’élite, car censée développer à la fois la dextérité et l’imagination. Le jeu de go leur était souvent réservé, car les pièces étaient chères, et l’apprentissage, complexe, exigeant les cours d’un « maître de go ». Moins coûteux, le Mah-jong et les combats de grillons étaient plus largement répandus dans la société. Les grillons étaient très appréciés des enfants, qui les conservaient dans des petites boîtes en porcelaine ajourées et décorées de scènes joyeuses, ou dans des cages de bambou ou de bois, dorées ou argentés pour les plus riches. Par ailleurs, l’instruction des enfants de lettrés et de fonctionnaires était très sévère, pour offrir une progression dans la société. Stade ultime de la progression : la calligraphie rassemble de nombreux ingrédients qui permettent une reconnaissance. Reconnaissance qui rejaillit sur la famille en cas d’échec aux examens impériaux.

Cage à grillon

Cage à grillons dont le chant donne lieu à des concours

L’importance du rôle de l’Etat

La dernière salle est consacrée à des affiches réalisées dans le style « éducatif ». Ces tableaux décrivent l’enfance comme une préparation à la vie sociale. Scènes de jeu, de classes, réunion d’enfants autour de Mao qui devient un emblème.

CIMG6298

CIMG6300

Dans un pays où la population est très grande, l’Etat dispose d’importants moyens, pour assurer la discipline. Il lui faut aussi assurer des redistributions lors des inondations et des famines. Il doit réaliser de grands travaux, diminuer les distances par l’aménagement des routes et des relais, construire des canaux. Et surtout assurer la sécurité de tous par l’application de sanctions impitoyables et exemplaires. La récente politique de l’enfant unique a encore renforcé la place de l’enfant-roi. Ces enfants choyés par de nombreux grands parents peuvent être photographiés sans aucune difficulté dans toute l’étendue de la Chine. Toutefois l’implantation des MacDo et la consommation massive de CocaCola a maintenant des conséquence sur le poids de certains enfants.


Images des enfants de la Chine actuelle

 05 Petit garçon et son grand-pèreP5021493.JPG

06 La culotte chinoiseP4270964

P4102766

Bonne visite

Guy Muller

Partager cet article
Repost0
23 décembre 2011 5 23 /12 /décembre /2011 10:03

Le Musée d’Art Moderne et d’Art Contemporain (MAMAC) de Nice

CIMG5984C’est à l’initiative de l’association des Amis des musées de Nice que cette visite a été organisée.

Madame Michèle Brun, commissaire du musée, a accompagné notre groupe dans la découverte d’une exposition temporaire sur le thème de « La couleur en avant ».

Elworth Kelly

Ellsworth Kelly, 1963 Red, Yellow, Blue-L’œuvre à l’affiche de l’exposition

En début de parcours, elle expliquait les choix des tableaux exposés, sous l’angle de la couleur qui est essentielle sur la Côte d’Azur. La couleur des paysages a forcément eu un impact sur la création artistique. Elle transmet une émotion particulière et devient autonome par rapport à la forme. Elle permet de passer à l’abstraction des œuvres.

Martial Raysse

Martial Raysse

Fernand Léger

Chagall

   

Fernand Léger

 

CIMG6033

Roland Flexner

Cette exposition a permis de célébrer soixante années d’art contemporain sur la Côte d’Azur. Elle s’est démultipliée en de nombreux lieux tout au long de l’année 2011. Il s’agissait de présenter 300 artistes dont les œuvres étaient réparties en une cinquantaine de lieux différents.  En dépassant les repères habituels entre les mouvements artistiques, ces expositions découvrent des rapprochements  unissant des thématiques variées.

Raoul DufyDufy, l’hommage à Debussy

César

César et reflets

Spider 2008

Spider

CIMG4105Exposition à l’Arboretum de Roure : Le Penseur de  Jaume Plensa

Tout l’été des balades ont été organisées dans les villes qui participaient à l’évènement. L’ensemble des musées nationaux y ont participé : Musée Chagall, Musée Fernand Léger, Musée Picasso.

Arman

  Arman capots de voiture

Nicolas de Staël

Nicolas de Staël, Ciel et Mer

CIMG5999

 

 

La Défense des Intérêts des Retraités vous présente ses meilleurs voeux de bonheur et de bonne santé pour 2012

 

L'inscription à la newsletter vous permet d'être immédiatement informé de toute publication sur ce site. Notre programme sera étoffé en 2012 avec toujours l'actualité des musées, dont celui de Cocteau, des voyages et des Carnets de voyage dont la Birmanie.

 

  Guy Muller

Partager cet article
Repost0
1 novembre 2011 2 01 /11 /novembre /2011 00:00

Musée des Arts Asiatiques de Nice

Laques et Or de Birmanie

 

Le Musée des Arts Asiatiques nous propose de nombreuses expositions temporaires consacrées au Bouddhisme en Inde, à la Chine, à l’Inde sur le Rajasthan avec une exposition de photos sur l’Inde du Sud, etc. Ce musée est situé à l’Ouest de la ville, à côté du parc Phoenix et dispose d’un parking facile d’accès.

CIMG5433.JPG

Cette année nous allons en Birmanie pour y découvrir l’art de la laque. Comme toujours, des projections sont organisées au sous-sol, qui sont un excellent complément la visite du musée. Nous avons pu voir la récolte de la laque, puis le passage de nombreuses couches de laque sur divers objets, entrecoupées par des polissages.

 

CIMG5434

CIMG5469.JPG

 

Il va de soi que le prix des objets varie fortement selon leur nombre de couches posées, qui varie de 5 à 25. Un autre reportage était consacré à la fabrication de feuilles d’or destinées à décorer les objets et les temples.CIMG5441.JPG

 

A côté du musée, des cours de gymnastique douce sont organisés tous les samedis matin, à 10 heures.

CIMG5483.JPG

CIMG5489.JPG

 

Bonne visite

 

Guy Muller

 

Partager cet article
Repost0
17 septembre 2011 6 17 /09 /septembre /2011 16:58

Le musée BONNARD

Au Cannet

 

 A l’occasion des journées du Patrimoine, le musée Bonnard vous accueille dans ses nouveaux murs. L’exposition est sous-titrée « Dans la lumière de la Méditerranée ».

CIMG5340.JPG

La ville du Cannet

Les  œuvres qui y sont présentées n’appartiennent pas toutes au musée. Aussi je vous engage à y aller rapidement, avant que certaines de ces toiles ne regagnent les cimaises d’autres musées.

CIMG5332.JPG

L’oeuvre de Pierre Bonnard est inclassable. Dominée par la lumière de la Côte d’Azur qui a été une découverte pour Bonnard, comme pour bien d’autres peintres. Sa palette ne rejoint pas les impressionnistes car il ne peignait pas sur le motif. L’exposition en témoigne largement en présentant ses carnets de croquis.

CIMG5331.JPG

 

Une borne télématique permet de feuilleter l’un de ses carnets. Il ressemble à Corot qui ajoutait ses personnages ultérieurement sur ses tableaux.  Mais la caractéristique principale de Bonnard réside dans une construction sans ligne de fuite. Il intègre donc une photographie des lieux qui déborde la simple perspective. Ses à plats donnent à voir beaucoup plus que ce qu’un œil ne peut voir.

 

CIMG4900

 

CIMG5337.JPG

C’est donc en ce sens qu’il apporte une grande nouveauté à la peinture. Pendant ses 22 années de séjour au Cannet il décrira ses vues qui embrassent l’horizon de la ville de Cannes au début du Trayas.

CIMG5346.JPG

Allez sur les pas de Bonnard en parcourant ses chevalets....

La ville du Cannet propose un parcours pédestre jalonné par des chevalets  qui rythment nombre de paysages évoqués par le peintre. Ce parcours est disponible au musée.

 

Bonne promenade,

 

Guy Muller

Partager cet article
Repost0

Le Musée Lascaris

https://youtu.be/l23HXor58bY

Rechercher

Table des matières

Le Musée Masséna

L'exposition Slobodan  à la Providence

Le musée Chéret : l'album diaporama

Merveilles du Bouddhisme au musée des Arts Asiatiques

Musée des Arts Asiatiques : les bois de l'immortalité

Inauguration du musée Bonnard au Cannet

Le Musée national Chagall de Nice

Musée Chagall : l'album

Expostion sur les peintres Russes à la Malmaison de Cannes

Musée national Fernad Léger de Biot

Musée Fernad Léger : l'album

Actualité des musées en France et dans le monde : artproject

Musée Masséna : le mobilier Napoléon 1er

Musée Masséna : l'album

Musée International d'art naÎf de Nice

Musée international d'art naÎf de Nice : l'album

Musée des Beaux Arts : Chéret dans ses murs

Exils : expostion temporaire des musées nationaux du 06

Musée Masséna : présence Russe à Nice

Angkor au musée des Arts Asiatiques

Le musée d'Art Classique de Mougins

Marseille capitale européenne de la culture en 2013

Marseille 2013 suite et fin

Au MAMAC : la postérité d'Henri Matisse

Matisse un été à Nice : musée Matisse et musée Chéret

Musée National Chagall : les autoportaits

La Promenade du Paillon de Nice

La Fondation Hartung-Bergman à Antibes

Antibes et ses musées

Trois siècles de tourisme  aux Archives Départementales des Alpes Maritimes

Exposition temporaire « Reconstruire le Réel » à Fernand Léger

Exposition The Animals aux Galeries Lafayette de Nice

Musée des Arts Naïfs de Nice Anatole Jakowsky

Georges Clemenceau : une passion pour l'Asie

La Principauté de Seborga

Expositions au MAMAC : Juliao Sarmento-Donation Karen

Musée Masséna : la marqueterie

Musée Chéret : exposition Lengrand

Le Palais Lascaris de Nice

Le Palais de Marbre (Archives municipales)

La donation Ferrero : école de Nice

 
Marseille : Volubilis au Mucem, Réfection de la Major
Le château de Vaux le Vicomte
Le château de Fontainebleau
Venise  Ca Rezzonico
 
Saorge et Tende
Promenade à Bussana Vecchia
La découverte du vieux-Nice et ses confréries de Pénitents
Promenade à Saint Tropez- Musée de l'Annonciade : les peintres de l'école de Marseille
Les Chapelles Notre Dame de Vie à Mougins et Bellini à Cannes
La fête des Cougourdons à Nice
Imperia et ses vallées d'oliviers-Valloria
La Principauté de Seborga
 
La Croatie
Promenade à Bussana Vecchia
La Jordanie
La Sicile  
La Sicile  : diaporama
Musée d'Arles Antique
Musée d'Arles Antique : diaporama
 
Inde : le Rajasthan 
Inde : le Rajasthan diaporama
Inde du Sud 1) Mahabalipuram-Pondichéry
Inde du Sud  2) Chidambaram-Darasuram-Tajore
Inde du Sud 3) Tiruchirapali-Tanjore
Inde du Sud 4) Madurai
Inde du sud 5)  Periyar-Backwaters
Inde du Sud 6) Cochin-Mysore
Inde du Sud 7) Mysore-Hassan
Inde du Sud 8) Hampi
Inde du Sud 9) Pattandakal-Goya
Les pêcheurs +7 diaporamas sur l'Inde du Sud
Belgique : Bruges - Gand
Belgique : diaporama
Chine : le Yunnan 
Chine : le Yunnan : diaporama
Russie : Saint Pétersbourg 
Russie : Saint Pétersbourg : diaporama
Italie :les Lenghe et le Barolo
Promenades à Paris
Promenades à Paris
La Pologne ; carnet de voyage
La Pologne : carnet de voyage 2
La Pologne : carnet de voyage 3
La Pologne : diaporama
Prague 
Prague ; diaporama
Italie : ile d'Elbe, Pise, Cinqueterre
Italie : ile d'Elbe, Pise, Cinqueterre : diaporama
Myanmar 1) Yangoun-Bago
Myanmar 2) Pagan
Myanmar 3) Popa-Mandalay
Myanmar 4)Mandalay-Anciennes capitales
Myanmar 5) Mandalay-Mingun
Myanmar 6) Heho-Pindaya-Lac Inlé
Myanmar 7) Yangon
Myanmar : diapositives : Bago
Myanmar : diapositives : Pindaya-Lac Inlé
Myanmar diapositives : Bagan
Myanmar daiapositives : Yangon
Actualité des musées : Google artproject
Musées d'exception de Paris : Orsay et Pinacothèque
Promenade en IDF : Ecouen musée de la Renaissance
Promenade en IDF : Vincennes, Royaumont
Chartres : superbe vidéo
Le Mans : sa vieille ville
Nantes : monuments et mémorial de l'esclavage
Bourges 
Promenade en pays niçois : Contes, l'Escarène, Tende
Italie : Bussana Vecchia
 
Italie : Venise
Venise : diaporama
Italie : Lucques
Italie : Capri-Amalfi et sa côte
Italie : Pompéi et Herculanum
Italie : Naples et le Palsi royal de Caserte
Pompéi-Herculanum : diaporama
Italie : Turin ville royale
Italie : Florence suite de trois articles sur les quartiers
Florence : diaporama 1
Florence : diaporama 2
Sienne
Sienne - Route du Chianti
Barcelone: les pyramides humaines
Venise 1
Venise 2
Venise 3 ca Rezzonico
Parme
 
Singapour
Indonésie : Prambanan et Borobudur
Indonésie 2 : Surabaya-Mont Bromo-Kalibaru
Indonésie 3 : Bali
Indonésie 4 : Bali suite
Indonésie 5 – Sulawesi : le pays Toraja
Indonésie 6 - Sulawesi-Bali-France
Vidéo : mariage musulman en Indonésie
Vidéo : funérailles en pays Toraja
Coblence et le Rhin romantique
Trèves-Bernkastel
Le Luxembourg
Metz : ville et musée d’art moderne Pompidou
Nancy (suite)
Nancy et l’Art Nouveau
Musées : de superbes écrins
Marseille 2013 suite et fin
Marseille capitale européenne de la culture en 2013
Expositions ZIEM et Boudin été 2013 à Paris
Exposition virtuelle de Jane Austin en 1813 : reconstitution
Afrique du Sud Le Cap, Bonne Espérance, faune
Franschhhoek
De Graaf-Reinet à Durban
De Swelendam à Graaf-Reinet Camdeboo National Park
D'Hluhluwe au Parc Kruger via le Swaziland
Pilgrim’s Rest, Blyde River Canyon, Three Rondavels
Ohrigstad-Prétoria
Zimbabwe : les chutes Victoria par hélicoptère
Islande : Reykjavik fin de la Saga
Islande les fjords de l'Ouest Latrajberg - Péninsule de Snaefellsnes
Islande : fjords de l'Ouest - Isafjordur - Breitdavik
Islande : la route du Nord - Dettifoss - Myvatn - Godafoss - Akureyri - Glumboer
Les Fjords de l’Est : Le glacier-Le musée des pêcheurs français
Le parc national de Skaffaffel-Le Lagon Glaciaire de Jokulsarlon
ISLANDE : Carnet de voyage
Promenade en train à crémaillère au-dessus d'Interlaken
Lucerne et le col du Simplon
Phnom Penh 
Temples d'Angkor : Ta Prohm et Banteay Srei 
Angkor : les portes, le Bayon, le palais royal 
Cambodge : Angkor Vat 
Vientiane la capitale du LAOS 
Vang Vieng 
Luang Prabang 
LAOS - Jour 05 - PAKBENG - LUANG PRABANG 
LAOS - Au fil du Mékong 
CHIANG RAI 
 
https://www.youtube.com/channel/UCioFqEgrHD2GMbDQiri_p7w/videos

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Présentation-Boussole