Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Guy Muller

 

Le 6 mai 2015, Culturespaces a présenté son Centre d’art avec une grande journée Portes Ouvertes, de 10h à minuit. Cette nouvelle institution culturelle, établie dans l’ancien Hôtel de Caumont, fait battre le cœur d’Aix-en-Provence à deux pas du cours Mirabeau. Toute la ville était décorée par des oriflammes siglés « Caumont » ou « Canaletto », les panneaux Decaux présentaient la fête du Buccentaure à Venise.

Inauguration de Caumont Centre d’Art : exposition Canaletto
Inauguration de Caumont Centre d’Art : exposition Canaletto
Inauguration de Caumont Centre d’Art : exposition Canaletto
Un nouveau Centre d’Art dans un joyau du XVIIIème  siècle

 

Pour  accueillir  ce  nouveau  Centre  d’Art,  un  vaste  programme  de  travaux  et  d’aménagements  a  été conduit en 18 mois sur la totalité de la surface de l’Hôtel de Caumont, soit 2 500 m 2 . La façade, les décors intérieurs et les jardins ont fait l’objet d’une restauration exemplaire, soutenue par l’Etat et la Ville d’Aix-en-Provence.  300  ans  après  la  pose  de  sa  première  pierre,  ce  remarquable  édifice  classé  Monument Historique, s’apprête ainsi à écrire une nouvelle page de son histoire culturelle.

C’est la première fois que Culturespaces acquiert un lieu pour y créer un centre d’art. Il s’ajoute à une liste de lieux prestigieux confiés en gestion à Culturespaces : 

- la Villa Ephrussi de Rothschild, Saint-Jean-Cap-Ferrat (depuis 1992)

- la Villa Grecque Kérylos, Beaulieu-sur-Mer (depuis 2001) 

- les Carrières de Lumières aux Baux-de-Provence  (depuis 2012)

- le Château des Baux-de-Provence (depuis 1993)

- le Théâtre Antique  et le Musée d’Art et d’Histoire d’Orange (depuis 2002)

- les Arènes de Nîmes, la Maison Carrée, la Tour Magne (depuis 2006)

- la Cité de l’Automobile, Mulhouse (depuis 1999)

- la Cité du Train, Mulhouse (depuis 2005)

- le Musée Jacquemart-André, Paris (depuis 1996)

Inauguration de Caumont Centre d’Art : exposition Canaletto
Inauguration de Caumont Centre d’Art : exposition Canaletto
Inauguration de Caumont Centre d’Art : exposition Canaletto
Inauguration de Caumont Centre d’Art : exposition Canaletto
Inauguration de Caumont Centre d’Art : exposition Canaletto
Inauguration de Caumont Centre d’Art : exposition Canaletto
Inauguration de Caumont Centre d’Art : exposition Canaletto
Inauguration de Caumont Centre d’Art : exposition Canaletto

Pauline de Caumont

 

Née à Aix-en-Provence en 1767, Pauline est la fille de Jean-Baptiste Jérôme de Bruny, Baron de La Tour d’Aigues. Ce dernier, alors président au mortier du  parlement de Provence, est un grand collectionneur, botaniste,  membre  de  l’académie  de  peinture  de  Marseille.  Il  rassemble  dans  son  hôtel  aixois  de nombreuses  œuvres  d’art mais  aussi  des minéraux et  fossiles.  L’hôtel  des  Bruny  est  alors  le théâtre  de fêtes et soirées mémorables où toute la bonne société aixoise se donne rendez-vous. Cette insouciance trouve une fin brutale avec la Révolution française. Sa chambre a été reonstituée au premier étage du musée.

 

En février 1795, Jean-Baptiste Jérôme de Bruny s’éteint  et  l’hôtel est légué à son fils, Marie-Jean-Joseph (1768-1800). À sa mort, sa sœur, Pauline (1767-1850) hérite de ses biens. Elle épouse l’année suivante Amable de Seytres (1764-1841), marquis de Caumont, qui se vante de «prendre à la Provence sa plus belle fille,  son  plus  bel  hôtel,  son  plus  beau  château,  sa  plus  grosse  fortune  ».  L’hôtel  prend  ainsi  le  nom d’Hôtel de Caumont. Le faste de l’Hôtel de Caumont s’éteint progressivement jusqu’au décès, en 1850, de Pauline de Caumont, partie sans héritier. Son légataire universel, Louis-Charles de Bruny, vend l’Hôtel de Caumont  en  1854  à  Jean-Baptiste  Albert  de  Roux.  Le  dernier  propriétaire  privé  à  habiter  l’hôtel  est  le général Isenbart.

Inauguration de Caumont Centre d’Art : exposition Canaletto
Inauguration de Caumont Centre d’Art : exposition Canaletto
Inauguration de Caumont Centre d’Art : exposition Canaletto
Inauguration de Caumont Centre d’Art : exposition Canaletto
Inauguration de Caumont Centre d’Art : exposition Canaletto
Inauguration de Caumont Centre d’Art : exposition Canaletto
Inauguration de Caumont Centre d’Art : exposition Canaletto
Inauguration de Caumont Centre d’Art : exposition Canaletto
Inauguration de Caumont Centre d’Art : exposition Canaletto
Inauguration de Caumont Centre d’Art : exposition Canaletto
Inauguration de Caumont Centre d’Art : exposition Canaletto

Canaletto en vedette pour l’exposition inaugurale

 

Giovanni Antonio Canal, dit Canaletto, (Venise 1697–1768) est connu pour être le peintre de Venise le plus important  du  XVIIIe siècle,  celui  qui  a  magnifié  sa  ville  par  des  vues  rigoureuses  et  empreintes  d’une lumière  précise et chaleureuse. Canaletto  a  donné  ses  titres  de  noblesse  à  la  peinture  de  veduta  à  Venise,  représentant  avec  une admirable exactitude mais aussi avec poésie des vues de sa ville natale. Il a aussi peint dans une démarche semblable des vues de Rome et de Londres.  

Avec plus d’une cinquantaine d’œuvres, dont un choix très original de peintures, le parcours propose une  nouvelle  interprétation  de  différents  moments  de  sa  carrière,  avec  une  attention particulière accordée au processus de création. C’est la première fois que sont aussi clairement exposées les œuvres de l’artiste à ses débuts, celles de sa période anglaise et de la dernière période de sa vie. 

 À cette occasion, une remarquable sélection de chefs-d’œuvre de la peinture vénitienne du XVIIIe siècle, toiles de très grand format et dessins minutieux, sont réunis par la  commissaire  générale  de  l’exposition,  Bożena  Anna  Kowalczyk.  Les  plus  grandes collections  internationales  y participent, parmi lesquelles la  Royal  Collection,  la  Courtauld Gallery et la National Gallery de Londres, le Metropolitan Museum de New-York, la Galerie des Offices de Florence ou encore la Ca’Rezzonico de Venise. 

Avec  cette  exposition  inaugurale,  Culturespaces  expérimente  aussi  un  nouveau  type  d’exposition immersif.  En  complément  des  œuvres  de  Canaletto,  la  part  belle  est  faite  aux  supports  numériques  et multimédia pour enrichir l’expérience du visiteur.

Inauguration de Caumont Centre d’Art : exposition Canaletto
Inauguration de Caumont Centre d’Art : exposition Canaletto
Inauguration de Caumont Centre d’Art : exposition Canaletto

Avec plus d’une cinquantaine d’œuvres, dont un choix très original de peintures, le parcours propose une  nouvelle  interprétation  de  différents  moments  de  sa  carrière,  avec  une  attention particulière accordée au processus de création. C’est la première fois que sont aussi clairement exposées les œuvres de l’artiste à ses débuts, celles de sa période anglaise et de la dernière période de sa vie. 

 À cette occasion, une remarquable sélection de chefs-d’œuvre de la peinture vénitienne du XVIIIe siècle, toiles de très grand format et dessins minutieux, sont réunis par la  commissaire  générale  de  l’exposition,  Bożena  Anna  Kowalczyk.  Les  plus  grandes collections  internationales  y participent, parmi lesquelles la  Royal  Collection,  la  Courtauld Gallery et la National Gallery de Londres, le Metropolitan Museum de New-York, la Galerie des Offices de Florence ou encore la Ca’Rezzonico de Venise. 

Avec  cette  exposition  inaugurale,  Culturespaces  expérimente  aussi  un  nouveau  type  d’exposition immersif.  En  complément  des  œuvres  de  Canaletto,  la  part  belle  est  faite  aux  supports  numériques  et multimédia pour enrichir l’expérience du visiteur.

Inauguration de Caumont Centre d’Art : exposition Canaletto
Inauguration de Caumont Centre d’Art : exposition Canaletto
Inauguration de Caumont Centre d’Art : exposition Canaletto
Inauguration de Caumont Centre d’Art : exposition Canaletto
Inauguration de Caumont Centre d’Art : exposition Canaletto
Inauguration de Caumont Centre d’Art : exposition Canaletto

Une installation numérique au cœur de l’exposition

 

À  mi-parcours,  l’installation  multimédia  Capriccio  Veneziano,  réalisée  par  l’artiste  vénitien  Gianfranco Iannuzzi, place le visiteur au centre des vedute de Canaletto. Cette immersion visuelle et sonore offre une façon novatrice de découvrir l’univers  pictural  du  maître,  grâce  au  concept  AMIEX®  développé  par Culturespaces. Projetées à grande  échelle,  les  images  des  tableaux  numérisés  s’animent  et  se reflètent dans l’eau du Grand Canal. La cité des Doges prend vie sous les yeux du spectateur. Le clapotis de l’eau et le son des cloches de Santa Maria della Salute le transportent dans une Venise à la beauté baroque et romantique.  Notre vidéo intègre ce véritable spectacle où les embarcations bougent à l’aide de rameurs animés.

 

Veduta : intérêt passé et actuel

 

La veduta (vedute au pluriel, qui signifie « ce qui se voit » et donc « comment on le voit »), s'apparente à la scénographie (puisque l'artiste met en scène une vue extérieure) et présente des problèmes de recherche spatiale. Les deux genres se développent simultanément et s'influencent réciproquement. Comme la pratique de la perspective est très utilisée dans les vedute, ce mot est aussi un terme d'optique qui désigne autrefois la « perspective naturelle », il est relié au langage de la perspective artificielle ou géométrique : qui varient selon le « point de vue ».

Canaletto, Bernardo Bellotto et Francesco Guardi sont les peintres les plus représentatifs du genre. Ils s'aidaient d'un dispositif optique : la chambre noire, placée à l’intérieur de la scène d’un tableau pour préparer leurs cadrages ouvrant la perception optique de la réalité sur un paysage naturel ou suburbain. L’exposition en cours offre la possibilité au public de regarder l’intérieur d’une chambre obscure et de vérifier son effet sur le respect des perspectives. Ces peintures sont réalisées avec précision et réalisme de détails, et sont en général de grand format. Venise est considérée comme la capitale des peintres védutistes (vedutisti) au XVIIIe siècle. La dernière pièce de l’exposition est donc très logiquement consacrée à Belletto et Guardi, autres grands védutistes.

Francesco Guardi ajoute cependant des touches plus romantiques à ses toiles. Ses vues respectent moins les architectures pour s’attacher à une description idéale et colorée des paysages. Il est difficile d’ailleurs d’attribuer avec certitude certaines œuvres car on travaillait en famille !!

C’est grâce à Bellotto que des reconstructions ont été réalisées à Dresde, après sa destruction, afin de finaliser la perspective de la ville le long de l’Elbe, la cathédrale a été reconstruite. Dresde présente en conséquence un visage identique à celle de son passé.

En Pologne des villes entières ont été détruites entre 75 et 85% de leur patrimoine bâti, telles les villes de Gdansk et surtout de Varsovie. Les plans de Bellotto ont servi à restituer la même atmosphère à l’ensemble de la vieille ville. La place du Château, la  place du Marché, les principales artères, dont la voie royale, ont été copiées directement d’après les cartons de Bellotto. En voyage en Pologne à l’occasion de l’anniversaire de l’Insurrection de Varsovie, j’ai pu voir à côté des reconstructions, un exemplaire affiché des tableaux de ce peintre.

Le dernier tableau est de Francesco Guardi
Le dernier tableau est de Francesco Guardi
Le dernier tableau est de Francesco Guardi
Le dernier tableau est de Francesco Guardi
Le dernier tableau est de Francesco Guardi
Le dernier tableau est de Francesco Guardi

Le dernier tableau est de Francesco Guardi

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article