Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Guy Muller

Notre parcours

Notre parcours

 

Jour 5. Mo I Rana, Iles Lofoten

Nous prenons la route en direction du Cercle Polaire Arctique. Le paysage change radicalement, la forêt disparait pour laisser place à un paysage désolé de toundra. C’est un univers glacé et le froid nous saisit à la descente du car. Nous faisons viser notre passeport au centre du Cercle Polaire. Ce centre est entièrement dédié aux touristes. Il est intéressant pour ses animaux empaillés que l’on retrouvera tout au long de notre route. Un magnifique élan est pris en photo, ce qui donne un souvenir d’un animal mythique pour nous, dans la mesure où en Laponie nous n’aurons pas l’occasion de le rencontrer. A l’extérieur des amoncellements de pierres sont édifiés par les touristes en souvenir de leur passage.

Nous ne verrons plus la nuit à partir de Mo I Rana et jusqu’à Oulu (Finlande). Route le long du Skjerstadfjord, jusqu’à Fauske, la forêt est omniprésente. Traversée en ferry du Vestfjord. En fait nous prenons successivement deux ferrys qui nous évitent de longer la côte trop longtemps. Arrivée sur les mythiques îles Lofoten le soir.

 

Les îles Lofoten
Les îles Lofoten
Les îles Lofoten
Les îles Lofoten
Les îles Lofoten
Les îles Lofoten

Jour 6. Iles Lofoten, Harstad

Les Lofoten sont le lieu de la plus grande anomalie positive de température hivernale par rapport à la latitude. L'archipel est bordé par le Gulf Stream et ses extensions, la dérive nord atlantique et le courant norvégien. Les étés et les hivers y sont particulièrement doux. Entre juin et août, les températures maximales peuvent ainsi dépasser les 25 °C, avec des moyennes de l'ordre de 20 °C.

Les îles Lofoten
Les îles Lofoten
Les îles Lofoten
Les îles Lofoten
Les îles Lofoten

Nous découvrons l’archipel des îles Lofoten, au relief escarpé et aux villages colorés, formant un des plus beaux paysages d’Europe. Notre vidéo vous montre une montée progressive de la luminosité en cours de journée. Les couleurs sont en fête : maisons, fleurs, paysages verdoyants… Le contraste est fort entre la toundra traversée la veille dont les paysages étaient noir et blanc, sans autres couleurs, et ce que nous pouvons voir ce jour.

Les îles Lofoten
Les îles Lofoten
Les îles Lofoten
Les îles Lofoten
Les îles Lofoten
Les îles Lofoten

Arrêt à Henningsvær, l’un des plus beaux villages de l’archipel. Le port est très actif nous nous promenons dans les rues pour quelques achats. La morue et le cabillaud arctique constituent la base de l’économie locale : ils sèchent sur des claies installées sur les rivages.

Les îles Lofoten
Les îles Lofoten
Les îles Lofoten
Les îles Lofoten
Les îles Lofoten

Passage par Leknes située sur l’île agricole de Vestvågøy. Trajet vers l’archipel des îles Vesterålen pour rejoindre Harstad, ville des harenguiers. La route que nous avons empruntée sur plus de deux cents kilomètres a bénéficié d’énormes investissements issus de la rente pétrolière. Une succession de tunnels et de ponts a notablement amélioré la vie des habitants (25 000 seulement).

Les îles Lofoten
Les îles Lofoten
Les îles Lofoten
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article