Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Guy Muller

 

Le musée des Beaux-Arts

La collection, principalement constituée au XIXe siècle grâce à de nombreux donateurs, est particulièrement riche en peintures italiennes.

Les dons et legs du baron Hector Garriod, collectionneur savoyard installé à Florence et le don du roi de Piémont-Sardaigne, Victor-Emmanuel II ont largement participé à son enrichissement.

Le musée des beaux-arts de Chambéry présente dans son parcours permanent une collection d’une centaine de peintures allant de la fin du Moyen-âge au début du XXe siècle. Le parcours chronologique permet au visiteur d’évoluer à travers différents mouvements de l’histoire de l’art - Primitifs, Renaissance, Maniérisme, Baroque, Néo-clacissisme - et de découvrir différents genres : peinture religieuse, historique, portraits, paysages.

Les œuvres italiennes des XVIe, XVIIe et XVIIIe siècles sont particulièrement représentées.

Chambery : Le musée des Beaux-Arts - Les Charmettes
Chambery : Le musée des Beaux-Arts - Les Charmettes
Chambery : Le musée des Beaux-Arts - Les Charmettes
Chambery : Le musée des Beaux-Arts - Les Charmettes
Chambery : Le musée des Beaux-Arts - Les Charmettes
Chambery : Le musée des Beaux-Arts - Les Charmettes
Chambery : Le musée des Beaux-Arts - Les Charmettes
Chambery : Le musée des Beaux-Arts - Les Charmettes
Chambery : Le musée des Beaux-Arts - Les Charmettes
Chambery : Le musée des Beaux-Arts - Les Charmettes
Chambery : Le musée des Beaux-Arts - Les Charmettes
Chambery : Le musée des Beaux-Arts - Les Charmettes
Chambery : Le musée des Beaux-Arts - Les Charmettes

 

La villa Les Charmettes

Notre vidéo organise une visite de l’intérieur des pièces de la villa où résida Jean-Jacques Rousseau, puis elle s’attarde sur le jardin et ses insectes…

"Une maison isolée au penchant d'un vallon fut notre asile, et c'est là que dans l'espace de quatre ou cinq ans j'ai joui d'un siècle de vie et d'un bonheur pur et plein..." Jean-Jacques Rousseau, Les Rêveries du promeneur solitaire, 10e promenade.

Jean-Jacques Rousseau (1712-1779), philosophe, écrivain et musicien, souvent présenté comme un des pères de la Révolution Française avec son fameux Contrat Social, décrit Les Charmettes comme là où « commence le court bonheur de [sa] vie ».

C’est à Annecy que Jean-Jacques Rousseau, à peine âgé de 16 ans, rencontre Madame de Warens en 1728. Celle-ci deviendra vite sa protectrice et marquera à jamais la vie du jeune homme en assurant son éducation et en devenant son amante. Sa période aux Charmettes a été pour l’auteur non seulement des années de plaisirs simples et de temps adonné à ses passions, un lieu où il se définit comme « libre » mais aussi là où il a constitué la base indispensable à son œuvre, la phase d’enseignement pure et essentielle qui donnera ensuite lieu à la critique et donc à l’écriture.

C’est donc aux Charmettes que Rousseau, suivant sa propre méthode de travail, créera son « magasin d’idées » pour se révéler quelques années plus tard aux yeux du monde à travers l’Emile, le Contrat Social, ses Confessions ou encore son Discours sur l’origine et les fondements de l’inégalité parmi les hommes.

Chambery : Le musée des Beaux-Arts - Les Charmettes
Chambery : Le musée des Beaux-Arts - Les Charmettes
Chambery : Le musée des Beaux-Arts - Les Charmettes
Chambery : Le musée des Beaux-Arts - Les Charmettes
Chambery : Le musée des Beaux-Arts - Les Charmettes
Chambery : Le musée des Beaux-Arts - Les Charmettes
Chambery : Le musée des Beaux-Arts - Les Charmettes
Chambery : Le musée des Beaux-Arts - Les Charmettes
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
G
***
Répondre