Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

DIRPA : visites, découvertes, musées, évasions pour les retraités des Alpes Maritimes

 

20 décembre 2020 7 20 /12 /décembre /2020 15:54

Les deux vidéos suivantes expliquent le rattrapage de l’Asie dans le domaine de la musique classique. En Chine et au Japon

La Danse

 

Sur le port d’Helsinki des orchestres variés jouent pour la population dès les premiers beaux jours. La population y célèbre l’allongement des journées par la danse, par un défilé de voitures anciennes et par un rassemblement festif sur les flancs de l’église russe au moment du coucher de soleil.

En France la danse est un moyen de se côtoyer lors des nombreux changements de régime politique

De nombreux concours sont organisés sur des rythmes populaires, sans oublier les danses créées pour un été et qui disparaissent rapidement.

Danse et musique classique

C’est par le ballet que la danse a entrainé nombre de compositeurs à devoir rompre une mélodie à de multiples reprises pour s’accorder avec le rythme imposé par la scénographie. Toutes les trois à cinq minutes la musique change pour s’adapter aux pas des danseurs. Ce n’est pas évident pour Tchaïkovski de devoir obéir à Petipa, tout comme Prokofiev. Et pourtant la danse doit l’emporter et créer une ambiance de fête avec des valses, fandangos, mazurkas, polkas, quadrilles.

Alors que la France en composition et en mise en scène avec Petipa a longtemps été au premier plan, il semble que la relève est assurée en Asie. La Chine intégre toujours des chorégraphies savantes lors de ses sommets : G20, routes de la soie, Brics, même à l’occasion d’un congrès horticole… Le Japon a créé un ballet, une école de danse et des sélections dignes le celles du Bolchoï. Même chose en Corée, à Singapour.

Des cygnes les pieds dans l'eau

La musique de ballet est souvent méconnue alors qu’elle est essentielle pour porter une intrigue. C’est pour cela qu’elle est très riche, variée et dynamique. Paquita avec la musique de Minkus en apporte la preuve.

Tout d’abord le Vaganova Ballet Academy présente le spectacle du concours annuel pour 2017. C’est au théâtre Mariinski que Paquita permet aux élèves de tous les âges de se livrer à une très belle prestation après la fin du stress. Les dernières évolutions montrent des danseurs désinhibés devant leurs familles.  

Le ballet Japonais nous propose une Paquita dont les pères spirituels sont américains et russes.

Pour quelle raison les hommes ne danseraient-ils pas en tutu ? c’est ça aussi l’égalité. Le résultat est poétique autant qu’humoristique avec la troupe de Monte-Carlo Trocadero

Alors que la France en composition (Rameau, Lully, Auber, Adam, Lalo, Debussy,..), livret et en mise en scène avec Petipa a longtemps été au premier plan, il semble que sa relève soit désormais assurée en Asie. La Chine intègre toujours des chorégraphies savantes lors de ses sommets : G20, routes de la soie, Brics, même à l’occasion d’un congrès horticole… Le Japon a créé un ballet, une école de danse et des sélections dignes le celles du Bolchoï. Même chose en Corée et à Singapour.

La sélection ballet; au Japon et en Corée en 2020

Le confinement m’a permis de traiter le thème de la musique en espérant vous avoir fait découvrir de belles vidéos

 

En vous souhaitant de Très Bonnes Fêtes de fin d’année, je vous donne rendez-vous pour de nouvelles visites en France en 2021

Partager cet article
Repost0
13 décembre 2020 7 13 /12 /décembre /2020 15:35

Alma Deutscher une musicienne prodige aux multiples talents

Née à Oxford en février 2005, Alma Deutscher a commencé à jouer du piano à l’âge de deux ans et du violon à trois ans. Deux instruments qu’elle continue de jouer en concert mais c’est son talent précoce de compositrice qui la fait remarquer dans le monde de la musique en Grande-Bretagne puis dans le monde entier. C’est en effet à l’âge de 4 ans qu’elle commence à écrire et interpréter ses propres compositions. À 6 ans, elle compose sa 1ère sonate pour piano avant d’écrire à 7 ans un court opéra « The Sweeper of Dreams » (Le balayeur de rêves) qui sera donné en Israël en 2013. C’est à cette époque que le célèbre acteur, écrivain et réalisateur anglais Stephen Fry la repère et en parle sur sa chaîne YouTube provocant l’emballement médiatique. À 10 ans, Alma Deutscher écrit son 1er opéra complet « Cinderella » (Cendrillon), qui sera joué l’année suivante à Vienne sous l’impulsion de Zubin Mehta.

En 2017, elle interprète son 1er concerto pour piano au festival Carinthian Summer de Villach (Autriche). Œuvre qu’elle a joué en solo, ainsi que son concerto pour violon, en décembre dernier sur la prestigieuse scène du Carnegie Hall de New York. Vous pouvez voir cette dernière prestation qui montre la diversité des talents d’Alma. L’essentiel de ses compositions y sont présentées pendant plus de deux heures.

L’année 2021 commence bien pour la jeune pianiste, violoniste et compositrice prodige britannique de 15 ans à qui la direction du théâtre d’État de Salzbourg a commandé un opéra qui y sera joué en 2022.

L’opéra d’Alma Deutscher sera une « comédie romantique »  « La nouvelle valse de l’empereur », tels est le titre de l’opéra que va composer Alma Deutscher à la demande de l’institution autrichienne, certainement inspiré de l’œuvre de Johann Strauss fils en 1889. C’est lors du concert du Nouvel An du Landestheater dans le Großer Festspielhaus avec le Mozarteum Orchestra que le directeur artistique a annoncé avoir passé cette commande à la jeune musicienne anglaise : « Déjà la 1ère représentation de sa valse « Siren Sounds » à Salzbourg lors du concert du Nouvel An a montré qu’Alma Deutscher avait développé un langage musical très propre » a déclaré Carl Philip von Maldeghem. « Nous sommes ravis de voir bientôt sa nouvelle composition à Salzbourg et de l’accompagner dans son développement créatif ». La jeune compositrice a déjà des idées sur cette future composition qu’elle imagine comme une comédie romantique : « J’ai hâte de développer et de créer une nouvelle histoire. Les mélodies surgissent juste dans ma tête, et quand elles sont prêtes, je les écris. J’aime vivre avec la musique et aussi comprendre le monde à travers la musique ».

Yuja Wang

Une pianiste prodige chinoise occupe depuis longtemps la première place grâce à une accumulation d’interprétations de tous les grands compositeurs classiques. Elle est dotée d’une grande curiosité et son dynamisme lui permet un éclectisme hors du commun. Agilité, rapidité lui permettent des interprétations de Rachmaninov (2ème et 3ème concerto), parmi les plus exigeantes. Sa frappe, précise et forte fait merveille chez Prokofiev, Gershwin, Stravinsky. Yuja Wang donne chaque année plus de 100 concerts, travers le monde. Elle est demandée par tous les grands orchestres. “

Pour suivre son évolution de 9 à 33 ans :

Lang Lang

Cette autre étoile du piano a obtenu une consécration internationale. Il a 38 ans et a débuté le piano à 3 ans. A cinq ans, neuf et onze ans, il remporte des prix de plus en plus prestigieux, dont le dernier au Japon. Progressivement sa carrière le conduit à se produire dans le monde entier. Il interprète tous les grands compositeurs et travaille avec Metallica, Quincy Jones, Eminem comme avec Michel Jarre. Le style de Lang est élégiaque et donne lieu à des lenteurs prodigieuses à l’inverse de sa collègue Wang. Il ajoute à ses interprétations des mimiques inspirées en parfait acteur sur de son talent.

A 12 ans il affirme qu'il sera le meilleur pianiste du monde !

Wang et Lang appartiennent à une génération d’artistes issus d’une sélection parmi les 50 millions de pianistes et 50 autres millions de violonistes de Chine. Toutefois à un certain niveau de leur évolution, ils s’installent aux Etats-Unis, d’où ils conduisent leur carrière.

 

Autres talents

 

Patricia Janeckova soprano

Elle s’est fait remarquer lors de jeux télévisés en interprétant des airs d’Enio Moricone. Patricia Janečková se consacre au chant depuis l'âge de quatre ans. Depuis lors elle a abordé l’Opéra et la musique religieuse. D’origine Tchèque, elle allie présence sur scène et très jolie voix sur des musiques de Rossini, Strauss, Offenbach.

Jonas Kaufmann

Jonas Kaufman est un ténor lirico-spinto, né  en 1969 à Munich. Après une longue carrière en Allemagne, puis sur les scènes internationales, il s'impose comme l'un des chanteurs d'opéra les plus demandés, du fait d'un répertoire très varié, d'une grande musicalité. D'une excellente présentation et bon acteur sur scène ou en récital, il jouit d'un grand prestige auprès du public du monde entier. Il se produit surtout sur les scènes d'opéra et les salles de concert en Europe mais aussi aux USA, en Chine, au Japon, en Australie

Il témoigne d’une grande variété de rôles et de styles

A Nice Elisabeth Vidal soprano

 

Notre vidéo la montre donnant une leçon de chant avec ses élèves du Conservatoire Régional dans le cadre d’une conférence sur l’anatomie de la voix. Madame Elisabeth Vidal soprano internationale et professeur de chant au conservatoire régional de musique de Nice et le Professeur Patrick Baqué ont tenu en haleine leur auditoire grâce à un échange mettant en valeur la complexité du chant.

Une carrière mondiale de soprano colorature dans des répertoires allant du baroque à l’opéra romantique

Elizabeth Vidal, entrée à l’école de chant de l’Opéra de Paris à 17 ans, est une des artistes les plus précoces de sa génération. À 22 ans, elle donnait son premier récital au cloître du Festival d’Aix-en-Provence et y débutait dans Ariane à Naxos de Strauss aux côtés de Jessie Norman. Elle entrait tout aussitôt pour 3 saisons dans la troupe de l’Opéra de Lyon où on lui offrait entre autres rôles, celui de Nanette de Falstaff sous la baguette de John Eliot Gardiner, Glauce du Medea de Cherubini, Laoula de L’étoile de Chabrier, Rosine du Barbier de Séville de Paisiello, Blonde de L’enlèvement au sérail, Adèle de La chauve-souris… « Son étourdissante capacité virtuose… Son aisance scénique, son timbre pur et des aigus triomphants… » selon Alain Duault, la positionne à l’international comme une des meilleures spécialistes des rôles de soprano colorature (Zerbinette d’Ariane à Naxos, Lakmé de Delibes, Olympia des Contes d’Hoffmann, La reine de nuit de La flûte enchantée de Mozart, Manon d’Auber…) Les scènes mondiales l’accueillent dans ce répertoire (Covent garden, BBC Proms de Londres, Lincoln Center de New-York, Arènes de Vérone, Staadtssoper de Vienne, Opéra de Hambourg, konzerthaus de Berlin, Maestranza de Seville, Fenice de Venise, Santiago du Chili, Grand théâtre de Genève, Opéra de Toronto, Grand Florida Opera de Miami, Théâtre de la Monnaie de Bruxelles…) auprès des chefs les plus prestigieux (John Eliot Gardiner, Richard Bonynge, Semyon Bishkov, Armin Jordan, Horst Stein, Manuel Rosenthal, René Jacobs, Jean-claude Malgoire, Michel Corboz, Jeffrey Tate, Alain Lombard, Serge Baudo ou Michel Plasson…)

Partager cet article
Repost0
6 décembre 2020 7 06 /12 /décembre /2020 15:50

Nous poursuivons la description des scènes les plus emblématiques de ces dernières années.

 

L’Opéra d’Oslo

Cet opéra a été construit au sein d’un quartier en reconstruction. Il symbolise la forme d’un iceberg. Avec une superficie de 77 100 m², une surface au sol de 15 590 m², il est le plus grand édifice culturel construit en Norvège. Il constitue aussi pour ce pays le symbole fort d'une nation moderne et exprime le rôle que doit avoir l'Opéra et le ballet dans la société. L'Opéra est doté de deux auditoriums : l'un grand d'une capacité de 1 350 places et l'autre plus petit de 400 places. Ils permettront une programmation d'œuvres du répertoire traditionnel et d'œuvres contemporaines. Il comprend également une salle de répétition de 200 places, un vaste foyer éclairé naturellement, avec vue sur le fjord.

Pour voir le dernier concert publié le 29 novembre 2020

Reykjavik Harpa Opera House

C'est le cabinet d'architecture danois Herig Larsen, qui a dessiné le bâtiment, en coopération avec l'artiste danois Olafur Eliasson. Le bâtiment est constitué d'un cadre en acier revêtu de panneaux de verre de formes irrégulières et de différentes couleurs. C’est le bâtiment qui donne son cachet au port. De construction moderne. Il a d’ailleurs obtenu en 2013 le prix européen d’architecture. Destiné à servir de salle de concert, on peut s’y mettre à l’abri du mauvais temps, pour déjeuner ou prendre une collation. Une exposition était consacrée au Renne et de nombreux espaces ont des boutiques intéressantes. Pour les flâneurs et lecteurs, d’importants espaces sont consacrés à les accueillir le long des escaliers. C’est l’occasion de préparer les autres visites de la ville. Nous pouvons admirer les couleurs des plafonds et des revêtements extérieurs, le tout destiné à capturer la lumière changeante. Notre vidéo en fait mieux comprendre les aspects architecturaux grâce à plusieurs travelings.

L’église Frauenkirche de Dresde

 

Détruite pendant la dernière guerre, les restes de l’église étaient rassemblés sur un vaste terrain, avec une numérotation de chaque pièce. La municipalité souhaitait reconstituer la vue des rives de l’Elbe comme ils avaient été peints par Bellotto, un parent de Canaletto. Les travaux de reconstruction ont commencé à Dresde par les autres monuments emblématiques de la ville.  C’est donc pour achever ces travaux que la première pierre du nouvel édifice est posée le 27 mai 1994. En 1996, la voûte de la crypte est reconstruite. Les travaux d'assemblage se poursuivent jusqu'en 2002 et la reconstruction totale est achevée à l'automne 2005. L'église est rebâtie à l'identique. Toutes les parties encore existantes, soigneusement répertoriées grâce à l'informatique, sont reprises et celles qui ont été détruites sont refaites à l’identique.

Ce concert permet de découvrir l'intérieur de l'église luthérienne

André Rieu et son spectacle itinérant

Il rassemble à chaque fois des milliers de personnes pour une représentation modifiée chaque année. Ici il est permis de le voir à Maastricht sur la place principale de sa ville natale.

Kremlin récital Verdi

Cette mise en images d’une place de la capitale russe devait donner des idées à de nombreuses villes européennes : Vienne, Rome, Milan, Paris ont su intégrer un concert couplé avec des vues aériennes de leur centre-ville.

Prochains épisodes

Les nouveaux artistes

La Danse


 

Partager cet article
Repost0
29 novembre 2020 7 29 /11 /novembre /2020 16:16

Bonjour,

Avec les consignes de confinement, les voyages et les musées sont devenus impossibles de fréquentation. Aussi je vous propose un nouveau cheminement de découvertes dans le domaine musical.

Depuis longtemps, j’ai abandonné les chaînes de télévision, pour construire mes programmes à la demande. L’internet permet de voyager vers les pays qui aiment la musique, les concerts, la danse, les opérettes et comédies musicales. C’est à l’Est de l’Europe que nos découvertes sont les plus nombreuses grâce à d’importantes rénovations de salles : l’opéra de l’Elbe, les opéras du Mariinsky et du Bolchoï. Les spectacles en plein air se sont multipliés avec le complexe palatial de Budapest pour des festivals d’opérettes, l’immense scène de Mörbich en Autriche.

Pour ce nouveau voyage je propose une visite des scènes accueillant des publics importants,

Je vous proposerai aussi une découverte d’artistes connus mondialement, mais ignorés, comme certains compositeurs, de nos chaînes françaises,

Enfin nous découvrirons des spectacles de danse avec leurs compositeurs associés, car la musique de danse est souvent ignorée en dépit de la qualité des compositeurs : Tchaïkovski, Minkus, Auber, Prokofiev, Atanasief…

Les scènes

Je vous invite à visiter les plus grandes scènes de spectacle dont nos chaînes de télévision ne parlent jamais. Honneur à Mörbisch, la plus grande scène mondiale, située en Autriche. Cette scène est placée au bord d’un lac et dédiée à un festival annuel d’opérettes. Pour animer l’immensité de cette scène, des groupes folkloriques y demeurent en permanence. Chaque représentation donne lieu à la création d’un décor spécial, dont pour la dernière fois, un immense violon, s’ouvrait pour découvrir le chassis mobile d’un ensemble de pièces utilisées tour à tour par les chanteurs et danseurs.

Mörbisch

Les deux vidéos suivantes présentent l’imposante machinerie de ces spectacles.

EINE NACHT IN VENEDIG - DVD Trailer

Johann Strauß, Sohn - DER ZIGEUNERBARON

En intégralité

Budapest : concerts à l’intérieur de l’ensemble palatial

Chaque année un spectacle d’opéras et d’opérettes est présenté au public. La particularité de ces présentations est de voir l’évolution de l’opérette vers une version modernisée avec des danses, des pantomimes, grâce à des compositeurs lus modernes : Lehar, puis Kalman et Abraham. Exilés aux Etats-Unis ils ont fait les beaux jours de la Comédie Musicale. 

Les concerts 2020

La philharmonie de l'Elbe

C’est la dernière salle de prestige inaugurée à l’occasion d’un sommet européen. Elle présente des spectacles variés à voir sur le site de l’Elbphilharmonie Hamburg. Elle accueille des orchestres étrangers. Il y a un an j’ai pu y voir une Chauve-souris d’exception.

Ludwig van Beethoven Sinfonie Nr 9 Concert d’inauguration

Le boléro de Ravel joué avec des instruments traditionnels de Corée

Partager cet article
Repost0

Le Musée Lascaris

https://youtu.be/l23HXor58bY

Rechercher

Table des matières

Le Musée Masséna

L'exposition Slobodan  à la Providence

Le musée Chéret : l'album diaporama

Merveilles du Bouddhisme au musée des Arts Asiatiques

Musée des Arts Asiatiques : les bois de l'immortalité

Inauguration du musée Bonnard au Cannet

Le Musée national Chagall de Nice

Musée Chagall : l'album

Expostion sur les peintres Russes à la Malmaison de Cannes

Musée national Fernad Léger de Biot

Musée Fernad Léger : l'album

Actualité des musées en France et dans le monde : artproject

Musée Masséna : le mobilier Napoléon 1er

Musée Masséna : l'album

Musée International d'art naÎf de Nice

Musée international d'art naÎf de Nice : l'album

Musée des Beaux Arts : Chéret dans ses murs

Exils : expostion temporaire des musées nationaux du 06

Musée Masséna : présence Russe à Nice

Angkor au musée des Arts Asiatiques

Le musée d'Art Classique de Mougins

Marseille capitale européenne de la culture en 2013

Marseille 2013 suite et fin

Au MAMAC : la postérité d'Henri Matisse

Matisse un été à Nice : musée Matisse et musée Chéret

Musée National Chagall : les autoportaits

La Promenade du Paillon de Nice

La Fondation Hartung-Bergman à Antibes

Antibes et ses musées

Trois siècles de tourisme  aux Archives Départementales des Alpes Maritimes

Exposition temporaire « Reconstruire le Réel » à Fernand Léger

Exposition The Animals aux Galeries Lafayette de Nice

Musée des Arts Naïfs de Nice Anatole Jakowsky

Georges Clemenceau : une passion pour l'Asie

La Principauté de Seborga

Expositions au MAMAC : Juliao Sarmento-Donation Karen

Musée Masséna : la marqueterie

Musée Chéret : exposition Lengrand

Le Palais Lascaris de Nice

Le Palais de Marbre (Archives municipales)

La donation Ferrero : école de Nice

 
Marseille : Volubilis au Mucem, Réfection de la Major
Le château de Vaux le Vicomte
Le château de Fontainebleau
Venise  Ca Rezzonico
 
Saorge et Tende
Promenade à Bussana Vecchia
La découverte du vieux-Nice et ses confréries de Pénitents
Promenade à Saint Tropez- Musée de l'Annonciade : les peintres de l'école de Marseille
Les Chapelles Notre Dame de Vie à Mougins et Bellini à Cannes
La fête des Cougourdons à Nice
Imperia et ses vallées d'oliviers-Valloria
La Principauté de Seborga
 
La Croatie
Promenade à Bussana Vecchia
La Jordanie
La Sicile  
La Sicile  : diaporama
Musée d'Arles Antique
Musée d'Arles Antique : diaporama
 
Inde : le Rajasthan 
Inde : le Rajasthan diaporama
Inde du Sud 1) Mahabalipuram-Pondichéry
Inde du Sud  2) Chidambaram-Darasuram-Tajore
Inde du Sud 3) Tiruchirapali-Tanjore
Inde du Sud 4) Madurai
Inde du sud 5)  Periyar-Backwaters
Inde du Sud 6) Cochin-Mysore
Inde du Sud 7) Mysore-Hassan
Inde du Sud 8) Hampi
Inde du Sud 9) Pattandakal-Goya
Les pêcheurs +7 diaporamas sur l'Inde du Sud
Belgique : Bruges - Gand
Belgique : diaporama
Chine : le Yunnan 
Chine : le Yunnan : diaporama
Russie : Saint Pétersbourg 
Russie : Saint Pétersbourg : diaporama
Italie :les Lenghe et le Barolo
Promenades à Paris
Promenades à Paris
La Pologne ; carnet de voyage
La Pologne : carnet de voyage 2
La Pologne : carnet de voyage 3
La Pologne : diaporama
Prague 
Prague ; diaporama
Italie : ile d'Elbe, Pise, Cinqueterre
Italie : ile d'Elbe, Pise, Cinqueterre : diaporama
Myanmar 1) Yangoun-Bago
Myanmar 2) Pagan
Myanmar 3) Popa-Mandalay
Myanmar 4)Mandalay-Anciennes capitales
Myanmar 5) Mandalay-Mingun
Myanmar 6) Heho-Pindaya-Lac Inlé
Myanmar 7) Yangon
Myanmar : diapositives : Bago
Myanmar : diapositives : Pindaya-Lac Inlé
Myanmar diapositives : Bagan
Myanmar daiapositives : Yangon
Actualité des musées : Google artproject
Musées d'exception de Paris : Orsay et Pinacothèque
Promenade en IDF : Ecouen musée de la Renaissance
Promenade en IDF : Vincennes, Royaumont
Chartres : superbe vidéo
Le Mans : sa vieille ville
Nantes : monuments et mémorial de l'esclavage
Bourges 
Promenade en pays niçois : Contes, l'Escarène, Tende
Italie : Bussana Vecchia
 
Italie : Venise
Venise : diaporama
Italie : Lucques
Italie : Capri-Amalfi et sa côte
Italie : Pompéi et Herculanum
Italie : Naples et le Palsi royal de Caserte
Pompéi-Herculanum : diaporama
Italie : Turin ville royale
Italie : Florence suite de trois articles sur les quartiers
Florence : diaporama 1
Florence : diaporama 2
Sienne
Sienne - Route du Chianti
Barcelone: les pyramides humaines
Venise 1
Venise 2
Venise 3 ca Rezzonico
Parme
 
Singapour
Indonésie : Prambanan et Borobudur
Indonésie 2 : Surabaya-Mont Bromo-Kalibaru
Indonésie 3 : Bali
Indonésie 4 : Bali suite
Indonésie 5 – Sulawesi : le pays Toraja
Indonésie 6 - Sulawesi-Bali-France
Vidéo : mariage musulman en Indonésie
Vidéo : funérailles en pays Toraja
Coblence et le Rhin romantique
Trèves-Bernkastel
Le Luxembourg
Metz : ville et musée d’art moderne Pompidou
Nancy (suite)
Nancy et l’Art Nouveau
Musées : de superbes écrins
Marseille 2013 suite et fin
Marseille capitale européenne de la culture en 2013
Expositions ZIEM et Boudin été 2013 à Paris
Exposition virtuelle de Jane Austin en 1813 : reconstitution
Afrique du Sud Le Cap, Bonne Espérance, faune
Franschhhoek
De Graaf-Reinet à Durban
De Swelendam à Graaf-Reinet Camdeboo National Park
D'Hluhluwe au Parc Kruger via le Swaziland
Pilgrim’s Rest, Blyde River Canyon, Three Rondavels
Ohrigstad-Prétoria
Zimbabwe : les chutes Victoria par hélicoptère
Islande : Reykjavik fin de la Saga
Islande les fjords de l'Ouest Latrajberg - Péninsule de Snaefellsnes
Islande : fjords de l'Ouest - Isafjordur - Breitdavik
Islande : la route du Nord - Dettifoss - Myvatn - Godafoss - Akureyri - Glumboer
Les Fjords de l’Est : Le glacier-Le musée des pêcheurs français
Le parc national de Skaffaffel-Le Lagon Glaciaire de Jokulsarlon
ISLANDE : Carnet de voyage
Promenade en train à crémaillère au-dessus d'Interlaken
Lucerne et le col du Simplon
Phnom Penh 
Temples d'Angkor : Ta Prohm et Banteay Srei 
Angkor : les portes, le Bayon, le palais royal 
Cambodge : Angkor Vat 
Vientiane la capitale du LAOS 
Vang Vieng 
Luang Prabang 
LAOS - Jour 05 - PAKBENG - LUANG PRABANG 
LAOS - Au fil du Mékong 
CHIANG RAI 
 
https://www.youtube.com/channel/UCioFqEgrHD2GMbDQiri_p7w/videos

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Présentation-Boussole