Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Muller

CIMG0744
Le musée Regards de Provence

Avertissement : la prise de photos est interdite dans toutes les expositions décrites ci-après.

L’ancienne station sanitaire du port de Marseille accueille depuis mars 2013 un nouveau musée qui s’insère dans la plate-forme du Mucem. Situé au bas de la descente de la Major, ce musée présente deux expositions. Un café-restaurant est situé dans l’enceinte du musée.

Bernard Venet

C’est la première fois que l’œuvre de Venet est présentée avec ses origines datant de son service militaire en Algérie et de sa vie en Provence (1961-1966). L’exposition chemine donc à travers diverses époques de la vie de l’artiste. Au début on peut parler d’une période noire avec des créations parfaitement mise en évidence. L’emploi du goudron en larges taches commence sur des cartons d’emballage et se poursuit sur des dalles. Le noir se développe avec un tas de charbon dont le volume, les sinuosités et l’épaisseur sont déterminés par le poids de la masse déposée.

Puis nous passons à l’univers connu sous le nom d’art conceptuel. En vertu de cette forme, les artistes conceptuels prennent une distance à l'égard de l'objet dans l'œuvre d'art. Cela aboutit à une activité artistique utilisant d'autres langages : graphiques mathématiques, mesures de distances, répertoriage d'années..., pour être la condition nécessaire et souvent suffisante à l'existence d'une œuvre. Le rez-de-chaussée de l’exposition rappelle les calculs géométriques qui servent de base aux diverses torsion d’un métal volontairement rouillé. Sol Lewitt, autre peintre conceptuel, explique  que « Dans l'art conceptuel, l'idée ou le concept est l'aspect le plus important du travail. » Il expose en ce moment au Centre Pompidou de Metz. La confrontation de Lewitt et de Venet montre l’importance prise par la dimension géométrique de leurs propositionses.

A l'étage sont présentés des sculptures sous forme de maquettes. On avance à travers diverses présentations de rails courbés et torturés à souhait. Arcs, angles et lignes droites montrent la globalité et l’universalité d’une œuvre désormais présente dans de nombreux pays. Certaines œuvres sont le fruit de calculs géométriques, tandis que d’autres sont de la déconstruction savante. Une vingtaine d’œuvres sont proposées comme le monument des vallées de Nice placé sur la promenade des anglais.

CIMG0550.JPGCIMG0234.JPG

 

Cassis, port de la peinture

Pierre et Michèle Dumon ont voulu doter ce musée d’un ensemble d’œuvres via une fondation. De nombreuses expositions ont déjà été organisées en divers lieux de la ville. Mais cette importante donation pourra mieux vivre dans ce nouveau musée. La constitution de cette importante collection témoigne d’une prescience extraordinaire quant à la qualité et à la quantité des peintures achetées.

Toutes les époques sont représentées dans la collection complète. Parmi les peintures acquises en salle des ventes, on trouve Lacroix de Marseille, Garibaldi, Monticelli, Guigou, Ziem, Camoin, Crémieux, Marquet, Olive, Loubon, etc. D’autres achats ultérieurs ont complété la collection avec Buffet, Picabia, Pignon, Chabaud, Ben.

CIMG0764

L’exposition en cours est centrée sur la ville de Cassis et sur ses peintres pour la période 1845-1945. Elle est relatée par un numéro spécial de la revue "Connaisance des Arts". Avec plus de 800 œuvres en réserve, la Fondation en prête 100 à 150 à d’autres musées, elle peut animer ses murs avec quatre expositions différentes par an. Chaque exposition donne lieu à l’édition d’un catalogue.

Le grand atelier du Midi

C’est l’exposition de prestige destinée à accompagner la célébration de Marseille capitale européenne de la culture. Elle est répartie sur deux espaces : le palais Longchamp à Marseille et le musée Granet à Aix en Provence. L'exposition est présentée en deux volets.  A Aix en Provence, la priorité est mise sur les formes, à Marseille c'est la couleur qui est au centre des attentions. Le Musée Granet, habitué désormais aux grandes expositions, poursuit cette année encore son hommage à Cézanne. Le peintre aixois est bien présent avec 8 toiles présentées, mais Picasso, Matisse ou encore Dali y tiennent aussi une place de choix. 

la-peche-au-thonCIMG0820

      Superbe pêche au Thon de Dali et Sainte Victoire "route Cézanne"

A Marseille, le Musée des Beaux Arts ouvre ses portes au public après avoir été entièrement rénové. C'est dans ce lieu somptueux au cœur de Marseille que les peintres sont réunis autour d'une thématique le Midi, tous inspirés par sa lumière exceptionnelle. Trois grandes salles aux murs colorés subliment la centaine d’œuvres exposées. La scénographie a été particulièrement bien travaillée. On se laisse facilement porter d'un artiste à l'autre grâce aux citations inscrites sur les murs. Le premier étage est consacré au paysage. Le rez-de-chaussée intègre les personnages qui vivent dans un univers idyllique. C’est le mariage entre le paysage souvent maritime et la joie de vivre d’hommes et de femmes présentés comme vivant dans un Paradis-Eden permanent. 

CIMG0736CIMG0738-copie-1CIMG0739-copie-1

      Palais Longchamp et fresques de Puvis de Chavanne

Saluons la rénovation du Palais Longchamp qui redeviendra seulement l’an prochain le musée des Beaux Arts de la ville. Le musée historique de la ville étant lui-même en retard, avec une ouverture en septembre, ce manque de coordination aura été préjudiciable à l’année européenne. Même le Mucem a été seulement inauguré au mois de juin.

A voir le Diaporama :  marseille marseille

 

Guy Muller

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article