Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Guy Muller

L’évolution politique m’invite à rappeler les vidéos réalisées précédemment dans deux pays très différents.  

 

Myamar

La triste situation politique du Myamar m’incite à revenir sur un voyage où les manifestations en faveur d’Aung San Suu Kyi rythmaient déjà notre parcours. La Lady était venue à Mandalay pour un meeting électoral. Ma vidéo décrit l'ambiance électrique de la foule rassemblée à la sortie de sa réunion. De nombreux bonzes étaient présents à cette occasion. Ils défilent par la suite dans les rues de la ville. Bien qu’ayant remporté toutes les élections, un coup d’Etat des militaires, a fait arrêter les responsables politiques de l’opposition. Depuis lors, chaque jour le nombre des victimes s’alourdit.
Droit de suite au Myamar et à Seborga
Droit de suite au Myamar et à Seborga
Droit de suite au Myamar et à Seborga
La principauté de Seborga
 

Les princes de Seborga sont élus par le peuple :  Nina Menagatto a été élue le 10 novembre 2019 avec 63,87% des voix. Elle a dû attendre à cause du Covid de prendre officiellement ses fonctions. La principauté de Seborga rassemble une population de 300 personnes.

 

La princesse Nina intronisée le 20 aout 2020

Pour son « investiture », la princesse de Seborga arborait une robe bleu électrique près du corps, chevelure blonde remontée en chignon lisse et gonflé. La nouvelle souveraine de Seborga, village de carte postale niché sur les collines de la frontière franco-italienne, juste au-dessus de Vintimille, se veut moderne, mais sans rompre avec la légende qui a façonné son trône.

Autour d’elle, en cette chaude journée du 20 août, une assemblée hétéroclite célèbre son sacre. Des représentants de l’ordre des Templiers – ces chevaliers de légende, qui, dit-on, seraient partis de Seborga pour leurs mythiques croisades vers la Terre Sainte –, en toge blanche. Un homme tient une épée pour prononcer le long discours d’investiture. Une sorte de « bouffon-garde du corps », avec bottes de lutin, casque à cornes et armure de chevalier. Et deux gardes en bleu et blanc, couleurs de la principauté, observent, impassibles, la princesse Nina Menegatto recevant sur un coussin de soie les clés de la ville.

La princesse Nina le jour de son investiture
La princesse Nina le jour de son investiture
La princesse Nina le jour de son investiture
La princesse Nina le jour de son investiture
La princesse Nina le jour de son investiture
La princesse Nina le jour de son investiture
La princesse Nina le jour de son investiture

La princesse Nina le jour de son investiture

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article