Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

DIRPA : visites, découvertes, musées, évasions pour les retraités des Alpes Maritimes

 

15 novembre 2011 2 15 /11 /novembre /2011 09:36

 

Promenade à Tende et à Saorge

 

C’est à l’initiative de l’association des amis des musées de Nice que cette promenade dans les Alpes Maritimes a été organisée.

Le Président de l’association Monsieur Bonnemaison, était assisté d’une accompagnatrice, Madame Pellissier, spécialisée dans l’évolution de la préhistoire. Pendant le trajet de Nice à Tende, nous avons ainsi pu préparer la visite du musée des Merveilles, grâce à de nombreuses fiches descriptives distribuées dans le car.

 

Le musée de Tende

CIMG5596

 

 Madame Pellissier nous préparait à la compréhension des peintures rupestres gravées dans la vallée des Merveilles. Elle nous expliquait la création d’une communauté Alpine sous l’égide de la Savoie, traversée par plusieurs routes du sel. La frontière ayant été souvent modifiée, l’accès à Tende, passe par la Roya et exige plusieurs franchissements de frontières. Tende a été rattaché à la France par référendum en 1947.

Au cœur du Mercantour la vallée des Merveilles est un conservatoire naturel qui offre des vues splendides et de multiples lacs cristallins. Le mont Bego est une montagne mythique dont les orages brutaux étaient une invite à une réflexion transcendantale pour les premiers habitants des lieux. Une des vocations du musée des Merveilles est de sensibiliser le public à la protection du site du mont Bego. Il propose, durant toute l’année, de découvrir la richesse du patrimoine protohistorique et historique de la Haute-Roya. Les gravures, inaccessibles aux randonneurs pendant l’hiver, sont ainsi présentées sous forme de moulages tout au long d’une exposition permanente et didactique mettant le plus grand site archéologique d’Europe à la portée de tous. Le musée des Merveilles présente dans sa partie ethnologique des reproductions de roches historiques. Ce site du mont Bego reçoit de nombreuses corporations qui considèrent ce lieu comme magico-religieux. Une grande partie du musée est consacrée à la description des inscriptions gravées sur de nombreuses stèles.

Les photographies étant interdites dans le musée, vous trouverez le lien qui vous conduira directement au site officiel du musée : http://www.museedesmerveilles.com/ 

ou

http://www.hominides.com/html/lieux/musee-des-merveilles-tende.php 

 

Saorge

Le village de Saorge s’offre aux yeux des visiteurs en un large amphithéâtre situé sur les hauteurs de la vallée de la Roya. L’association des amis des musées avait prévue un repas avant la visite du monastère de Saorge. Nos photos montrent la beauté des paysages enrichie par les couleurs de l’automne. Dans un site sauvage, Saorge étage ses maisons agrippées aux pentes abruptes qui dominent la Roya. Par sa situation, sa structure et ses monuments, Saorge est, en miniature, un exemple saisissant de l'urbanisme médiéval utilisant toutes les ressources d'un terrain difficile. Ancienne place forte réputée imprenable verrouillant la Vallée de la Roya, Saorge, classé Village Monumental, est l'un des 40 plus beaux villages de France. 

CIMG5619

CIMG5606

CIMG5600

Notre Dame des Miracles

Le couvent des franciscains  a été fondé en 1633. La construction est terminée en 1662. En 1794, les soldats français occupent le couvent et chassent les frères. Construit  sur les hauteurs de Saorge, dominant  les toitures de lauzes, le couvent Notre Dame des Miracles fondé par les franciscains est situé dans un lieu d’exception où tout respire  calme et  sérénité. La façade et l’intérieur de l’église sont d’un style baroque qui rappelle les couvents de la Ligurie et du sud du Pièmont. Racheté par l’état en 1961, il est néanmoins  occupé par les moines franciscains jusqu’en 1980. L’édifice a été  restauré dans un style simple et  épuré presque austère  respectant ainsi  la tradition franciscaine, de l’extérieur  seule  la façade de l’église anime le bâtiment.  A l’intérieur le cloître  en plan rectangulaire  est entouré de quatre galeries ornées de fresques représentant la vie de St François d’Assise.  Les parties hautes  des murs du cloître sont animés par des encadrements de fenêtres qui présentent des décors végétaux peints,  onze cadrans solaires  de trois  styles différents : italiques, astronomiques et babyloniens  ainsi que le blason des franciscains ont été peints  dans le même style. Après de nombreuses vicissitudes, ce lieu devient un lieu de retraite dédié aux écrivains.

CIMG5620

CIMG5640

CIMG5625

CIMG5626

CIMG5637

L’église Saint-Sauveur de Saorge a possédé un orgue dès 1739. Mais, sans doute par désir de se conformer au nouvel idéal sonore du XIXè siècle, la commune se tourna en 1844 vers les frères Lingiardi, facteurs d’orgue établis à Pavie, pour la construction d’un nouvel instrument. Ce dernier fut terminé en 1847. Réutilisant l’ancien buffet, mais en l’élargissant et en l’approfondissant, il a un clavier de 54 notes avec première octave courte, et un pédalier « a leggio »de 19 touches pour 12 notes chromatiques réelles. La disposition phonique est basée sur un Ripieno de 10 rangs et comporte de nombreux « jeux de concert », ainsi que quelques accessoires (« rollante », « campanelli »,…). Restauré en 1978-79 par Philippe Hartmann, l’orgue de Saorge est conservé intact dans sa structure originale. Son côté orchestral est prononcé, mais l’harmonisation lumineuse et fine de son Ripieno en fait aussi un instrument convenant très bien à la musique du XVIIè siècle.

Les orgues italiens ne sont pas exclusivement liturgiques. En conséquence les compositions qui y sont jouées créent une atmosphère de fête. Elles s’insèrent dans l’unique lieu de réunion  de la communauté villageoise.

Tous les orgues des églises environnantes : Tende, La Brigue, Fontan possèdent cette caractéristique commune aux orgues d’Italie.

CIMG5673

CIMG5678

CIMG5607

Pendant la pause repas à Saorge

 

Guy Muller

Partager cet article
Repost0
3 février 2011 4 03 /02 /février /2011 13:50

Entre Bruges et Gand

 

 

Bonjour à tous,

 

Amis des voyages et des découvertes, je vous invite à visiter la Belgique, plus spécialement les villes de Bruges et de Gand.

La ville de Bruges est un véritable enchantement. Cette destination est à l’égal des Venise, Florence, Prague, grâce à son ensemble monumental à l’abri de toute circulation automobile. Bruges est une invitation à la flânerie, tout au long de ses places, canaux, musées. Un séjour minimum de trois jours vous permettra de visiter et de circuler, pourquoi pas en barque, pour y découvrir avec lenteur ses richesses.

   

France-Belgique 2009263

 

On comprend l’attrait de Bruges pour les documentaires d’Ulysse, la revue des voyages, mais aussi certains films qui la découvrent en écrin. Je pense à « Bons baisers de Bruges", dont les scènes finales ont pour cadre la tour du beffroi. Et aussi aux enquêtes de Pieter Aspe conduites par l’inspecteur Van In, qui circule dans la ville, pour les besoins de ses enquêtes. Le parallèle est facile avec les enquêtes du commissaire Brunetti à Venise le héros des ouvrages de Dona Leon. 


Pour une visite du diaporama :

 BRUGES BRUGES

 

  Pour aller en haut du beffroi suivez ce lien :

 link

 

France-Belgique 2009342 edited

France-Belgique 2009352 edited

 Toutes les saisons sont favorables à la découverte de Bruges y compris l’hiver qui sert de cadre au film « Bons baisers de Bruges ».

 

France-Belgique 2009356

France-Belgique 2009227 edited

Gand étant une autre ville proche, il est intéressant de coupler les visites. Gand se visite aussi en bateau. Ces monuments sont splendides : églises, halles, places. La visite réalisée par  Ulysse vous y promène sereinement le long de ses canaux.

 

Embarquez vous pour une visite en bateau de Gand :

  link

 

Guy Muller

 

Partager cet article
Repost0
22 septembre 2010 3 22 /09 /septembre /2010 11:07

 

 

Claude Monet à Giverny

 
France-Belgique 2009702
 

Les galeries du Grand Palais et le musée Marmottan organisent deux expositions consacrées à Monet jusqu’au mois de janvier 2011. Amis des voyages et des découvertes, je vous propose deux vidéos, ainsi qu’un diaporama lisible sur la droite de l’écran.

Pour le Grand Palais, il suffit de suivre le lien :

http://www.monet2010.com/fr#/voyage/

Pour Giverny :

 

 

Claude Monet a organisé ses jardins et étangs à la manière d’un peintre, afin de pouvoir en contempler l’évolution au fil des saisons et d’en respirer les effluves tout au long de l’année. A ces fins, il employait quatre  jardiniers en permanence, pour obtenir un large  renouvellement des couleurs tout au long de l’année. Il a ainsi savamment distribué une végétation qui se déploie à profusion autour des étangs créant une atmosphère particulière selon les heures et selon les saisons. C’est un véritable hymne à la nature qu’il nous propose.

 

4826304736_9ca5f015ed.jpg

A ma connaissance, seuls les japonais ont porté aussi loin le culte de la renaissance de la nature et des jardins en fleurs. Là bas, la saison des cerisiers en fleurs donne lieu à d’importantes manifestations de liesse populaire. Le pont japonais implanté dans les jardins rappelle ce rapprochement culturel au sens figuré comme au sens propre intervenu entre nos pays à cette époque.

C’est donc la poésie de ces lieux magiques que je vous invite à visiter en toute intimité. Au moment où les œuvres de Monet sont célébrées au Grand Palais, en automne et en hiver, je vous propose de visiter Giverny. Ce Giverny d’été, au grand air de la nature, offre un contraste remarquable par rapport à l’exposition actuelle.

 

Guy Muller

 

 

Partager cet article
Repost0
7 août 2010 6 07 /08 /août /2010 22:23

 

Flâneries à Prague

 

Cette année, je vous propose mon programme de vacances sous la forme d’un carnet de voyage. L’ordre chronologique du voyage n’est pas respecté car je désire regrouper certains émerveillements en regroupant plusieurs villes « musées » qui ont des caractéristiques communes en facilité de circulation pour les piétons, avec un centre ville très dense. Je pense à Bruges, Venise, Florence, Gdansk et Wroclaw. Ces villes ont une âme, concentrent d’énormes richesses, offrent des possibilités de repos de par l’importance du nombre de bistrots et restaurants, bancs publics, etc. Ultérieurement ces notes seront étoffées de nouveaux textes et photos.

 

P7224166.JPG

 

Dans mon cœur, parmi les villes possédant un patrimoine émouvant et important, il y a Paris, bien sûr, Londres et Prague. Ce sont des capitales qui ont échappé aux destructions des guerres et qui présentent un amoncèlement de lieux privilégiés.  Ces  capitales méritent plus d’un voyage si l’on désire en capter l’esprit. Elles offrent non seulement une luxuriance de monuments, mais aussi des possibilités de visites de musées, de nombreux spectacles et des excursions extérieures.

 

En ce qui concerne la ville de Prague son patrimoine immobilier est immense. Mais l’offre de concerts et de musique à toute heure en fait un lieu superbe de flâneries multiples. Aux alentours de Prague, il est possible, comme à Vienne, d’apprécier des bons vins accompagnés de musique. On doit aussi écouter les concerts organisés dans l’ensemble de la ville, principalement dans les nombreuses églises et salles de concert.

 

P7224100.JPG

 

En arrivant à Prague, nous avons été littéralement happés par les Prom’s qui sont des concerts organisés depuis un balcon de la maison municipale. Cette maison est un chef d’œuvre d’art nouveau. Elle renferme une salle de concert et une galerie d’exposition, cette année consacrée au peintre-affichiste Mucha.

 

Comment résister à un concert de guitare des compositeurs de l’époque baroque ? Puis aux sérénades avec une dominante de cuivres aux Prom’s, au récital Verdi dans une très grande salle de concert, enfin à une aubade pour violon et orgue dans une église de la vieille ville ?

 

P7224102.JPG

 

P7224156.JPG 

Que doit-on visiter à Prague ? Pour ceux qui ne connaissent pas Prague, les lieux à visiter sont la vieille ville, le Pont Charles, le quai Mazaryk, le Château, la cathédrale,  la ruelle d’or (près du Château), les quartiers arts nouveau ou sécession.

 

P7224165.JPG

 Le coeur de la vieille ville

 

Dans le diaporama placé à côté de ce texte, je présente l’art nouveau par l’intermédiaire du palais municipal (intérieur et extérieur) et celui du quai Masaryk dont chaque maison possède des caractéristiques véritablement originales. Pour cette fois acceptez un programme commandé par la nécessité d’accorder nos pas à l’offre du moment. Cet arrêt à Prague était un moment de plaisir, une simple étape, avant d’entamer notre voyage en Pologne. Or ce voyage devait aussi s’inscrire dans les 150 ans de la mort de Chopin, autre grande étape musicale de l’année 2010.

 

Guy Muller

 

 

Partager cet article
Repost0
11 décembre 2009 5 11 /12 /décembre /2009 10:57

 La Video de l'exposition Titien, Tintoret et Véronèse :



  VOYAGE au pays d’ARLES

Ce voyage est étudié pour une visite familiale avec des petits-enfants d’une durée de 4 jours/3nuits. Dans notre région, les lieux intéressants de manquent pas, mais cette visite s’impose de par sa qualité artistique. Elle permet d’équilibrer le temps disponible sur une durée de trois jours. La plupart des lieux visités  font l’objet d’une découverte à pieds sous forme de balades en plein air.

 

Place de la République

Place de la République

 

La commune d’Arles est, de très loin, la plus étendue de toutes les communes de France . Avec sa superficie d'environ 759 km², elle est grande comme trois fois Marseille (240 km²), quasiment sept fois Toulouse (110 km²) ou Paris (105 km²), dix fois Saint-Étienne (78 km²), quinze fois Lyon (48 km²), vingt-et-une fois Lille (35 km²)..

Sur le territoire d’Arles il y a 44 monuments historiques classés et 48 monuments inscrits à l’inventaire supplémentaire au 1er janvier 2006. La grande majorité de ces édifices est située dans le centre historique. Les monuments romains et romans de la ville d’Arles sont inscrits sur la liste du patrimoine mondial de l'humanité depuis 1981. Depuis l'automne 2006, c'est l'ensemble du centre ancien de la ville d'Arles qui est inscrit sur la prestigieuse liste du patrimoine mondial de l'humanité établie par l'Unesco.

La ville d’Arles elle même ne manque pas de charme dans la mesure où ses places et placettes sont à l’abri de la circulation automobile. La place principale est la place de la République encadrée par l’Hôtel de ville et l’église Sainte Trophime, au centre est érigé un obélisque qui était placé antérieurement au centre du Cirque romain. Une visite virtuelle panoramique  de la ville avec ses rues et monuments est possible en suivant le lien :

http://www.arles-tourisme.com/Ville_pano.aspx?Part=Arles

 

PA282023

Les sites Antiques

La visite se poursuit avec les sites antiques : Arènes,  théâtre.  Les Alyscamps sont situés en dehors du centre ville. Ce site est constitué d’une allée encadrée par des sépultures, fermée par une vieille église abandonnée.  La verdure des feuillages, la lumière du jour aident  à organiser un décor très romantique.

Pour plus de détails sur le patrimoine romain suivez le lien suivant :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Patrimoine_public_arl%C3%A9sien

 

Les Alyscamps

  Les Alyscamps

Puis il est possible de consacrer une journée de visite en Camargue et d’offrir une ballade à cheval ou à poney  aux enfants, dans les nombreuses manades qui précèdent les Saintes Maries de la Mer. Après une visite de l’église des Stes Maries, les nombreux restaurants vous proposent des produits de la mer. L’après-midi une promenade en bateau offre la possibilité de réaliser des photos de la faune et de la flore. Les enfants sont captivés par les oiseaux, chevaux et taureaux. Des promenades en calèche sont aussi organisées.

 

PA292123

 

La matinée du dernier jour sera l’occasion de visiter le musée archéologique qui présente de magnifiques collections de jarres retrouvées dans le  lit du Rhône, de nombreuses sculptures et d’impressionnants tombeaux. Des campagnes de fouilles archéologiques sous-marines menées dans le Rhône en 2007 ont conduit à la découverte de sculptures romaines majeures, notamment un buste de marbre réaliste de Jules César et un Neptune de 1,80 mètre du IIIe siècle, témoignages inédits du riche passé antique de la cité.

 

Jules Czsar

 

 La qualité des ornementations qui figurent sur ces sépultures, leurs détails méritent à eux seuls une visite. Enfin plusieurs maquettes montrent les mécanismes du fonctionnement des arènes, du théâtre, d’un pont flottant. La nouvelle exposition dure toute l’année 2010 sous le signe de Jules César dont un buste préside la salle d’exposition du musée.

 

Les amateurs de photos peuvent visiter le diaporama qui est à côté de cet article.

 

Sarcophage

 

 

 Excellentes fêtes de fin d'année

 

 


Guy Muller

 

 

Partager cet article
Repost0
13 août 2009 4 13 /08 /août /2009 19:47

 

Claude Monet à Giverny

L'entrée de Giverny

Pendant que Guy Muller voyage en Belgique, j’ai souhaité vous faire visiter le vaste domaine de Giverny, qui est à l’origine d’une série de tableaux sur le thème des nénuphars. Habitant une partie de l’année à Paris et l’autre à Nice, j’ai la possibilité d’aller voir de nombreuses expositions. En conformité avec la charte éditoriale du site, il ne s’agit pas pour nous de décrire tel ou tel voyage ou tel ou tel peintre. De trop nombreux sites traitent en détail de visites et voyages.

Le présent site cherche à montrer des moments d’exception, la magie d’une ville, d’une œuvre. Point de tourisme pour visiter ce que tout le monde connaît et peut à loisir parcourir. Les seniors ont la possibilité de choisir ce qui dans le vaste monde présente des caractéristiques d’émotion et d’enchantement. C’est bien le cas de mon coup de cœur pour Giverny et pour Claude Monet.


La maison du peintre

Photo d'un à plat de nénuphars

 

Claude Monet a organisé ses jardins et étangs à la manière d’un peintre, afin de pouvoir en contempler l’évolution au fil des saisons et d’en respirer les effluves tout au long de l’année. A ces fins il employait quatre  jardiniers en permanence afin d’obtenir un large  renouvellement des couleurs tout au long de l’année. A ma connaissance,  seuls les japonais ont porté aussi loin le culte de la renaissance de la nature et des jardins en fleurs. Là bas, la saison des cerisiers en fleurs donne lieu à d’importantes manifestations de liesse populaire.

C’est donc la poésie de ces lieux magiques que je vous invite à visiter en toute tranquillité.

 

Une nature exubérante

En effet, comme dans la nature on peut représenter un ou plusieurs nénuphars en vastes à plats où la profondeur de l’eau est seulement suggérée. On peut aussi donner des perspectives, le thème peut être un rond ou un vaste espace. Ainsi le musée de l’Orangerie montre d’immenses toiles qui sont la préfiguration du cinémascope où la dimension de la toile reproduit exactement l’étang, le pont et les nénuphars de Giverny. Les toiles mises bout à bout forment le vaste cercle de l’écoulement du temps avec ses quatre saisons.

 

Une nature habitée avec le bateau

Une allée parmi d'autres

Claude Monet démontre ainsi sa conviction d’une peinture autre intégrant des dimensions multiples. Ces dimensions sont autant de notes qui symbolisent des univers changeants avec, chaque fois, une autre façon de regarder les choses. Puisque chaque peintre est porteur d’un univers spécifique qu’il nous est demandé de comprendre. Tâche complexe et difficile qui a conduit les impressionnistes à être considérés comme des réprouvés à l’époque où leurs talents s’exposaient. Depuis lors la cote des impressionnistes a décollé pour atteindre des prix fantastiques !!!

 

Maison du peintre et nombreux visiteurs ce jour là

La rencontre entre Monet et les peintres japonais, le même intérêt porté à la nature, aboutissent à la Création d’un monde. Pour consulter les œuvres de Claude Monet vous suivrez le lien indiqué ci-dessous :

 

http://fr.wikipedia.org/wiki/Les_Nymph%C3%A9as_(Claude_Monet)

 

 

 Le pont japonais et ses reflets




François Duplessis

Partager cet article
Repost0

Le Musée Lascaris

https://youtu.be/l23HXor58bY

Rechercher

Table des matières

Le Musée Masséna

L'exposition Slobodan  à la Providence

Le musée Chéret : l'album diaporama

Merveilles du Bouddhisme au musée des Arts Asiatiques

Musée des Arts Asiatiques : les bois de l'immortalité

Inauguration du musée Bonnard au Cannet

Le Musée national Chagall de Nice

Musée Chagall : l'album

Expostion sur les peintres Russes à la Malmaison de Cannes

Musée national Fernad Léger de Biot

Musée Fernad Léger : l'album

Actualité des musées en France et dans le monde : artproject

Musée Masséna : le mobilier Napoléon 1er

Musée Masséna : l'album

Musée International d'art naÎf de Nice

Musée international d'art naÎf de Nice : l'album

Musée des Beaux Arts : Chéret dans ses murs

Exils : expostion temporaire des musées nationaux du 06

Musée Masséna : présence Russe à Nice

Angkor au musée des Arts Asiatiques

Le musée d'Art Classique de Mougins

Marseille capitale européenne de la culture en 2013

Marseille 2013 suite et fin

Au MAMAC : la postérité d'Henri Matisse

Matisse un été à Nice : musée Matisse et musée Chéret

Musée National Chagall : les autoportaits

La Promenade du Paillon de Nice

La Fondation Hartung-Bergman à Antibes

Antibes et ses musées

Trois siècles de tourisme  aux Archives Départementales des Alpes Maritimes

Exposition temporaire « Reconstruire le Réel » à Fernand Léger

Exposition The Animals aux Galeries Lafayette de Nice

Musée des Arts Naïfs de Nice Anatole Jakowsky

Georges Clemenceau : une passion pour l'Asie

La Principauté de Seborga

Expositions au MAMAC : Juliao Sarmento-Donation Karen

Musée Masséna : la marqueterie

Musée Chéret : exposition Lengrand

Le Palais Lascaris de Nice

Le Palais de Marbre (Archives municipales)

La donation Ferrero : école de Nice

 
Marseille : Volubilis au Mucem, Réfection de la Major
Le château de Vaux le Vicomte
Le château de Fontainebleau
Venise  Ca Rezzonico
 
Saorge et Tende
Promenade à Bussana Vecchia
La découverte du vieux-Nice et ses confréries de Pénitents
Promenade à Saint Tropez- Musée de l'Annonciade : les peintres de l'école de Marseille
Les Chapelles Notre Dame de Vie à Mougins et Bellini à Cannes
La fête des Cougourdons à Nice
Imperia et ses vallées d'oliviers-Valloria
La Principauté de Seborga
 
La Croatie
Promenade à Bussana Vecchia
La Jordanie
La Sicile  
La Sicile  : diaporama
Musée d'Arles Antique
Musée d'Arles Antique : diaporama
 
Inde : le Rajasthan 
Inde : le Rajasthan diaporama
Inde du Sud 1) Mahabalipuram-Pondichéry
Inde du Sud  2) Chidambaram-Darasuram-Tajore
Inde du Sud 3) Tiruchirapali-Tanjore
Inde du Sud 4) Madurai
Inde du sud 5)  Periyar-Backwaters
Inde du Sud 6) Cochin-Mysore
Inde du Sud 7) Mysore-Hassan
Inde du Sud 8) Hampi
Inde du Sud 9) Pattandakal-Goya
Les pêcheurs +7 diaporamas sur l'Inde du Sud
Belgique : Bruges - Gand
Belgique : diaporama
Chine : le Yunnan 
Chine : le Yunnan : diaporama
Russie : Saint Pétersbourg 
Russie : Saint Pétersbourg : diaporama
Italie :les Lenghe et le Barolo
Promenades à Paris
Promenades à Paris
La Pologne ; carnet de voyage
La Pologne : carnet de voyage 2
La Pologne : carnet de voyage 3
La Pologne : diaporama
Prague 
Prague ; diaporama
Italie : ile d'Elbe, Pise, Cinqueterre
Italie : ile d'Elbe, Pise, Cinqueterre : diaporama
Myanmar 1) Yangoun-Bago
Myanmar 2) Pagan
Myanmar 3) Popa-Mandalay
Myanmar 4)Mandalay-Anciennes capitales
Myanmar 5) Mandalay-Mingun
Myanmar 6) Heho-Pindaya-Lac Inlé
Myanmar 7) Yangon
Myanmar : diapositives : Bago
Myanmar : diapositives : Pindaya-Lac Inlé
Myanmar diapositives : Bagan
Myanmar daiapositives : Yangon
Actualité des musées : Google artproject
Musées d'exception de Paris : Orsay et Pinacothèque
Promenade en IDF : Ecouen musée de la Renaissance
Promenade en IDF : Vincennes, Royaumont
Chartres : superbe vidéo
Le Mans : sa vieille ville
Nantes : monuments et mémorial de l'esclavage
Bourges 
Promenade en pays niçois : Contes, l'Escarène, Tende
Italie : Bussana Vecchia
 
Italie : Venise
Venise : diaporama
Italie : Lucques
Italie : Capri-Amalfi et sa côte
Italie : Pompéi et Herculanum
Italie : Naples et le Palsi royal de Caserte
Pompéi-Herculanum : diaporama
Italie : Turin ville royale
Italie : Florence suite de trois articles sur les quartiers
Florence : diaporama 1
Florence : diaporama 2
Sienne
Sienne - Route du Chianti
Barcelone: les pyramides humaines
Venise 1
Venise 2
Venise 3 ca Rezzonico
Parme
 
Singapour
Indonésie : Prambanan et Borobudur
Indonésie 2 : Surabaya-Mont Bromo-Kalibaru
Indonésie 3 : Bali
Indonésie 4 : Bali suite
Indonésie 5 – Sulawesi : le pays Toraja
Indonésie 6 - Sulawesi-Bali-France
Vidéo : mariage musulman en Indonésie
Vidéo : funérailles en pays Toraja
Coblence et le Rhin romantique
Trèves-Bernkastel
Le Luxembourg
Metz : ville et musée d’art moderne Pompidou
Nancy (suite)
Nancy et l’Art Nouveau
Musées : de superbes écrins
Marseille 2013 suite et fin
Marseille capitale européenne de la culture en 2013
Expositions ZIEM et Boudin été 2013 à Paris
Exposition virtuelle de Jane Austin en 1813 : reconstitution
Afrique du Sud Le Cap, Bonne Espérance, faune
Franschhhoek
De Graaf-Reinet à Durban
De Swelendam à Graaf-Reinet Camdeboo National Park
D'Hluhluwe au Parc Kruger via le Swaziland
Pilgrim’s Rest, Blyde River Canyon, Three Rondavels
Ohrigstad-Prétoria
Zimbabwe : les chutes Victoria par hélicoptère
Islande : Reykjavik fin de la Saga
Islande les fjords de l'Ouest Latrajberg - Péninsule de Snaefellsnes
Islande : fjords de l'Ouest - Isafjordur - Breitdavik
Islande : la route du Nord - Dettifoss - Myvatn - Godafoss - Akureyri - Glumboer
Les Fjords de l’Est : Le glacier-Le musée des pêcheurs français
Le parc national de Skaffaffel-Le Lagon Glaciaire de Jokulsarlon
ISLANDE : Carnet de voyage
Promenade en train à crémaillère au-dessus d'Interlaken
Lucerne et le col du Simplon
Phnom Penh 
Temples d'Angkor : Ta Prohm et Banteay Srei 
Angkor : les portes, le Bayon, le palais royal 
Cambodge : Angkor Vat 
Vientiane la capitale du LAOS 
Vang Vieng 
Luang Prabang 
LAOS - Jour 05 - PAKBENG - LUANG PRABANG 
LAOS - Au fil du Mékong 
CHIANG RAI 
 
https://www.youtube.com/channel/UCioFqEgrHD2GMbDQiri_p7w/videos

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Présentation-Boussole